• Accueil
  • »
  • Actualités
  • »
  • Biodiv’sports de montagne : concilier pratiques sportives et respect de la biodiversité

Biodiv’sports de montagne : concilier pratiques sportives et respect de la biodiversité

Un commentaire
Pin It

L’idée

Le milieu montagnard est un milieu exceptionnel et fragile. De nombreuses études scientifiques menées ces dernières années tendent à prouver l’impact des pratiques de sports de montagne sur certaines espèces. Certaines espèces sont plus sensibles au dérangement que d’autres (aigle royal, faucon pèlerin, galliformes de montagne, etc.)

Il y a une véritable prise de conscience des menaces qui pèsent sur ces espèces, pas que par les naturalistes, par les gestionnaires d’espaces également mais aussi chez des pratiquants ou habitués de la montagne très attachés au milieu.

De nombreuses initiatives locales ont émergées mais il n’existait pas de ressource pour valoriser ces démarches et communiquer de manière commune auprès des pratiquants afin que chacun·e puisse s’approprier les enjeux et la connaissance.

Par ailleurs, les pratiquants sont très attachés à la montagne. Il existe une véritable envie de préserver le milieu naturel mais parfois le manque d’informations ne permet pas la prise en compte des enjeux environnementaux dans sa pratique.

Enfin, de plus en plus de personnes sont amenées à se rendre en montagne pour y exercer une activité de loisir.

Le projet

Biodiv’sports a pour but de diffuser sur les plateformes qui recensent des itinéraires de sports de nature les informations concernant la présence de la faune sauvage sensible au regard de loisirs qui peuvent être pratiqués sur certains territoires.

Le projet se fonde sur des démarches de concertation locales visant à la prise en compte des enjeux environnementaux dans sa pratique et a pour objectifs de faire connaître ces démarches auprès de tous via un outil web.

Chaque structure ayant mené ce type de démarche peut être amenée à saisir une zone sensible via l’outil développé. Cette information sera renvoyé via un flux de données vers les plateformes clientes qui souhaitent proposer ces informations à leur communauté d’utilisateurs.

La diffusion de ces informations doit permettre de créer un dialogue avec les pratiquants, améliorer la connaissance et la prise en compte de la faune sauvage dans sa pratique.

Le fonctionnement

Cet outil www.biodiv-sports.fr a pour vocation de diffuser deux types de zones :

  • des zones sensibles établies au préalable grâce à une démarche de concertation regroupant les différents usagers d’un territoire. Il n’y a pas de cadre réglementaire associé à ces zones sensibles diffusées. Il s’agit d’une proposition de partage de l’espace, afin que la faune sauvage patrimoniale garde toutes sa place dans le milieu naturel et que chacun·e puisse profiter du milieu naturel.
  • des zones réglementaires ayant un impact sur une pratique sportive mise en place dans le cadre de politiques publiques de protection de l’environnement.

Chaque zone est accompagnée d’une description, d’une fiche présentant l’espèce et les interactions que chaque pratique peut avoir avec cette espèce et d’un fichier .kml permettant d’intégrer cette zone dans un dispositif de localisation.

Sont associés à cette démarche : association naturalistes, gestionnaires d’espaces, plateformes recensant des itinéraires, clubs et fédérations de sports et certain·e·s pratiquantes individuel·le·s.

Les partenaires

L’outil a été développé par la société Makina Corpus, la LPO a assuré la coordination du projet avec l’appui du PNR du Haut-Jura et du Parc des Écrins.

Le développement de l’outil a reçu le soutien de la région Auvergne-Rhône-Alpes, de la Fondation PETZL et du Département de l’Isère.

La démarche rassemble plusieurs acteurs : ALPARC et l’initiative « Be part of the mountain« , la FFVL, la FFME, la FFCAM, le CAF Grenoble-Oisans, CamptoCamp.org, IGN Rando, la communauté Geotrek, le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, la Fondation de France, la RNCFS de Belledonne, EDF UP ALPES, Le PNR des Bauges, le PNR de Chartreuse, le PNR du Vercors, le PNR Haut-Jura, le PN Écrins, Mountain Wilderness et le réseau LPO.

Soyons tous acteurs de la préservation de nos montagnes pour continuer à en profiter ! Développons nos pratiques sportives en prenant aussi en compte l’environnement auquel elles sont attachées.

Télécharger la doc de l’API

Plus d’infos : adrien.lambert@lpo.fr

1 Commentaire

  1. Bonjour,grimpeuse,alpiniste
    Mais aussi amoureuse de la nature comme beaucoup,contributrice sur faune,j’ai hâte que cette plateforme d’échange se mette en route,beau projet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *