Refuge LPO du domaine de Randon / Lycée horticole – Saint-Ismier

Laisser un commentaire
Pin It
image_pdfimage_print

Premier établissement éducatif de l’Isère à développer un projet de Refuge LPO en établissant, avec ses élèves l’inventaire et le plan de gestion. Le lycée horticole se mobilise également pour le mise en œuvre de l’ensemble des actions sur l’ensemble des actions qui seront proposées, ainsi que la participation aux chantiers des autres « Refuges collectivités »

L’établissement

Refuge LPO du Lycée horticole de Grenoble Le lycée horticole de Grenoble / Saint-Ismier est un établissement public à vocation agricole formant les jeunes aux métiers des espaces verts, paysagiste et de l’entretien des espaces naturels. Le lycée est situé sur la commune de Saint-Ismier, dans un parc de 6 ha dans l’ancien château du Maréchal Randon. Il est composé du LEGTA (lycée), du CFPPA (centre de formation) et de l’exploitation à vocation pédagogique et commerciale.
L’établissement est tourné vers un mode de production le plus écologique possible : zéro phyto, gestion différentiée dans le parc, bilan carbone en cours, exploitation certifiée en agriculture raisonnée dont la pépinière est en conversion à l’agriculture biologique.
L’objectif de la création de ce Refuge LPO est donc double dans cette structure :

  • Poursuivre les efforts environnementaux réalisés par l’établissement par une une prise en compte de la biodiversité ;
  • Former les jeunes à la connaissance et à l’intérêt de la protection de cette même biodiversité.

Refuge LPO du Lycée horticole de Grenoble

Les étapes du projet

Ce Refuge ayant avant tout la caractéristique d’être un établissement d’enseignement, l’ensemble des étapes de mise en œuvre d’un Refuge LPO est élaboré le plus possible avec les enseignants et les élèves.

Inauguration

Refuge LPO du Lycée horticole de GrenobleLe Refuge LPO a été inauguré très officiellement le 12 avril 2011 en présence de M.Alain CHABROLLE (Vice-Président du Conseil Régional, en charge de l’environnement et de la santé), Mme Giraud (Conseillère régionale déléguée à l’agriculture, au développement rural et aux parcs naturels régionaux), M. Thimel (Proviseur de l’établissement) et M Prévost (Président de la LPO Isère). Cette date lance le départ du projet.

Inventaire écologique du lycée

Refuge LPO du Lycée horticole de GrenobleRefuge LPO du Lycée horticole de Grenoble

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le printemps 2011 à été propice à la réalisation de différent état des lieux de la biodiversité. Plusieurs sorties avec les élèves ont ainsi été organisé :
Suivi ornithologique : Deux relevés matinaux printaniers
– Soirée télé-détection des chauves-souris
– Pose de pièges non-vulnérants pour micro-mammifères
– Analyse des bases de données LPO et Gentiana, ainsi qu’un apprentissage de l’utilisation du site de saisie naturaliste Faune Isère.
– Des tôles à petite faune seront installée courant de l’été
– Inventaire des arbres du parc

Analyse des données et plan de gestion

Après la compilation des données va venir le temps des analyses et des propositions d’action. Les élèves vont travailler durant tout le deuxième semestre 2011 sur la construction des préconisations d’action à mettre en œuvre dans l’établissement pour améliorer le biodiversité, au vus des données récoltés au printemps. Cela permettra de rédiger un plan de gestion qui servira de fil conducteur pour l’ensemble de la durée de la convention. Deux panneaux de présentation du Refuge seront également réalisées.

Mise en œuvre du plan de gestion

Après la réalisation du plan de gestion, début 2012, l’ensemble des actions vont être mise en œuvre directement par les élèves à l’occasion de chantier durant toute la durée de la convention : plantation, gîtes variés, construction de muret…

Outils d’interprétation du paysage

Un premier panneau faisant la synthèse des invenaires a été produit :

un ivret d’accompagnement sur le domaine a également été réalisé par les élèves : Livret de découverte