La campagne de sauvetage des busards cendrés 2018

Laisser un commentaire
Pin It

Comme chaque année depuis plus de 30 ans, salariés, écovolontaires et bénévoles de la LPO Isère s’investissent pendant près de cinq mois pour la protection des nichées de busards cendrés en plaine de Bièvre et du Liers.

Vue par drone Laurent Picard

Faute de milieux naturels disponibles, les busards cendrés nichent au sol dans les prairies de fauche et les cultures céréalières où les jeunes non volants sont victimes des moissonneuses et autres engins agricoles.

Clarisse Novel

Cette année, Félix Thévenet, salarié de la LPO Isère, est accompagné de sept écovolontaires, deux bénévoles et une volontaire en service civique pour prospecter les zones de nidification, suivre les nichées et intervenir sur les nids si besoin.

Jordan Guéant

Au total, 18 nids ont été comptabilisés : sept en prairies de fauche, cinq dans les cultures de céréales (une dans le blé, quatre dans l’orge) et six dans des parcelles en friche.

Vue par drone Laurent Picard

Pour protéger les œufs ou les poussins déjà nés, quatre nids ont déjà été protégés par des clôtures électriques pour éviter la prédation dans les prairies et cinq cages grillagées ont été posées pour délimiter les nids avant le passage des moissonneuses dans les cultures de céréales.

Clarisse Novel

Une équipe de France 3 Alpes est même venue pour réaliser un reportage télé sur la mise en place d’une cage grillagée (lien sur l’article et le reportage) !

Clarisse Novel
Clarisse Novel

La LPO Isère tient à remercier toutes les personnes qui, de près ou de loin, s’impliquent pour la protection du busard cendré !

Jordan Guéant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *