Comptage gypaète barbu le samedi 10 octobre

Laisser un commentaire
Pin It

La méconnaissance profonde du Gypaète barbu et de son mode de vie ainsi qu’un attachement excessif aux mythes et fables a conduit à sa disparition dans les Alpes au début du 20ème siècle.

Un vaste programme de réintroduction a été mis en œuvre depuis une trentaine d’années sur tout l’arc alpin. L’année 1997 a apporté une grande récompense avec la première reproduction d’un couple dans la nature.

Deux noyaux principaux composent aujourd’hui la population, l’un dans les Alpes nord occidentales (Savoie, Haute-Savoie, Valais) et l’autre dans les Alpes centrales (Engadine, Stelvio).

30 couples reproducteurs étaient répertoriés en 2015 et la population alpestre serait constituée d’environ 200 individus.

Le suivi des gypaètes est organisé et piloté à l’échelle de l’arc alpin dans le cadre de l’IBM (International Bearded Vulture Monitoring).

Nous vous invitons à nous rejoindre lors du comptage gypaète barbu qui aura lieu le samedi 10 octobre

20080614-Gypaete_01

Matériel (dans la mesure du possible)

Jumelles, longue-vue, pique-nique, matériel de confort pour observer (Karrimat, siège pliant…) ; Carnet, crayon, montre, appareil photo numérique.

Postes d’observation

La plupart des postes sera accessible en véhicule, quelques minutes de marche à pied parfois. Le lieu précis sera fixé ultérieurement. Les conditions d’enneigement peuvent conduire à ramener la position des postes vers les vallées.

L’observation proprement dite

Une tranche horaire minimum de 5 heures consécutives, ou plus (10:00-15:00 et plus si possible) à partir d’un poste fixe ouvrant sur une large vue. Repérer et noter toutes les observations de grands rapaces : aigle royal, vautours fauves et/ou moine et gypaètes bien sur. Pour les gypaètes barbus il faut relever : heure précise, localisation, direction de vol, description (photo si possible ou croquis), comportements, signes particuliers (mues, marquages, bagues). Prendre des photos ! Même de loin : l’exploitation informatique ultérieure permet d’exploiter les détails.

Contact pour l’Isère :

Daniel Thonon

courriel : d.thonon9@gmail.com

Plus d’infos

Crédits photos : Denis Simonin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *