• Accueil
  • »
  • Actualités
  • »
  • Le module « mortalité » désormais disponible sur l’application Naturalist

Le module « mortalité » désormais disponible sur l’application Naturalist

Laisser un commentaire
Pin It

Les utilisateurs des plateformes collaboratives de saisies naturalistes telles que Faune-Isère et de l’application mobile Naturalist, peuvent à présent indiquer dans leurs observations si l’animal est blessé ou mort et noter la cause si celle-ci est connue.

Depuis 2010, la LPO (ligue pour la protection des oiseaux) Isère est dotée d’une base de données collaborative, Faune-Isère, qui permet aux naturalistes ou aux simples curieux de nature de localiser et  partager leurs observations de faune sauvage. Aujourd’hui, Faune-Isère compte plus de 3000 contributeurs ayant renseigné plus de 2 000 000 de données.

Il est possible de compléter ces données en indiquant un certain nombre d’informations sur les individus observés, dont la mortalité. Afin d’optimiser cette récolte d’informations, un module « mortalité » plus performant a été développé par le réseau LPO grâce à un financement de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Disponible depuis 2012 sur le site www.faune-isere.org, il est maintenant opérationnel pour l’application Naturalist (à condition de la mettre à jour). Cette application gratuite pour smartphone et tablette (système Android) permet de saisir des observations sur le terrain en temps réel, permettant un vrai gain de temps. Avec ce nouveau module amélioré, les utilisateurs peuvent désormais renseigner avec précision (données GPS) les causes de mortalité ou de blessure (collision avec un véhicule, chute du nid, prédation…).

Connaître les secteurs de haute mortalité ou de blessures de la faune sauvage et les causes associées est essentiel pour mettre en place des mesures de préservation adaptées avec les acteurs potentiellement concernés :  Département de l’Isère, AREA, ENEDIS, entreprises, particuliers… Ainsi, les informations récoltées, par exemple sur les collisions routières, permettent d’identifier des points de conflit entre les usagers de la route et la faune, c’est-à-dire les routes dangereuses pour la faune mais aussi pour les automobilistes. Des solutions existent pour réduire la mortalité de façon efficace comme l’aménagement de passages à faune, l’installation de limitations de vitesse ou de panneaux spécifiques à certaines périodes de l’année dans les secteurs identifiés. Le Département de l’Isère a été pionnier dans ce domaine avec la création de plusieurs passages à petite faune. À ce titre, il est une référence en France.

Dans le contexte actuel de déclin dramatique de la biodiversité, plus que jamais la collecte des informations sur la faune est essentielle. Si vous souhaitez utiliser la plateforme collaborative Faune-Isère et l’application Naturalist, des vidéos tutorielles sont disponibles sur la chaîne YouTube de la LPO Isère.

Laisser un commentaire