Observatoire régional de la Faune Sauvage

Laisser un commentaire
Pin It

Chargé d’études : Hervé Coffre
Référent bénévole: Gérard Goujon

Depuis 2002, la LPO Isère participe à l’observatoire régional sous l’égide du CORA Faune Sauvage (anciennement CORA Région). Son objectif est de dégager des tendances d’évolution d’effectifs sur des espèces prioritaires de la région : les sites d’écrasements d’amphibiens, chouette chevêche sur les zones témoins de la plaine de Reymure, du plateau de Champagnier et de Saint-Paul-de-Varces / Claix, l’avifaune des milieux agricoles sur les zones témoins de la plaine du Liers, l’étang du Fay et le plateau Matheysin, l’avifaune des roselières sur 6 sites ou ensembles de sites : Basse vallée de l’Isère, étangs de Barbarin, de Montjoux et du Bailly, étangs de Salette et de la Rama, lône du Saugey, étangs de Mépieu et marais de l’Ambossu, étangs de Charamel et de Marsa. Le principe consiste à choisir des sites témoins dans chaque département qui sont suivis selon des méthodes adaptées aux espèces.
En 2007, en plus des suivis cités, un programme complémentaire a été
réalisé :
• Une prospection complémentaire Milan royal a été effectuée par David Loose sur le Trièves. Elle rentre dans le cadre du suivi de la nidification de cette espèce qui est en régression à l’échelle rhônalpine.
• Un suivi des alouettes des champs hivernantes en milieu agricole a été réalisé par Jacques Prévost, il se prolongera cet hiver.
• Un suivi des sites hivernaux de référence de chauves-souris a été réalisé par Christian Rolland.
En 2008, l’observatoire évolue… mais nous vous en reparlerons.
Partenaires techniques et financiers :
CORA Faune Sauvage, Comité écologique Voiron – Chartreuse, Espace Nature Isère, Lo Parvi, Région Rhône-Alpes et Compagnie nationale du Rhône (uniquement pour l’avifaune des roselières).