Archives par mot-clé : bilan

Comptage d’oiseaux des jardins : le bilan

Laisser un commentaire

Les 27 et 28 janvier derniers avait lieu le grand comptage national des oiseaux des jardins.

Dressons aujourd’hui le bilan pour l’Isère :

 

MOBILISATION
Nombre de jardins participants, évolution et répartition
Le comptage hivernal de 2018 a présenté une nette augmentation par rapport à celui de 2017 certainement à mettre en lien avec les efforts de communication notoires développés pour ce comptage.

Résultats du comptage des 27 et 28 janvier 2018 en Isère comparés aux résultats de 2017 :

 Janvier 2017Janvier 2018Variation
Jardins participants 9416677%
Communes suivies7912356%
Oiseaux observés29947013134%
Données collectées907175894%
Espèces observées49502%
Espèces par jardin (moyenne)8,79,813%
Oiseaux par jardin (moyenne)28,940,239%

 

Le nombre de « jardins » inscrits a fortement augmenté et le nombre de données d’observations transmises a presque doublé d’une année sur l’autre. De plus, la répartition territoriale à l’échelle du département de l’Isère est meilleure en 2018 qu’en 2017 avec plus de communes concernées.

 

Par ailleurs, le volume de données transmis a demandé un important travail de validation par les bénévoles et salariés de la LPO, notamment du fait qu’il y avait de nombreux nouveaux inscrits avec peu de compétences naturalistes.

 

ANALYSE DES DONNÉES

Espèces observées, analyses et évolution
50 espèces différentes ont été observées lors du comptage « Oiseaux de jardins » en 2018 soit environ le même nombre qu’en 2017 (49 espèces). On retrouve les espèces les plus communes des jardins lors des deux comptages de 2017 et 2018 et quelques observations plus exceptionnelles dans les jardins qui peuvent varier d’une année sur l’autre.
Il est difficile d’analyser une évolution globale de la présence des oiseaux hivernants comme la mobilisation de 2018 n’est pas comparable à celle de 2017. Les analyses qui seront faites au niveau national permettront certainement d’apporter plus d’éléments.

Les espèces emblématiques du comptage
Le comptage de 2018 permet néanmoins d’observer une très forte augmentation de la présence de certaines espèces de fringilles (Tarin des aulnes, Bouvreuil pivoine et Grosbec casse-noyaux).

En effet, le nombre d’observations de Tarin des aulnes a augmenté de 1850 % par rapport à 2017 (n=39 en 2018), le nombre d’observations de Grosbec casse-noyaux a augmenté de 1700 % (n=36 en 2018), le nombre d’observations de Bouvreuil pivoine a augmenté de 1100 % (n=12 en 2018).

Si on prend en compte le nombre d’individus, le résultat est encore plus significatif pour les tarins de aulnes on passe de 5 individus observés en 2017 à 320 en 2018, pour les grosbecs casse-noyaux de 3 individus en 2017 à 36 en 2018 et pour les bouvreuils pivoines de 4 individus en 2017 à 39 en 2018. Si les résultats peuvent être nuancés par la participation qui a presque doublé, ils n’en restent pas moins significatifs.

On peut expliquer ces observations par de multiples paramètres. Certes la pression d’observations est à prendre en compte et l’augmentation des participants au comptage peut expliquer en partie cette hausse d’observations. Néanmoins, les fringilles ont un comportement invasionnel en hiver. Si l’hiver est rude, que la nourriture manque dans le Nord de l’Europe les oiseaux peuvent migrer dans le Sud de l’Europe en nombre. On assiste peut-être donc à ce phénomène de manière plus accrue cette année. Par ailleurs, il faudrait pouvoir comparer ces résultats aux succès de reproduction des oiseaux du Nord de l’Europe qui peuvent expliquer l’affluence importante de certaines espèces cet hiver.

Plus généralement, le fait que le nombre de données ait doublé permet d’avoir une meilleure connaissance de la présence des espèces et de leur répartition.

 

Un grand merci à celles et ceux qui ont participé aux comptages des « Oiseaux des jardins » et qui ont fait de cette opération une réussite !