Chantier nature au domaine Saint-Jean-de-Chepy !

Laisser un commentaire
Pin It
image_pdfimage_print

Dans le cadre de l’aménagement pour la biodiversité du « Refuge LPO Entreprise » du domaine Saint-Jean-de-Chépy, cette année un nouveau chantier vous est proposé du 1er août au 12 août 2016 (hors week-end). Le projet est de construire un sentier en caillebotis pour découvrir le boisement humide du domaine. Tout comme l’année dernière ce projet a été imaginé par William Duchêne, bénévole LPO Isère et designer professionnel. Ce chantier s’inscrit dans le cadre du 9ème Symposium de sculpture.

trounoir1

Appel à bénévoles

Si vous souhaitez participer au chantier ou avoir d’autres informations complémentaire, merci de bien vouloir vous inscrire auprès de Erige de Thiersant : th.erige@wanadoo.fr ou par téléphone au 06 20 40 80 15.

Chantier réservé pour 5 personnes/jours. Repas tiré du sac.

William Duchêne / LPO

Designer d’espaces et d’environnements William Duchêne propose ses services aux particuliers, professionnels et collectivités de la région Rhône-Alpes. Ses prestations s’étendent de l’Architecture d’Intérieur, à la Scénographie en passant par le Design naturaliste et paysage.

Œuvre intitulée : VOYAGE AU COEUR D’UN TROU NOIRtrounoir2

Un trou noir est une région de l’univers d’où rien, ni rayonnement, ni matière, ne peut s’échapper. Les trous noirs résultent de la mort des étoiles. Ils sont parmi les objets les plus fantasmatiques de notre univers. Le trou noir est la fin de tout.

Le sens : Le cheminement mène au cœur du sous bois où se trouve la plate-forme d’immersion. Cette dernière symbolise le trou noir vers lequel nous a mené le ‘‘chemin gravitationnel’’. L’idée du trou noir, qui semble une issue fatale, offre la possibilité de replacer l’Humain au sein de son environnement. Le trou noir rappelle que l’on est né de rien et invite à porter le regard autour de soi, en prêtant attention au détail. L’infiniment petit se lie à l’infiniment grand. L’homme au cœur du trou noir, s’oublie peu à peu. Le temps n’est plus. La forme est la plate-forme d’écoute et d’observation de forme ronde et reprend le vocabulaire formel de la voûte céleste du château. Le chemin d’accès (chemin gravitationnel) crée un mouvement courbe qui donne le sentiment au spectateur d’être aspiré vers le trou noir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *