Archives par mot-clé : chasse

La LPO signataire du manifeste contre les excès et les provocations de la chasse

Laisser un commentaire

76 fondations et associations ont lancé, samedi 3 novembre 2018, un appel « contre les excès et provocations de la chasse ».

Découvrez sans plus attendre ce manifeste, signé notamment par la LPO :

MANIFESTE

APPEL DES 76 FONDATIONS ET ASSOCIATIONS CONTRE LES EXCÈS ET PROVOCATIONS DE LA CHASSE

En cette rentrée, il n’est pas une journée sans nouvelle provocation de la part des dirigeants des instances cynégétiques et des élus qui les soutiennent : grande campagne visant à faire croire que les chasseurs sont les premiers écologistes de France ; annonce de la réouverture des chasses présidentielles ; cadeaux fiscaux aux plus riches d’entre eux avec la baisse du prix du permis national ; subventions scandaleuses de la part de certaines collectivités ; déclarations méprisantes de la part de responsables cynégétiques ; braconnage assumé publiquement dans la presse ; combats permanents contre la protection des espaces naturels et des espèces comme les prédateurs dont les mustélidés ; prosélytisme dans les écoles…

Le tout sous la bienveillance manifeste de quelques élus en quête de voix, et ce jusqu’au plus haut sommet de l’État.
Les sondages sont constants, les Françaises et les Français ne se reconnaissent pas dans ces excès de violence car ils en connaissent la réalité et les conséquences :

• 100 à 200 accidents de chasse par an, avec 10 à 20 morts chaque année dont des promeneurs et des randonneurs ;
• Des pratiques barbares infligeant des souffrances inacceptables aux animaux : déterrage des blaireaux, utilisation de la glu, écrasement et étranglement des passereaux, conditions déplorables de détention des appelants, chasse à courre, etc. ;
• De trop nombreux responsables cynégétiques pris la main dans le sac pour braconnage ;
• 15 millions d’animaux d’élevage lâchés dans la nature afin d’être tirés comme au ball-trap ;
• Des espèces en mauvais état de conservation pourtant chassées, dont 20 espèces d’oiseaux inscrites sur les listes rouges de l’Union
Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) ;
• 6 000 tonnes de plomb déversées dans la nature chaque année avec des conséquences catastrophiques sur la santé et l’environnement (sans parler des dizaines de milliers de cartouches abandonnées) ;
• Des secteurs entiers interdits à la promenade comme si la nature n’appartenait qu’aux porteurs de fusils.

Ça suffit ! Fortes de la confiance et de l’attente des Françaises et des Français, nos organisations exigent sans attendre :

• De remettre le permis de chasse national à son prix initial ;
• La fin des pratiques cruelles et moralement inacceptables, en particulier : la chasse à courre, la vénerie sous terre des renards et
blaireaux, les piégeages dits « traditionnels » et la persécution des animaux considérés comme « susceptibles d’occasionner des
dégâts » (anciennement appelés « nuisibles ») ;
• L’obtention du dimanche sans chasse pour un meilleur partage de l’espace public ;
• L’arrêt de l’élevage et des lâchers d’animaux à seule fin cynégétique ;
• Le retrait des espèces en mauvais état de conservation des listes chassables ;
• Le remplacement du plomb par l’acier dans les munitions ;
• La multiplication des contrôles et le renforcement des sanctions à l’encontre des contrevenants ;
• L’abandon du projet de réouverture des chasses présidentielles ;
• L’interdiction du prosélytisme de la chasse et des armes dans nos écoles.

ALLIANCE DES OPPOSANTS À LA CHASSE – ANIMAL CROSS – APPEL DES LÉVRIERS – ASELA – ASSOCIATION ADEO ANIMALIS – ASSOCIATION CHATS DES RUES – ASSOCIATION ÉDUCATION ÉTHIQUE ANIMALE – ASSOCIATION FÉL’AIN – ASSOCIATION FERUS – ASSOCIATION GALGOS ANGEL – ASSOCIATION GREEN – ASSOCIATION LÉVRIERS SANS FRONTIÈRES – ASSOCIATION MILLE TRACES – ASSOCIATION PAMÊA – ASSOCIATION PERLE – ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DES ANIMAUX SAUVAGES (ASPAS) – ASSOCIATION SAUVETAGE ET CHATS EN DÉTRESSE – ASSOCIATION STÉPHANE LAMART – LAEO FRANCE – ASSOCIATION UNE AUTRE CHANCE – ASSOCIATION UNE HISTOIRE DE GALGOS – ASSOCIATION VÉNUS – ASSOCIATION VIDA – AVES FRANCE – CCE²A – CODE ANIMAL – COEURS DE LÉVRIERS – COLLECTIF CCMA –  COLLECTIF C’EST ASSEZ – COLLECTIF LE LOBBY DES 4 PATTES – COLLECTIF POUR L’ABOLITION DE LA CHASSE À COURRE (CACC) – COLLECTIF VESEA – COMITÉ DE SOUTIEN À LA CAUSE ANIMALE (CSCA) – CONFÉDÉRATION NATIONALE DÉFENSE DE L’ANIMAL – CONVENTION VIE ET NATURE (CVN) – ECO VOLONTAIRE INTERNATIONAL (EVI) – FÉDÉRATION CREL – FONDATION 30 MILLIONS D’AMIS – FONDATION ASSISTANCE AUX ANIMAUX – FONDATION BRIGITTE BARDOT – FONDATION DROIT ANIMAL, ÉTHIQUE ET SCIENCES – FONDATION POUR LA NATURE ET L’HOMME – FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT (FNE) – GALER’ANIMAL VALRAS-PLAGE – GROUPE  ORNITHOLOGIQUE ET NATURALISTE DU NORD PAS DE CALAIS – HUMANITÉ ET BIODIVERSITÉ – L214 – LA BERGERIE ET COMPAGNIE – LA FERME DES RESCAPÉS – LES CHATS LIBRES AIGUES MORTAIS – LES CHATS LIBRES D’AUBIN – LÉVRIERS DU SUD – LIGUE POUR LA PROTECTION DES OISEAUX (LPO) – MOUNTAIN WILDERNESS FRANCE – OFFICE POUR LES INSECTES ET LEUR ENVIRONNEMENT (OPIE) – OISEAUX ÉTHOLOGIE – ONE VOICE – PASSION LÉVRIERS – PATTOUNES DE JACOU – PETA – PÔLE GRANDS PRÉDATEURS – RÉGUL’ MATOUS – RÉSEAU ÉCOLE ET NATURE – SCOOBY FRANCE – SEA SHEPHERD – SOCIÉTÉ FRANÇAISE POUR L’ÉTUDE ET LA PROTECTION DES MAMMIFÈRES – SOCIÉTÉ HERPÉTOLOGIQUE DE FRANCE (SHF) – SOCIÉTÉ NATIONALE DE PROTECTION DE LA NATURE (SNPN) – SOCIÉTÉ PROTECTRICE DES ANIMAUX (SPA) – SOLIGALGOS – SOS ADOPTION 34 – SUR LES TRACES DU LOUP – TENDUA – TERRES DES BÊTES – UNE NOUVELLE CHANCE – WELFARM

 

>> Télécharger le manifeste au format PDF

Non, les chasseurs ne sont pas les premiers écologistes de France !

Un commentaire

Suite à la campagne de communication et d’affiche dans les grandes villes par la Fédération Nationale des Chasseurs de France (voir l’article de Le Monde à ce sujet) et suite aux événements nationaux de ces dernières semaine (réforme du permis de chasse, démission du ministre de l’écologie…), le réseau LPO propose une réponse illustrée afin de rétablir quelques vérités sur la chasse et ses abus…

Ouverture de la chasse l’été en Isère : la LPO Isère adresse un recours gracieux au Préfet et demande l’annulation de cet arrêté

2 commentaires

Ouverture de la chasse l’été en Isère :
la LPO Isère adresse un recours gracieux au Préfet et demande l’annulation de cet arrêté

Le 7 juin 2018, un arrêté préfectoral autorise l’ouverture anticipée de la chasse en battue du sanglier à partir du 1er juillet 2018, puis à partir du 1er juin 2019.
La LPO Isère adresse un recours gracieux au Préfet et demande l’annulation de cet arrêté en raison du dérangement de la faune sauvage en période de vulnérabilité.

© Alain Gagne

La LPO Isère s’est donnée pour objet d’agir pour l’oiseau, la faune sauvage, la nature et l’Homme et lutter contre le déclin de la biodiversité par la connaissance, la protection, l’éducation et la mobilisation en Isère.
En sa qualité d’association agréée au titre de la protection de l’environnement, la LPO vient d’envoyer au Préfet de l’Isère un recours gracieux suite à l’arrêté adopté en juin 2018 autorisant l’ouverture anticipée de la chasse en battue du sanglier sur le département, ouverture qui fait largement débat dans l’opinion publique.

Par ce courrier, la LPO Isère émet plusieurs requêtes :

  • l’annulation de l’arrêté qui fixe l’ouverture de la chasse en battue et le décantonnement du sanglier à compter du 1er juillet 2018, puis du 1er juin 2019, jusqu’à l’ouverture générale de la chasse,
  • l’annulation de l’arrêté qui fixe les dates d’ouverture de la chasse de la caille des blés, de la tourterelle des bois et de l’alouette des champs sans prévoir de prescriptions particulières destinées à garantir la conservation de ces espèces,
  • l’annulation de l’arrêté qui autorise la chasse du renard à l’occasion des arrêtés autorisant la chasse anticipée du chevreuil et du sanglier.

Les motifs de cette demande sont multiples :

  • la chasse en battue, bien plus que les autres modes de chasse au sanglier (à l’approche et à l’affût) constitue le mode de chasse le plus perturbateur pour la faune sauvage car la battue est non sélective (rabatteurs, chiens courants) et cause donc un  dérangement général,
  • autorisée dès le 1er juillet 2018 puis à compter du 1er juin 2019, ce mode de chasse mettra en péril la reproduction de la faune sauvage : c’est en effet pour un très grand nombre d’espèces chassables ou protégées la période particulièrement cruciale de reproduction, de nourrissage ou d’émancipation des jeunes de l’année,
  • ce mode de chasse en période de reproduction est contraire à la loi du 8 août 2016 relative à la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages qui renforce le principe de précaution, ainsi qu’aux objectifs départementaux de conservation des espèces et des habitats de la faune sauvage,
  • les résultats de l’étude publiée par le Muséum national d’histoire naturelle début 2018 sur la nidification des oiseaux à partir du protocole national STOC, montrent que les oiseaux des plaines agricoles accusent un déclin très important. À ce titre, la caille des blés, la tourterelle des bois et l’alouette des champs sont particulièrement concernées ; c’est pourquoi la LPO demande le contrôle et le suivi des prélèvements effectués chaque année à l’instar de ce qui est fait dans les autres départements limitrophes,
  • l’ouverture anticipée ne tient pas compte des activités de pleine nature pratiquées à cette période par une très grande majorité de non chasseurs et des conflits et accidents qui peuvent résulter de la pratique simultanée de la chasse en battue.

Ainsi, en parallèle avec le recours en référé déposé conjointement par la FRAPNA Isère, Mountain Wilderness, l’ASPAS et des particuliers, la LPO Isère souhaite à son tour exprimer son opposition à cet arrêté au travers d’un recours gracieux auprès du Préfet de l’Isère.

L’association en appelle à la responsabilité environnementale de M. le Préfet de l’Isère et espère que des suites favorables seront données à ce recours gracieux pour faire évoluer l’arrêté en vigueur dans le sens de la sauvegarde de la biodiversité.

Accident de chasse de Revel ou la prise en otage de la nature et des citoyens

3 commentaires

La FRAPNA et la LPO Isère ont appris avec une grande peine mais aussi avec colère la nouvelle de l’accident mortel qui est survenu ce samedi 10 octobre près du hameau de Freydières à Revel (Isère), prenant la vie d’un jeune étudiant de l’agglomération grenobloise qui se promenait sur un chemin forestier très fréquenté.
Les associations demandent bien évidemment que tout soit mis en œuvre par les autorités de police judiciaire afin d’éclaircir les circonstances de cet accident, de pouvoir en tirer les enseignements et ainsi engager les mesures de prévention qui s’imposent.

CRW_2135C

La survenance d’un tel drame n’est pas une surprise. La FRAPNA et la LPO Isère dénoncent depuis des années l’insuffisance des règles obligatoires de sécurité de la chasse, une activité minoritaire et excessivement dangereuse.
C’est le résultat d’une politique du chiffre au détriment de la sécurité, l’obsession des fédérations de chasse restant de ne pas perdre d’adhérents.

Contrairement aux tireurs licenciés au sein d’associations sportives, les chasseurs n’ont pas à produire de certificat médical lors du renouvellement annuel de leur permis.

L’aptitude technique du chasseur n’est jamais contrôlée, le permis de chasse une fois délivré est valable à vie. Aucune formation continue ou évaluation ponctuelle n’est obligatoire.

La consommation d’alcool n’est toujours pas interdite et les agents de l’O.N.C.F.S. ne peuvent pas pratiquer de contrôle d’alcoolémie.

Une infime minorité de chasseur a passé un examen pratique validant son permis de chasse, cet examen n’ayant été rendu obligatoire qu’en 2003 et près de la moitié des chasseurs n’a jamais eu à passer d’examen. La réforme de cet examen pratique depuis 2014 ne concerne que les nouveaux chasseurs.

En Isère, la formation à la sécurité des responsables de battues au grand gibier (sangliers, cerfs, chevreuils) n’est toujours pas obligatoire alors que les armes utilisées s’apparentent parfois à des armes de guerre (portée de plus de 2 km et utilisation de balles expansives).

Les chasseurs veulent chasser partout y compris dans les réserves naturelles et les espaces très fréquentés comme le secteur de Freydières. Un trop grand nombre d’espèces sont chassables et les espèces protégées deviennent des trophées, pour lesquels les chasseurs n’hésitent pas à faire pression sur les autorités afin de pouvoir satisfaire leur besoin de divertissement !
Non, l’accident de Freydières n’est pas fortuit mais le résultat d’une politique de laisser-aller irresponsable mise en place afin d’enrayer la réduction du nombre des chasseurs et ce y compris en autorisant la chasse à la carabine dès quinze ans !
Si la chasse est autorisée, il est intolérable que cela soit au détriment de la sécurité et de la quiétude des non chasseurs.

Rappelons que la chasse est une activité de loisir ! Quelle autre activité de loisir met en danger mortel les autres concitoyens, qui plus est en s’accaparant un espace naturel ouvert à tous?

Aujourd’hui, la FRAPNA et la LPO Isère en appellent à la mobilisation pour exiger des autorités publiques et des élus, de respecter l’aspiration légitime de tout un chacun à se promener, effectuer une activité sportive, randonner, cueillir des champignons, aller à la rencontre de la faune sauvage dans les espaces naturels en toute quiétude et en totale sécurité :

– en interdisant la chasse dans les espaces fréquentés comme le hameau de Freydières de Revel et aux abords de tous les sentiers et chemins de randonnées fréquentés toute l’année,

– en exigeant des vrais contrôles sur les aptitudes techniques et le respect des règles de sécurité des chasseurs

– en fixant un second jour de non chasse hebdomadaire en Isère (aujourd’hui le seul jour de non-chasse est le vendredi pour notre département), le dimanche

– en interdisant la chasse dans tous les espaces protégés (réserves naturelles, espaces naturels sensibles….)

Pour en savoir plus :

Lien vers le collectif : une dimanche sans chasse
http://www.dimanche-sans-chasse.fr/

Le livre blanc sur la chasse :
http://rhone-alpes.lpo.fr/telechargements/CORA_LivreBlancChasse.pdf

frapna38 LPO-1024x452