La Chronique du mercredi : Mise à jour de la liste rouge de la faune sauvage en Isère

Laisser un commentaire
Pin It

Aujourd’hui, Audrey Thiery, 23 ans, titulaire d’un Master en éthologie réalisé à Strasbourg est arrivée pour renforcer l’équipe des chargés d’études dans une mission un peu spéciale.

En effet, dans le cadre de ce Service civique, Audrey devra participer à la mise à jour de la liste rouge des espèces menacées pour l’Isère. Et ainsi participer à la production de la 3ème liste rouge pour l’Isère.

Cette liste informe sur l’état de conservation d’une espèce. C’est à la fois un outil d’alerte, de diagnostic, d’évaluation et d’aide à la décision. Cette liste rouge doit être mise à jour régulièrement (tous les 10 ans maximum) pour être pertinente et juste. La dernière version de celle de l’Isère date de 2007.

Une mise à jour sera donc réalisée en 2015 avec l’objectif d’organiser un séminaire de présentation des études d’ici la fin de l’année. Cette liste départementale, sera basée sur les critères de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Cette liste, dont le concept existe depuis 1960, est basée sur une série de catégories (en danger, vulnérable…) dans lesquelles sont classées les espèces d’après des critères très précis. Ce système permet de faire ressortir les espèces présentant un fort risque d’extinction au niveau mondial, mais également de sensibiliser l’opinion publique et les décideurs. La liste rouge peut servir de base de réflexion à l’élaboration des priorités de conservation, prélude à des actions spécifiques de terrain comme la protection et la gestion des milieux naturels.

Statuts de conservation
Statuts de conservation

En Isère, on estime qu’il existe 330 espèces de vertébrés sur les 523 présentes en France et qu’il y a plus de 900 types d’habitats naturels différents entre les plaines du Rhône jusqu’aux sommets de l’Oisans. La diversité des reliefs et des milieux naturels permet à de nombreuses espèces aux exigences écologiques différentes de coexister sur notre territoire. 152 espèces de vertébrés menacées (oiseaux nicheurs, mammifères, amphibiens, et reptiles) étaient répertoriées sur la 2ème liste rouge de la faune sauvage de l’Isère .

Cette liste rouge permet ainsi de faire ressortir les espèces en Liste-rouge-couv-500-b4241danger mais aussi les principales menaces qui pèsent sur la biodiversité.

La disparition des sites de nidification et des espaces pour l’alimentation menace toutes les espèces.
La faune a besoin de territoires pour nicher, se reproduire, se reposer et s’alimenter. La fragmentation, la pollution, l’urbanisation, de ces espaces la met en danger, il faut donc veiller au maintien des corridors biologiques et à la préservation de la qualité de tous les milieux naturels de notre territoire.

Ce document produit par le Département de l’Isère et avec l’expertise de la LPO Isère permet de mieux constater la perte globale de biodiversité, mais il constitue aussi une base bibliographique pour que les différents acteurs du territoire mènent au mieux des actions en faveur de la biodiversité.

Mieux connaître la biodiversité, pour mieux la protéger, un dicton cher à la LPO Isère.

Adrien Lambert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *