Destruction volontaire de nids de busard cendrés

2 commentaires
Pin It

Des destructions volontaires de nids de busards cendrés menacent gravement l’avenir de cette espèce en plaine de Bièvre

Jeune busard cendré / Photo J Baptiste Strobel / copyright

Depuis plus de 30 ans, en lien avec les collectivités territoriales et le monde agricole, la LPO Isère mène une campagne de sauvegarde des busards cendrés dans la plaine de Bièvre.
En effet, ces oiseaux nichent à terre dans les champs de céréales et leurs nichées sont souvent détruites involontairement lors des moissons. De fait, des actions de protection sont organisées sur tous les secteurs où il est présent en France. En Rhône-Alpes, un plan régional coordonne ces actions qui, grâce à un fort investissement, ont permis de maintenir sa présence dans notre département. Mais la population a cependant connu une baisse du nombre de couples nicheurs. Elle est de fait très fragile, comme en témoigne son inscription en listes rouges départementale (en danger critique) et française (vulnérable).

Le busard cendré est pourtant un fort allié naturel de l’agriculture par son rôle de régulateur des campagnols des champs. C’est pourquoi, en accord avec les agriculteurs, les bénévoles de l’association organisent régulièrement le maintien des nids dans les cultures jusqu’à l’envol des jeunes oiseaux.

Depuis 1985, presque 1 500 jeunes busards cendrés ont été sauvés grâce à la collaboration des agriculteurs et de la LPO Isère.

Cette année hélas, ce sont plusieurs destructions volontaires que la LPO Isère doit déplorer : nos bénévoles ont en effet retrouvé six nichées détruites, ce qui représente près de la moitié des nids protégés dans les céréales ! Parfois, les jeunes busards avaient même été volontairement piétinés et écrasés. Ces actes choquants, cruels et lâches sur des poussins incapables de s’enfuir, menacent gravement l’avenir de cette espèce. Afin d’assurer leur pérennité, les nichées restantes ont du être confiées au centre de sauvegarde de la faune sauvage Le Tichodrome, qui poursuivra leur élevage.

La LPO Isère et le Tichodrome condamnent fortement de tels agissements et rappellent que le busard cendré est une espèce strictement protégée par la loi. Les deux associations ont porté plainte et une enquête a été ouverte. En attendant ses conclusions, elles vont renforcer plus que jamais leur implication dans la campagne de sauvegarde afin de mettre en œuvre tous les moyens possibles pour le maintien de cette espèce qui fait partie intégrante du patrimoine naturel des plaines de la Bièvre et du Liers.

Vous pouvez soutenir la campagne en faisant un don, plus que jamais nécessaire, pour la sauvegarde des busards cendrés en Isère : https://www.helloasso.com/associations/lpo-isere/collectes/donnez-des-ailes-aux-jeunes-busards-cendres

Communiqué de presse : CP destruction volontaire de nids de busards cendrés

Contacts presse :

Catherine Giraud Présidente LPO Isère : 06 32 15 85 14 / presidence.isere@lpo.fr

Mireille Lattier, Directrice, Centre de soins Le Tichodrome : 06 81 24 18 32 / letichodrome38@gmail.com

Femelle busard cendré / Photo J Baptiste Strobel / copyright

2 Commentaires

  1. Quand la folie « humaine »atteint un tel degré de sauvagerie, il n’y a pas de mots assez forts pour qualifier de tels actes. S’en prendre ainsi à la nature s’est détruire une partie de notre humanité, de notre patrimoine ornithologique, surtout concernant notamment ce bel oiseau. Je protège la nature et ce qui la compose depuis de nombreuses années à mon niveau et je ne suis pas le seul , continuons … continuez !!!!!!! merci tous pour toutes les actions que vous menez, bénévoles de votre association et « anonymes « confondus. Cordialement.

  2. C’est peinant de voir une telle mentalité et de pouvoir aussi mettre en péril cette race. Sinon, vous une belle association et continuez à persévérer et à agir contre toute action visant la destruction des espèces en voie de développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *