• Accueil
  • »
  • Autre
  • »
  • Hirondelles de fenêtre et hirondelles rustiques : bilan des comptages 2018

Hirondelles de fenêtre et hirondelles rustiques : bilan des comptages 2018

Laisser un commentaire
Pin It

Cette année, comme tous les ans depuis 2003, une trentaine de bénévoles de la LPO Isère avait pour mission de faire le suivi de la nidification des couples d’hirondelles (hirondelle de fenêtre et hirondelle rustique).

Coordonnée par Ginou Waeckel et Laurent Majorel, cette étude bénévole permet d’observer, de mesurer et de mettre en perspective les tendances d’évolution des populations d’hirondelles rustiques et de fenêtres. Les hirondelles rustiques sont traditionnellement plus liées au milieu rural ou péri-urbain alors que les hirondelles de fenêtre sont plus communément présentes en milieu urbain.

En 2018, ce sont 1134 couples d’hirondelles de fenêtre qui ont été recensés sur 31 communes et 68 couples d’hirondelles rustiques pour 29 sites témoins.

Hirondelle de fenêtre © Guy Bourderionnet

Pour l’hirondelle de fenêtre, Laurent Majorel nous explique que « sur le même secteur d’étude référant depuis 2003, soit 20 communes (continuellement suivies depuis 16 ans), nous passons de 936 couples nicheurs contrôlés en 2017 à 805 en 2018, soit 133 couples de moins cette année. Cela donne une baisse de 14 % des couples nicheurs sur ce secteur d’étude. Cette importante baisse s’explique probablement par des conditions météos désastreuses en avril/mai, notamment en Afrique du nord (Maroc, Tunisie et Algérie), voire au sud de l’Espagne et du Portugal, où il est tombé de fortes chutes de neige en pleine période de migration pour les hirondelles et autres passereaux. La mortalité a dû être élevée à ce moment-là. À l’instar de l’hirondelle rustique, la saison de reproduction cette année a été très bonne malgré l’arrivée tardive des oiseaux. Nous pouvons donc raisonnablement espérer une progression en 2019 si le climat ne s’acharne pas une nouvelle fois ! Le pourcentage de hausse depuis le début de l’étude en 2003 est de 3 % »

Hirondelles rustiques © Jean Deschâtres

Quant aux hirondelles rustiques : « nous passons de 70 couples nicheurs pour 29 sites témoins contrôlés en 2017 à 68 sur les mêmes sites en 2018 (-3 %). Cette année, comme pour l’hirondelle de fenêtre, mais de façon nettement plus modérée, nous enregistrons une baisse due à une météo désastreuse au printemps en pleine période de migration. De plus, dès leur arrivée chez nous, de nombreux cas d’oiseaux morts dans les étables, granges et autres ont été signalés : sans doute des oiseaux affaiblis par une migration plus que difficile. La saison de reproduction ayant été bonne, nous pouvons espérer une hausse des couples nicheurs en 2019. Le pourcentage d’évolution des couples nicheurs depuis le début de l’étude en 2003 reste, quant à lui, négatif (-7 %). »

Si vous aussi souhaitez agir afin d’améliorer la connaissance de nos hirondelles, n’hésitez pas à nous contacter ! Le protocole de suivi est très simple : il vous suffit de contrôler l’occupation des nids d’hirondelles pour lequel deux passages sont nécessaires à la fin du printemps et au début de l’été, puis il vous faudra transmettre vos observations aux coordinateurs de l’action. Ces missions ne requièrent pas un niveau élevé en ornithologie et sont à la portée de toutes et tous !

Merci aux bénévoles qui ont participé à cette action ! Un grand merci à Laurent Majorel et Ginou Waeckel pour leur engagement en faveur des hirondelles.

Laisser un commentaire