Archives par mot-clé : appel à dons

Suivi de la migration des oiseaux au col de l’Escrinet

Laisser un commentaire

Depuis 1982, les naturalistes salariés et bénévoles présents sur le col de l’Escrinet étudient et dénombrent les oiseaux migrateurs. Ils assurent aussi une veille active et inlassable contre le braconnage des pigeons ramiers.

Les dates pour le suivi de cette année sont fixées du 18 février au 22 avril 2018.

Guy Etellin

Objectif scientifique
Le Col de l’Escrinet est un des sites de la région le mieux suivi et pour lequel nous avons maintenant accumulé un jeu de données important.
Il est fondamental de poursuivre les comptages afin de continuer ce travail de connaissance scientifique.

Objectif militant
C’est un site de suivi emblématique d’un combat pour la protection des oiseaux. Depuis de nombreuses années, nous assurons une veille inlassable contre le braconnage des pigeons ramiers. Ce combat n’est jamais gagné, il est de notre devoir de continuer d’être vigilants et présents pour assurer la protection des oiseaux migrateurs.

Objectif de sensibilisation, d’éducation et de formation
Le site et le suivi de la migration sont de plus en plus connus. De nombreux visiteurs viennent nous rencontrer. Pour nous, c’est l’occasion de les sensibiliser à la protection des oiseaux et plus particulièrement des oiseaux migrateurs qui défient les frontières.

Grâce à votre soutien, nous pouvons continuer notre travail d’analyse scientifique, de protection des oiseaux, de sensibilisation, d’éducation et de formation, et nous pouvons aussi continuer notre investissement militant.

Vous êtes aussi toutes et tous invités à venir observer la migration durant cette période et plus particulièrement les 24 et 25 mars pour les Journées Tête en l’Air.

Téléchargez la plaquette de présentation et soutenez la LPO Auvergne-Rhône-Alpes pour l’étude et la protection des oiseaux migrateurs !

Suite aux actes de vandalisme de ce weekend sur le site, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes a encore plus besoin de votre aide !
Un don ou une aide bénévole sont les bienvenus… et si vous avez des bras, des planches, et des vis… c ‘est encore mieux !

 

Les 4 fantastiques ont besoin de vous !

Laisser un commentaire

Aidez-nous à faire connaître les galliformes de montagne, espèces emblématiques en danger !

Présentation du projet
Survivre à l’altitude, à la neige, à la prédation naturelle autant de contraintes auxquelles les galliformes de montagne – perdrix bartavelle, tétras lyre, gélinotte et lagopède – se sont formidablement adaptés.
Mais quand on bouscule les équilibres naturels, les espèces ne peuvent plus faire face. Leur survie est compromise et leur disparition annoncée, sauf si toutes les énergies se rassemblent.

La LPO Coordination Auvergne-Rhône-Alpes se mobilise pour la protection de ces espèces en danger encore chassées. La première étape : faire connaître ces espèces !


Origine du projet
L’appellation « galliformes de montagne » est utilisée pour deux groupes d’oiseaux très différents : les perdrix bartavelle et perdrix grises de montagne, sensibles au froid et qui préfèrent les milieux bien exposés et les grands tétras, tétras lyre, gélinottes des bois et lagopèdes alpins. Plumes doublées, pattes emplumées, capacité de digestion hors-normes, utilisation d’igloo dans la neige pour se préserver du froid, ces oiseaux sont des modèles d’adaptation au milieu hostile qu’est la montagne.

Ces espèces sont appelées espèces-proies et doivent se prémunir de l’appétit de nombreux prédateurs comme l’aigle royal ou le renard. En tant qu’espèces susceptibles d’être prédatées elles sont particulièrement sensibles au dérangement que peut provoquer tout intrus sur son territoire. Plutôt exigeantes en ce qui concerne leur habitat elles sont également impactées par les modifications de celui-ci (aménagements et réchauffement climatique). Par ailleurs, ces espèces sont toujours chassées…

La LPO souhaite intensifier son action de connaissance concernant ces espèces via des suivis spécifiques comme l’utilisation de la bioacoustique pour le tétras lyre (méthode qui permet d’identifier les mâles de tétras lyre lire à leur voix), et des inventaires des populations de galliformes. Mais également faire connaître ces espèces emblématiques de la montagne du plus grand nombre en réalisant des vidéos autour des bons gestes à adopter et en informant les pratiquants de leurs zones de présence. Dans le but de limiter notre impact sur ces espèces lors de nos sorties en montagne !

A quoi servira l’argent collecté ?
A financer les actions de sensibilisation autour de nos 4 Fantastiques, la première vidéo sur la plus menacée de ces espèces : le lagopède alpin !
Cet appel à don doit permettre de participer au financement d’une première vidéo de sensibilisation, coût estimé à environ 4000€.
Un petit court animé d’une minute environ à la rencontre d’une de nos stars des hauteurs qui nous parlera un peu d’elle, de ses caractéristiques, de son environnement et de son quotidien. Une « interview » réalisée au sommet (justement) par Gabrielle Sibieude avec l’aide et le soutien d’une équipe -de haut vol- composée de Marie-Paule de Thiersant, Émilien Maulavé et Adrien Lambert.

>> FAIRE UN DON <<