Archives par mot-clé : 2017

Campagne de sauvegarde des busards cendrés en Isère – Compte-rendu 2017

Laisser un commentaire

Le Busard cendré (Circus pygargus) est une espèce de rapace diurne menacée qui mérite toute notre attention en Isère. La raréfaction de leurs milieux naturels, telle que les zones humides, ont poussé les busards à s’adapter et donc s’installer dans différents types de cultures (céréales, cultures fourragères, etc.). L’opération de protection des nichées de busards est mise en place afin d’éviter la destruction des nids lors des moissons ou des fauches. La campagne de sauvegarde se déroule principalement en plaine de Bièvre.

Cette campagne a reçu le soutien de nombreux donateurs qui ont participé a une campagne de dons, permettant de récolter 2495€ pour nous soutenir dans cette action. Un grand merci à eux !

Merci aussi au Tichodrome pour son investissement dans cette campagne. De nombreux jeunes busards cendrés ont ainsi pu être accueillis au centre de soins à la faune sauvage.

En début de saison, les très bonnes conditions météorologiques du mois d’avril ont permis la fauche précoce du ray-grass et des luzernes limitant ainsi l’installation des busards cendrés dans ce type de parcelle, ils se sont donc reportés sur les friches et les céréales, ce qui nous laisse plus de temps pour intervenir. Globalement, les pontes ont beaucoup été retardés par le très mauvais temps du mois de mai, froid et pluie étant des éléments impactant sur la nidification des busards cendrés.

Sous ce froid printanier et sous les chaleurs étouffantes de juin, nous avons donc trouvé 27 nids et recensé 26 couples nicheurs (1 ponte de remplacement). 28 couples ont été identifiés, les deux autres couples sont probablement issus de destructions que l’on a loupées. Sur ces 27 nids, 12 se trouvent dans les friches, 6 en pré de fauche (1 en Ray Grass, 4 dans le dactyle et 1 en Luzerne) et 9 dans les céréales (5 dans l’orge et 4 dans le blé).

Au total, ce sont 11 nids qui ont été protégés (7 cages traineaux posés et 4 pontes sauvées) permettant ainsi l’envol de 23 jeunes busards cendrés.

Les cages traineaux ont été mise en place dans les nids en céréales. Ce sont 53 jeunes qui ont pris leur envol  au total, mais seulement 40 en Isère puisque 13 jeunes busards cendrés ont dû être rapatriés d’urgence au taquet décentralisé du Rhône (CSOL), car le taquet existant en Isère a été détruit volontairement en juillet. 7 jeunes busards se sont envolés du taquet nouvellement construit de l’Isère. Seulement 3 jeunes se sont envolés d’un carré grillagé (Saint-Hilaire de la côte). La productivité pour les couples ayant au moins 1 jeune à l’envol depuis le nid est de 2.36, un chiffre tout à fait satisfaisant.

Cependant, la productivité globale est de 1.18 car beaucoup de nids ont échoué leur reproduction.

En effet, 14 nids ont échoué pour les raisons suivantes : 6 nids détruits volontairement, 2 nids avec des poussins morts écrasés au pied dans la cage traineau, 2 nids fauchés précipitamment, 1 nid avec les faux œufs et les piquets de repérage volés et le dernier avec des poussins disparus de la cage traineau dans la même parcelle.

Nous avons déposé plaintes contre X auprès de l’ONCFS qui devrait enquêter sur les faits. Suite à la dernière destruction volontaire (piétinement des poussins dans le nid) nous avons pris la très lourde décision de rapatriés au centre de sauvegarde du Tichodrome tous les autres poussins dans les nids protégés (12 au total) afin de garantir leur survie. Cette décision est extrême et a pour conséquence l’échec de la reproduction des couples. Deux autres nids ont probablement été victimes de prédation (renards, chats…).

Le graphique ci-dessous témoigne de la situation alarmante de l’espèce dans le département. Les données de la campagne de protection 2015 sont à prendre avec du recul, l’investissement bénévole a été très limité dû à l’absence du coordinateur départemental. Le nombre de couples nicheurs ne cesse de diminuer, depuis 2008, la population à chuter de 38%, autrement dit, un tiers de la population de busard cendré en Isère a disparu en à peine 10 ans. Cependant, hormis pour l’année 2015, le nombre de jeunes à l’envol est globalement resté constant. La protection des nids a été efficace durant ces années et a permis l’envol de la majorité des jeunes busards. La bonne productivité dans l’ensemble reflète la grande densité en ressource alimentaire de la plaine de Bièvre (campagnol des champs et grande sauterelle verte).

À l’occasion de cet article, nous faisons appel aux bonnes volontés qui souhaiteraient s’investir pour la protection de ce magnifique rapace à nos côtés l’an prochain. Cette campagne est à la fois riche en rencontres et en émotions mais aussi formateur au métier de la protection de la nature et à l’ornithologie.

Un très grand merci aux écovolontaires de cette année : Camille Verschaeve, Nolwenn Trividic, Camille Schellenberger, Romain Winkler Françoi et Amandine Prévost ainsi qu’aux bénévoles Isérois : Emmanuel Collet, Hugo Hello, Georges Laurencin, Erige de Thiersant, Jean Charles Poncet et Alexandra Acca.

Un grand merci également à Pascal Tavernier et Patrice Franco d’avoir accepté les busards de l’Isère dans leur taquet ainsi qu’à Philippe Descollonge pour s’en être occupé.

Auteur : Florian Escot

Bilan de la Nuit de la Chouette 2017 en Isère

Laisser un commentaire

Les animations prévues par la LPO dans le cadre de la 12ème édition de la Nuit de la Chouette en Isère ont rassemblé plus de 300 personnes. Organisée tous les deux ans par la LPO et la Fédération des Parcs naturels régionaux de France, elle a permis aux passionnés et aux curieux de découvrir le monde fascinant des rapaces de la nuit à travers de nombreuses activités de groupe.

Crédits : Effraie des clochers – Anthony Maire

Cet événement convivial a été l’occasion de présenter et de faire connaître le mode de vie des chouettes et des hiboux qui peuplent les paysages (forêts, plaines, montagne,…) de l’Isère.

Des intervenants bénévoles de la LPO Isère ont proposé des ateliers de construction de nichoirs, projections de films, mini-conférences et sorties nocturnes guidées et ce, dans différentes communes. Les animations de chacune d’entre elles ont remporté un grand succès, autant auprès des adultes que des enfants. Ils ont pu profiter de la présence des naturalistes et ornithologues pour poser leurs questions sur les rapaces qui demeurent en général encore peu connus du public.

Les retours communiqués par les intervenants sont très positifs. Que ce soit à Échirolles, Murianette, Colombe, Sainte-Marie-d’Alloix ou au Sappey-en-Chartreuse, les participants ont été très nombreux à assister aux animations pour mieux connaître les rapaces nocturnes du département. Après les conférences ou les projections de films, les sorties nocturnes ont été le moment idéal pour s’approcher au plus près des chouettes et pour tenter d’entendre leur hululement, indice déterminant de la reconnaissance de l’espèce à laquelle elles appartiennent.

L’ensemble de ces activités ont également été le moyen de faire connaître les richesses du monde de la nuit et de ses neuf espèces que nous avons la chance de pouvoir observer en Isère. Nous comptons parmi elles la chouette Hulotte, l’Effraie des clochers, la chouette de Tengmalm, la chouette chevêchette, la chouette chevêche ou encore les hiboux petit, moyen et grand duc d’Europe, pour ne citer qu’elles, le hibou des marais étant moins présent que les autres espèces.

Crédits : Grand-duc d’Europe – Boris Barov

La LPO Isère tient une nouvelle fois à remercier tous les encadrants bénévoles pour leur disponibilité et leur mobilisation pour cette 12ème Nuit de la Chouette. La LPO Isère remercie également Grenoble-Alpes-Métropole pour son soutien aux actions menées dans le cadre de l’événement sur le territoire de La Métro. Ce rendez-vous des curieux de nature a été un véritable succès cette année.

Prochaine Nuit de la Chouette dans deux ans, en espérant vous compter aussi nombreux pour découvrir les mystères de la nuit !

Participez à la 12ème Nuit de la Chouette avec la LPO Isère

2 commentaires

Dans la nuit du samedi 11 mars au dimanche 12 mars 2017 se déroulera la 12ème édition de la Nuit de La Chouette. Tous les deux ans, la LPO et la Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France organisent conjointement la Nuit de la Chouette, un événement exceptionnel, pour faire connaître les chouettes et hiboux à un large public et le sensibiliser aux richesses de la nature la nuit.

Effraie des clochers

Neuf espèces de chouettes sont présentes dans toute l’Isère, que ce soit en forêt ou en plaine, en montagne ou dans les villes et les villages. On peut entendre leur hululement caractéristique du crépuscule au petit matin une importante partie de l’année. Fêtons tous ensemble le monde fascinant de la nuit ! Cet événement propose une multitude de sorties nature, conférences, projections, ateliers de construction de nichoirs. Gratuit et ouvert à tous !

Cette année, la LPO Isère vous propose plusieurs sorties et animations encadrées par nos bénévoles :

Sortie nocturne et conférence : Les Rapaces nocturnes de Murianette
Lieu : Murianette

Le samedi 11 mars de 19h00 à 20h30 aura lieu à la salle communale de Murianette (en-dessous de la mairie, une conférence sur les rapaces nocturnes. Elle sera suivie d’une sortie terrain sur la commune de 20H30 à 21H30.

Pas de difficulté particulière. Tout public.
Prévoir vêtements et chaussures adaptés à la météo, lampe de poche et gilet fluo.

Encadrant : Éric POSAK

Action soutenue par Grenoble-Alpes-Métropole

Nuit de la Chouette et vie nocturne
Lieu : Le Sappey-en-Chartreuse

Le samedi 11 mars de 18h00 à 20h00, les invités pourront découvrir les rapaces nocturnes de Chartreuse à travers une conférence qui abordera également le thème de la vie nocturne.

Cette conférence aura lieu au Réfectoire de l’école en partenariat avec la Mairie du Sappey.

Tout public.

Encadrant : Alain AMSELEM

Action soutenue par Grenoble-Alpes-Métropole

La Journée de la Chouette
Lieu : Colombe

Dans la journée exposition sur les rapaces nocturnes et installation de nichoirs, le soir diaporama, projection d’un film sur l’effraie des clochers et pour les plus courageux une sortie de terrain.

Rendez-vous à la salle des fêtes, événement en partenariat avec l’APAJH, la Mairie de Colombe et la Communauté de communes Bièvre Isère.

14h-17h : atelier construction et pose de nichoirs à rapaces

17h : début de la soirée et des animations

17h-19h : exposition, présentation des rapaces nocturnes

20h : film « Madame Blanche »

21h-22h30 : sortie nocturne à la rencontre des chouettes et hiboux de la plaine de Bièvre

Encadrant : Benjamin TOSI

Nuit de la Chouette à Échirolles
Lieu : Échirolles

Une présentation en salle permettra au plus grand nombre de découvrir la biologie, les mœurs, leurs dangers et les espèces de chouette vivant à la périphérie de l’agglomération.

La présentation sera complétée par des écoutes d’enregistrements de ces différentes espèces avant la sortie sur le terrain. Prévoir des vêtements chauds et des lampes pour la sortie d’observation qui suivra.

Cette sortie vous emmènera à la rencontre de ces animaux de la nuit.

Rendez-vous à 19h à la salle André Martin d’Échirolles, prés du restaurant le Saint-jacques au vieux village, pour la mini conférence ; s’ensuivra 1h 30 à 2h de balade environ suivant les conditions

Encadrant : Jean-Luc MIAS

Action soutenue par Grenoble-Alpes-Métropole

Nuit de la Chouette à Sainte-Marie-d’Alloix

Lieu : Sainte-marie-d’Alloix

Sortie nocturne à la rencontre des chouettes et des hiboux de la vallée du Grésivaudan.

Départ à 21h devant la mairie de Sainte Marie d’Alloix

Encadrant : Patrick Deschamps

Inscriptions et informations supplémentaires : isere@lpo.fr ou au 04 76 51 78 03

 En savoir plus sur les rapaces nocturnes

Chantiers bénévoles pour la campagne amphibiens 2017, la 20ème !

Laisser un commentaire

Comme l’année dernière, le samedi 11 février aura lieu le premier chantier de protection de l’année 2017, cette journée marquera le début de la campagne amphibiens. Ce chantier a pour but d’être un événement convivial autour de la protection de la nature. Il aura lieu sur un des sites de Bilieu ou Chirens non loin du lac de Paladru.

Concrètement il s’agit ici d’installer des barrières-pièges le long des routes, permettant d’intercepter les amphibiens avant qu’ils ne traversent la route et se fassent écraser.

Par ailleurs une sortie sera organisée un mois après, à destination des bénévoles qui auront participé au chantier. Elle permettra à chacun d’en apprendre plus sur les amphibiens du site et sera également l’occasion de voir concrètement à quoi aura servi cette journée de chantier puisque les amphibiens seront plus actifs à cette période.

Nous vous donnons donc rendez-vous à 8h le samedi 11 février ! Venez nombreux nous aider à sauver crapauds, grenouilles, salamandres et tritons ! N’hésitez pas à ramener pelle, pioche, bêche, etc. si vous le pouvez.

Si vous ne pouvez pas être là le samedi 11 mais que vous souhaitez quand même participer aux chantiers n’hésitez pas à la signaler à Maxime (possibilité de bénévolat sur un petit créneau en semaine).

Merci de vous inscrire auprès de Maxime par courriel :

maxime.lucas@lpo.fr ou au 04 76 51 78 03