• Accueil
  • »
  • Actualités
  • »
  • La Chronique du mercredi : Avancée de la Convention multipartenariale en faveur de l’avifaune en Isère

La Chronique du mercredi : Avancée de la Convention multipartenariale en faveur de l’avifaune en Isère

Laisser un commentaire
Pin It
image_pdfimage_print
ERDF - reunion technique -convention de partenariat avifaune
© ERDF

Le mardi 3 mars 2015, ERDF, les Parcs Naturels Régionaux de Chartreuse et du Vercors ainsi que la LPO Isère se sont réunis autour de la Convention multipartenariale en faveur de l’avifaune et des habitats en Isère. Cette convention, signée, le 21 novembre 2014, pour une durée trois ans, a pour but de mettre en œuvre des mesures concrètes pour réduire les risques d’électrocution de l’avifaune locale. Étaient excusés le Conseil Général et le Parc National des Ecrins.

Cette rencontre était l’occasion de présenter l’avancée de la collaboration initiée dans le cadre de la signature de cette convention. La première étape pour l’année 2015 est la hiérarchisation des sites pour lesquels une intervention est cruciale. Julia Florian, chargée de mission à la LPO Isère, a donc présenté la liste des espèces prioritaires à prendre en compte pour l’équipement des lignes électriques. Cette liste (voir tableau) est basée sur la liste d’espèces prioritaires établie par le Comité régional avifaune de Rhône-Alpes (animée par la LPO coordination Rhône-Alpes). Elle comprend trois niveaux de priorité :

Espèces de priorité 1

– Espèces soumises à un plan national d’actions (PNA) ou espèces concernées par un statut critique d’extinction sur la liste rouge Rhône-Alpes (CR) – Pour ces espèces les actions d’équipement peuvent être préventives (sans donnée d’électrocution/collision).- Les actions d’équipement peuvent être préventives dans les zones d’intervention (sans donnée d’électrocution/collision).

Espèces de priorité 2

– Espèces ayant au moins un statut vulnérable (VU) sur la liste rouge Rhône-Alpes.Les actions d’équipement sont menées si un cas d’eléctrocution/collision est signalé, on parle alors d’actions curatives.

Espèces sous veille

– Espèces de statuts variés sur la liste rouge (quasi menacé NT à critique CR)
– Les actions d’équipement sont menées si plusieurs cas avérés sur un même secteur sont identifiéstableaulegUne fois la liste de priorité établie, un premier travail d’identification des zones de sensibilité a été réalisé grâce aux observations des espèces concernées. Ces données, recoupées avec celles des observations de mortalité permettent ainsi de fournir une première hiérarchisation du territoire et des zones prioritaires.

Il reste encore un travail important de traitement de données dont, notamment, le croisement des données obtenues avec celles du réseau ERDF et des zones protégées.

Néanmoins, cet avancement considérable devrait permettre l’identification et la priorisation des secteurs d’intervention lors du deuxième comité de pilotage qui se déroulera fin avril.
Les premiers travaux d’équipement de site sont attendus pour l’été 2015.

Les partenaires de cette convention ont également mis en avant la nécessité de sensibiliser au mieux, à la fois les agents de terrain d’ERDF, mais également le grand public afin de faire remonter les observations de cas d’électrocution de l’avifaune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *