Archives par mot-clé : bénévoles

Le nouveau catalogue des activités de la LPO Isère est là !

Laisser un commentaire

Découvrez sans plus attendre les nombreuses activités
que les salariés et bénévoles de l’association
vous proposent pour la saison 2018-2019 !

Conférences, chantiers nature, sorties oiseaux, événements… Retrouvez, mois après mois, tout le programme de l’année à venir.

Bien sûr, ce programme n’est pas figé et peut évoluer, mais nous vous tiendrons toujours informé-e-s sur l’agenda en ligne, à consulter régulièrement.

Une petite nouveauté cette année : les sorties accessibles en transports en commun (ou « presque » accessibles, c’est-à-dire avec un accès à quelques kilomètres) sont indiquées par un symbole bus. L’association Mountain Wilderness dispose de toutes les informations complémentaires et vous pourrez les contacter à cette adresse si vous souhaitez plus d’informations (précisez « LPO » dans le sujet du mail).

Bonne lecture et belles découvertes avec la LPO Isère !

>> VOIR LE CATALOGUE <<

Nous avons besoin de bénévoles pour les événements de la rentrée

Laisser un commentaire
À la rentrée, la LPO participe à plusieurs événements afin de faire connaître l’association et faire découvrir nos activités de l’année à venir.
Dans ce cadre, nous avons besoin d’aide bénévole, que ce soit pour tenir un stand ou animer une sortie d’observation des oiseaux.
Il n’est absolument pas nécessaire d’être un-e ornithologue confirmé-e pour la tenue de stand ! Nous disposons d’assez de documentation pour répondre aux questions récurrentes du public.
Animer une sortie nécessite évidemment plus de connaissances, mais nous serions ravis de voir de nouveaux ornithologues se lancer dans la sensibilisation !
Voici les différents événements pour lesquels nous aurions besoin d’aide :

Festival de l’Albenc « L’avenir au naturel »
Samedi 1er et dimanche 2 septembre (10h-20h le samedi et 10h-19h le dimanche)
-> tenue de stand LPO et/ou sortie d’observation des oiseaux
Installation le vendredi 31 août entre 16h et 19h ou le samedi 1er septembre de 7h à 9h45

Journées européennes du patrimoine : les deux ans du site Nature Isère
Samedi 15 septembre de 14h à 18h au Muséum de Grenoble
-> tenue de stand LPO et/ou sortie d’observation des oiseaux avec saisie sur l’application Naturalist + sensibilisation à l’utilisation du site Nature Isère

Forum des associations de Grenoble
Samedi 22 septembre au palais des sports de 10h à 18h
-> tenue de stand LPO
Normalement, installation du stand soit le vendredi 21 en fin de journée, soit le samedi 22 avant 9h30.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions.
Si vous êtes motivés et disponibles pour l’un ou plusieurs de ces événements, contactez Clotilde : vie-associative.isere@lpo.fr
MERCI !

APPEL A BÉNÉVOLES – campagne de sauvetage des busards cendrés

Laisser un commentaire

Dans le cadre de notre campagne annuelle de sauvetage du busard cendré, nous lançons un appel à bénévoles ayant des disponibilités entre mai et juillet !

En effet, le busard cendré arrive chez nous en ce moment pour nicher dès le mois de mai. En s’installant fréquemment dans des prairies cultivées, ses œufs et poussins sont mis en périls par les engins agricoles.
Chaque année, grâce aux actions conjointes des ornithologues et des agriculteurs, plus de 2000 jeunes busards cendrés sont sauvés lors de cette campagne menée dans toute la France.

En Isère, le busard cendré est très présent en plaine de Bièvre et le maintien de sa population dépend presque entièrement des actions de surveillance et de protection menées par la LPO. C’est dans ce cadre que les bénévoles se verront confier différentes missions :

1- La prospection : la recherche des couples de busards  puis la localisation des nids sur des secteurs à définir en plaine de Bièvre
2- La protection de nids situés dans les parcelles agricoles en concertation avec l’exploitant agricole.
3- Le suivi de la nidification : surveiller le bon déroulement de la reproduction, compter le nombre de jeunes à l’envol…

© Jean-Baptiste Strobel

Le suivi de cette espèce (l’une des plus belles !!!), permet un contact intéressant entre protecteurs de la nature, riverains et exploitants agricoles. Ce contact permet, à terme, une meilleure prise en compte des populations de busards cendrés dans les pratiques et les politiques agricoles, c’est pourquoi la diplomatie est toujours requise avec les personnes rencontrées sur le terrain.
Ce bénévolat demande de la patience pour les nombreuses heures d’observation au grand air qui seront l’occasion d’échanger sur la biodiversité de notre région et qui seront toujours récompensées par la rencontre de ce rapace au vol gracieux !

Si cette expérience vous tente, n’hésitez pas à contacter Félix par mail (busards.isere@lpo.fr) ou par téléphone (04 76 51 78 03).

Merci à tous pour votre investissement et à très bientôt !

Appel à bénévoles pour l’entretien des saules osiers

Laisser un commentaire

Le saviez-vous ? Le saule osier est un arbre en voie de disparition. Longtemps planté notamment dans les vignobles (il servait à attacher les vignes) et utilisé pour la vannerie, il n’est aujourd’hui presque plus planté et tend à disparaître d’ici quelques décennies.
Ces arbres dits « à cavités » offrent en revanche un refuge à de nombreux oiseaux comme la chouette chevêche, le moineau friquet, la huppe fasciée et autres vertébrés cavernicoles comme les chauves-souris et divers reptiles. Ce gîte est également très apprécié par une grande diversité d’insectes. La disparition de ce véritable nichoir vivant serait donc une réelle perte pour la faune sauvage.

Pour pallier cette disparition progressive, la LPO Isère a planté il y a une dizaine d’années, avec l’aide et la forte implication d’un agriculteur local, quarante saules osiers sur le plateau du Crozet à Vif.
Depuis, chaque année, un chantier bénévole est organisé pour entretenir et tailler ces arbres, qui, en plus d’abriter la faune locale, colore en hiver d’un magnifique orange les plaines du territoire.

© Laurent Majorel

 

Le prochain chantier bénévole d’entretien et de taille des saules osiers du plateau du Crozet aura donc lieu le 24 février, et sera encadré par Laurent Majorel, bénévole à la LPO Isère.
Ce chantier durera toute la journée, mais libre à chacun de venir quand il le souhaite ! Pour deux heures, une demi-journée ou toute la journée (pique-nique à midi), toute aide sera bienvenue !

Informations pratiques et inscriptions : isere@lpo.fr

Sauvons les amphibiens ! 21ème campagne en février 2018

2 commentaires

Comme tous les ans, la campagne de protection des amphibiens sur les routes iséroises débutera la deuxième semaine de février, et le suivi des migrations durera jusqu’à la mi-avril. Cette opération permet de sauver chaque année plusieurs milliers d’amphibiens. Cette année, la LPO va concentrer son action de sauvetage sur les sites suivants :

CommunesSitesTypes d'intervention
ChirensBavonne - RD 50aBarrières de capture
Chirens / BilieuLa Guilletière - RD 50dBarrières de capture
MorasLac de Moras - RD 18aBarrières de capture (nouveau site)
Notre-Dame-de-l'OsierLe Grand Lien - RD 201a et 201cBarrières de capture
La Combe-de-LanceyLe Mas Lary - route communaleBarrières de capture et déplacement de la population d'amphibiens
Entre-Deux-GuiersAiguenoire - RD 102Suivi de l'efficacité du passage à petite faune
CharavinesColletières - RD 50dSuivi de l'efficacité du passage à petite faune

Du 6 au 23 février 2018, ce sera la période des chantiers avec l’installation des dispositifs de suivis sur ces sites et toute aide sera la bienvenue !
En plus de sauvegarder les amphibiens, la campagne permet de localiser précisément leurs couloirs de migration. À terme, une solution pérenne consiste à construire des passages à petite faune aux endroits les plus empruntés. Saluons ici l’investissement exemplaire et le soutien du Conseil Départemental de l’Isère, notre partenaire depuis le départ.

Mais la campagne ne s’arrête pas là !
Chaque année, nous recueillons des informations concernant les autres sites d’écrasement ne bénéficiant pas d’un suivi. Vous pouvez nous aider en un simple clic, en localisant vos observations sur la base de données en ligne www.faune-isere.org. Toute information concernant des amphibiens sur les routes (vivants ou morts) nous intéresse. Ces éléments sont très importants pour que les tronçons de route dangereux pour la faune soient identifiés et que des solutions efficaces et pérennes puissent être mises en place.

Nous comptons sur vous pour que les actions en faveur des amphibiens soient à nouveau une réussite en 2018 !

Chantier Entre-Deux-Guiers ©LPO Isère

 

Campagne amphibiens 2017

Laisser un commentaire

2017 : la 20ème édition de la campagne de sauvegarde des amphibiens en Isère est ouverte !

Chaque hiver depuis 20 ans, la LPO Isère se mobilise afin d’éviter que grenouilles, crapauds, salamandres et tritons ne se fassent écraser sur les routes lors de leur migration vers les zones humides.

La campagne amphibiens est encadrée par Hervé Coffre, chargé d’études faune, et s’organise grâce à la contribution précieuse d’une équipe de salariés, bénévoles et stagiaires, prête à travailler sur les chantiers malgré les conditions météorologiques parfois difficile du mois de février.

Cette année, sur les quelques 250 sites en Isère concernés par l’écrasement routier, cinq ont été identifiés comme les plus prioritaires et ont été équipés de filets placés le long de la chaussée qui empêchent les amphibiens de traverser les routes (près de 1500 mètres de filets sont mis en place chaque année). Piégés lors de leur déplacement qui se déroule principalement la nuit, les animaux tombent dans des seaux où ils sont récupérés dès le lendemain matin et relâchés de l’autre côté de la chaussée. Leur migration se poursuit ensuite jusque dans les mares et étangs où ils sont nés et où ils se reproduisent.

On estime qu’une fréquentation d’un véhicule par minute sur une route suffit à détruire près de neuf amphibiens sur dix. À raison d’environ un millier d’individus par site, cela provoquerait la disparition des amphibiens en seulement quelques années.

Des chantiers sont organisés, essentiellement entre février et mars, sur des sites en Isère concernés par ce problème.

Sur la commune de La Combe-de-Lancey, quatre mares artificielles ont été créées pour accueillir les amphibiens dès la fin de l’hiver. Elles se substituent à une ancienne mare en cours d’atterrissement et sont situées au cœur d’un boisement, ce qui permet d’éviter aux amphibiens de devoir traverser une route pour pouvoir y accéder.

L’objectif de ces milieux est alors de proposer de nouveaux sites de reproduction et de naissance pour les amphibiens. Ils constituent donc une solution durable aux écrasements. Pour que ces mares soient adoptées par les populations de grenouilles, crapauds, salamandres et tritons, on contraint les animaux à s’y reproduire en entourant les zones de filets. Coincés, les amphibiens n’ont plus d’autre choix que d’élire domicile sur ces nouveaux terrains, beaucoup plus sécurisés. Les filets restent près de deux mois et sont retirés à la fin de la période de reproduction, début avril.

Un des objectifs à long terme de la campagne est de permettre aux amphibiens de traverser les routes via des dispositifs pérennes, des petits tunnels placés sous la route appelés passages à petite faune.

Ces dispositifs sécurisés, appelés auparavant « crapauducs », ne sont pas uniquement pensés pour les crapauds ou les grenouilles, mais également pour toute la petite faune sauvage qui peut aussi être victime d’écrasements routiers. Ainsi, des milliers d’insectes, de reptiles ou de mammifères sont aussi épargnés. En Isère, six passages de ce type ont déjà été construits (sur les communes de Bonnefamille, de Charavine, du Cheylas, du Grand Lemps, de Panossas et de Saint-Laurent-du-Pont) et d’autres sont en projets pour 2017 (à Chirens et Entre-deux-Guiers) ou plus tard, grâce au soutien du Département de l’Isère.

La pose de filets de capture d’amphibiens le long des routes permet de connaître précisément les zones de traversée des amphibiens et constitue donc un travail préalable essentiel à la mise en place de ce type de solution pérenne.

S’il est si important de protéger les amphibiens, c’est grâce au rôle clé qu’ils ont dans l’équilibre des écosystèmes et de la faune sauvage. En effet, les têtards ont un rôle d’épuration des plans d’eau et servent de sources d’alimentation précoce à toute la faune des milieux humides comme les oiseaux ou les poissons. Les adultes, quant à eux, consomment insectes, vers et limaces et contribuent à la régulation de la microfaune terrestre et aquatique.

Par conséquent, la disparition des amphibiens aurait des répercutions sur l’ensemble de la chaîne alimentaire.

Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont accepté de donner de leur temps, cette année comme les précédentes, pour participer à la sauvegarde des amphibiens sur les routes du département de l’Isère !

Crédit photos
©Sylvain Chapuis – salamandre tachetée
©Camille Combes – photos chantiers
©Rémi Fonters – triton palmé

 

 

Appel à bénévoles : Coordinations hibou moyen-duc et chouette hulotte

Laisser un commentaire

Afin d’en connaître plus sur la chouette hulotte et le hibou moyen-duc nous cherchons des bénévoles motivés pour participer à des prospections : au printemps pour la hulotte après juin pour le hibou moyen-duc.

Par ailleurs, nous cherchons des coordinateurs pour animer les groupes bénévoles et les sorties des futures groupes de bénévoles pour chaque espèce.

STRALU_FF_01 20130130-hiboumoyenducpiquetcopie

La seule compétence requise ? La motivation et l’envie d’agir ensemble pour la protection de la nature !

Pour nous rejoindre contacter Adrien : communication.isere@lpo.fr.

Crédits photos:

©Sylvain Maury – Hibou moyen-duc
©Françoise Frossard – Chouette hulotte

Bilan 2015 du réseau grand-duc Isère

2 commentaires

Le réseau bénévole grand-duc pour l’Isère vient de publier son rapport d’activité pour l’année 2015.

Grand duc_Bubo bubo_Boris Barov

Extraits

« Lors du suivi hivernal du 01/10/2014 au 28/02/201,  227 écoutes nocturnes ont été effectuées sur 90 sites potentiels isérois soit une augmentation des écoutes de 30 % par rapport à l’an dernier pour la même période.

49 se sont révélées négatives malgré, pour certains lieux, plusieurs passages à des dates différentes. Sur 67 sites, les observateurs ont entendu et/ou vu un individu ou un couple.

Suivi des couples année 2015

Peu de sorties ont été effectuées par rapport aux nombres de couples contactés en période hivernale.

Les données négatives n’ont peut-être pas été saisies sur VisioNature.

Seuls 9 couples producteurs sont repérés donnant 20 jeunes à l’envol. 4 nichées étaient composées de 3 jeunes, 3 de 2 jeunes et 2 d’un seul jeune. Le taux d’envol de 2,22 juvéniles/couple producteur est supérieur à celui relevé en 2014 (1,83).

La mauvaise nouvelle de cette année (du 01/10/2014 au 30/09/2015) est l’hécatombe de Grands-ducs récupérés morts.

Ce sont 19 individus qui ont été signalés dans Faune-Isère ou par des sympathisants, ou récupérés par le centre de soins et décédés. 12 sont morts par collision dont 1 happé par un train, 2 par électrocution, 1 trouvé coincé dans un grillage, et 4 de causes inconnues.

Il est à signaler que l’un de ces grands-ducs avait des plombs dans le corps. A ce nombre, il faut ajouter 2 individus relâchés par le Tichodrome, l’un blessé par collision et l’autre de cause inconnue. L’an dernier, le nombre de morts recensés s’élevait à 6 grands-ducs. »

Par Françoise Chevalier

Rapport complet en téléchargement

La Chronique du mercredi : que se passera-t-il à la rentrée pour la LPO Isère ?

Laisser un commentaire

Le mercredi 9 septembre, à partir de 18h, aura lieu le « pot de rentrée » de la LPO Isère. Nous vous attendons nombreux pour vous présenter le catalogue des activités et sorties pour la saison 2015/2016 !

Et qui dit rentrée, dit aussi vacances, la majorité de l’équipe sera en congés entre le 3 et le 17 août et il nous sera plus difficile de nous rendre disponibles. En revanche, la LPO Isère reste tout de même ouverte tout le mois d’août.

Plusieurs événements importants arrivent en septembre et nous allons avoir besoin de vous !visuel-affiche-coupe2015

Le Festival de l’avenir au naturel de l’Albenc : les 5 et 6 septembre 2015 nous aurons besoin de vous pour tenir et animer le stand de la LPO Isère sur ce festival devenu un rendez-vous incontournable pour notre association.

La Coupe Icare : du vendredi 18 septembre au dimanche 20 septembre la LPO Isère proposera de nombreuses animations et sorties et tiendra un stand pour lequel nous avons également besoin de votre aide ! De plus, la LPO Isère organise cette année un concours vidéo « Apprentis rapaces – vos plus belles expériences »

Les journées du patrimoine : dans le cadre de la 32ème édition des journées du patrimoine qui aura lieu les 19 et 20 septembre, avec pour thème « Le patrimoine du XXIème siècle, une histoire d’avenir » nous faisons appels à vous afin d’organiser des animations ou sorties sur un territoire que vous souhaiteriez faire découvrir et valoriser.logo-définitif-alte-inclination

Le village Alternatiba : Le samedi 26 septembre la LPO Isère sera présente aux côtés de la FRAPNA

• De 10h à 19h : grand stand commun présentant des solutions possibles, que chacun peut mettre en œuvre, afin d’enrayer l’érosion de la biodiversité. Vous seront proposés ateliers, expositions et moments d’échanges.

• De 10h à 17h30 : Exposition : “Protégeons la faune de nos montagnes”

• De 17h30 à 19h : Déambulation déguisée, festive et musicale de la faune de montagne depuis le stand LPO/FRAPNA, suivi du village Alternatiba, l’Office du Tourisme et le retour au kiosque du Jardin de ville.

Le Colloque « Climat : quand le réchauffement atteint les sommets », le 26 septembre au soir,  organisé par la FRAPNA avec la participation de la LPO Isère.

•Les 30 ans de la MNEI : A l’occasion de la Fête de la Bastille qui aura lieu le dimanche 27 septembre, la MNEI fêtera cette année ses trente bougies d’actions militantes. Pour l’occasion, un ensemble de sorties pour tous les publics vous seront proposés l’après-midi.30mnei

Pour cette occasion la LPO Isère proposera :

• De 12h à 13h30 : sortie LPO/Gentiana “Sauvage de ma rue”, à la découverte de la flore sauvage des rues de Grenoble. Départ depuis la MNEI.

• De 13h30 à 13h45 : montée à la Bastille par le téléphérique.

• De 13h45 à 14h30 : plantation d’un arbre dans le cadre de l’action national de la LPO “Un arbre pour le climat”

• De 14h30 à 16h : sortie “J’observe, je clique”, découverte de la faune de la bastille et utilisation de l’application “Naturalist” (tablettes tactiles fournies)

• Exposition “Protégeons la faune de nos montagnes”

Nous espérons vous y voir nombreux ! Pour tout renseignement contacter Adrien par courriel : vie-associative.isere@lpo.fr

La Chronique du mercredi : Participez à la construction d’un hôtel à insectes sur le Domaine de St Jean de Chépy

Laisser un commentaire

Le Domaine St Jean de Chépy s’était engagé, le 26 septembre 2014, à respecter la charte des Refuges LPO. Le domaine tullinois, riche d’un parc de 10 hectares et d’un château datant du XIIème, est ainsi devenu le premier Refuge entreprise LPO en Isère. Cet investissement dans une démarche de protection de la biodiversité, prouve ainsi que développement économique et sauvegarde de la nature ne sont pas incompatibles.insectes_chépy

Lors de l’inauguration plusieurs actions étaient prévues :
– des visites pédagogiques
– la création de nichoirs et d’hôtels à insectes
– des inventaires et des suivis d’espèces
– l’adoption d’un mode de gestion écologique du parc

Les échanges réguliers entre les res  ponsables du Domaine de St Jean de Chépy et la LPO Isère (bénévoles et salariés) permettent de réaliser, au fur et à mesure, ces objectifs inclus dans le plan de gestion 2014-2019 et mis en place entre les partenaires. Mais le domaine est toujours en attente de son hôtel à insectes !

Alors le Domaine de St Jean de Chépy et la LPO Isère ont décidé de voir les choses en grand en construisant un hôtel (quatre ou cinq étoiles minimum !) pour insectes « l’Alchimère » et ce à partir d’un projet de William Duchêne (designer d’espaces).plan-insectes_chépy

« En plus d’être utile à l’équilibre biologique, cet hôtel est une véritable oeuvre d’art qui s’inscrira parfaitement au Chant des sculptures [ndla : parcours dans le parc qui regroupe une soixantaine d’œuvres]. » – Site internet du Domaine de St Jean de Chépy

Afin de réaliser cet hôtel nous vous attendons nombreux, durant une semaine entière, fin juillet 2015 (du 20 au 24 juillet), afin de venir nous aider à le réaliser ! (pension complète offerte pour ceux qui restent une semaine ou repas du midi à 10€ ou pique-nique)

Pour vous inscrire en tant que bénévoles, contactez dès maintenant la LPO Isère par mail isere@lpo.fr ou par téléphone au 04 76 51 78 03 !

Crédits photos – William Duchêne

Adrien Lambert