“En 30 ans, l’Europe a perdu 421 millions d’oiseaux”

2 commentaires
Pin It
image_pdfimage_print

En 30 ans, l’Europe a perdu 421 millions d’oiseaux.

Tel est le constat alarmant de la revue académique Ecology Letters. Cette publication, qui a fait grand bruit dans le milieu naturaliste, s’appuie sur les données de 144 espèces d’oiseaux, collectées dans 25 pays européens sur trois décennies. Elle dresse deux principaux constats :Moineau friquet-Photo R.Bussière (3)
1. Les populations d’espèces protégées sont globalement stables ou en augmentation. Une bonne nouvelle pour les associations de protection de la nature dont le travail porte ses fruits en Europe.
2. En revanche les oiseaux communs sont plutôt mal en point.On observe un déclin allant jusqu’à 90% chez 36 des espèces aussi communes que la perdrix grise, l’alouette des champs, le moineau ou encore l’étourneau. Un déclin qui serait dû principalement à l’usage des pesticides et à la disparition de leurs habitats naturels.

Selon Richard Gregory, co-directeur de l’étude, ce constat est « un avertissement qui vaut pour toute la faune européenne. La manière dont nous gérons l’environnement est insoutenable pour nos espèces les plus communes ».

Lire aussi

Les 120 pays signataires de la Convention sur la conservation des espèces migratrices se sont engagés à réduire les rodenticides, insecticides, appâts empoisonnés et à supprimer progressivement les munitions aux plombs. Cet engagement fait suite à la publication de l’étude d’Ecology Letters. Reste à savoir si cet engagement sera assez efficace pour inverser cette tendance.

2 Commentaires

  1. Beaucoup de gens habitant les campagnes abattent leurs arbres ou taillent leurs haies en pleine période de nidification…la police devrait leur mettre des amendes sévères et les communes devraient informer la population….De plus, beaucoup préfèrent une pelouse bien tondue à 1 cm plutôt que de planter des petits arbustes qui pourraient abriter les oiseaux.

  2. Bonjour,
    Nous comprenons votre désarroi, mais il ne faut pas forcément blâmer les personnes agissant ainsi. En effet, il s’agit plus d’un manque d’informations que d’une volonté de nuire à la biodiversité. N’hésitez à vous rapprocher de votre commune pour essayer de les sensibiliser et de faire passer une information aux habitants.
    Bonne journée à vous,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *