Archives par mot-clé : faucon crécerelle

Installation de nichoirs pour les rapaces à Murianette

Laisser un commentaire

Dans le cadre du partenariat avec Grenoble-Alpes Métropole, la LPO Isère a établi une liste de 13 espèces emblématiques et patrimoniales présentes sur le territoire, en fonction de plusieurs critères (statut de conservation, dynamique de population…).

La chevêche d’Athéna et l’effraie des clochers, espèces inféodées aux milieux agricoles bocagers, figurent dans cette liste et sont actuellement considérées comme « vulnérables » sur la liste de priorité de conservation des espèces de l’Isère et sur la liste rouge Rhône-Alpes. Elles sont encore présentes dans la plaine amont de l’Isère, mais souffrent de l’extension de l’urbanisation qui induit la disparition de leurs habitats de prédilection et de leur nourriture. Pour l’effraie des clochers, ce secteur est le seul actuellement connu de nidification dans le territoire de la Métropole.

Effraie des clochers – Anthony Maire

En 2017, la LPO a défini des objectifs et engagé des actions concrètes en faveur de ces espèces : suivi et recensement des espèces, identification des principaux acteurs du territoire et réalisation de chantiers bénévoles.
Concernant le suivi et le recensement de l’effraie des clochers et de la chevêche d’Athéna, qui intègre aussi l’identification des territoires et des habitats favorables, le bilan fait état qu’aucun couple d’effraie n’a été recensé dans le secteur, mais des contacts ponctuels sont régulièrement notés. C’est pour cela qu’il a été décidé de mettre en place des aménagements pour fixer des individus et favoriser la reproduction.

Chevêche d’Athéna – Denis Simonin

Quant aux chevêches d’Athéna, elles sont bien installées : un couple est présent depuis plusieurs années à la Taillat, un autre est cantonné dans la plaine de Murianette et un dernier est présent dans le Prieuré de Domène. La présence d’un autre couple dans une usine désaffectée à Domène est une surprise et de nouvelles investigations pourraient être envisagées.

Ainsi, vendredi 21 septembre 2018, des nichoirs ont été installés dans l’usine de compostage de Murianette : un nichoir à effraie des clochers, un nichoir à chevêche d’Athéna, mais aussi un nichoir à faucon crécerelle, espèce également présente sur le territoire.

Installation du nichoir à effraie des clochers
Quel emplacement pour le nichoir à chevêche d’Athéna ?
Installation du nichoir à faucon crécerelle
Nichoir à faucon crécerelle

Ces nichoirs ont été construits par l’APAJH (association pour adultes et jeunes handicapés), d’après les plans de Franck Boissieux, bénévole à la LPO Isère. Avec l’aide de Laurent Majorel, également bénévole à la LPO Isère, les emplacements pour ces trois nichoirs ont été identifiés pour de meilleurs résultats.

Reste aujourd’hui à suivre l’occupation et la reproduction des espèces dans ces habitats, grâce aux groupes bénévoles « chevêche d’Athéna » et « effraie des clochers » de la LPO Isère, largement impliqués dans ce projet !

Un grand merci à tous pour cette action !

Lire l’article sur les actions en faveur des rapaces nocturnes dans la métropole de Grenoble (pages 14-15).

 

Observer les faucons crécerelles à Grenoble

Laisser un commentaire

Mercredi dernier, une petite équipe, accompagnée de Jean-Marc Coquelet, s’est aventurée dans les rues de Grenoble à la recherche de faucons crécerelles. Un peu de temps s’est écoulé avant que nous puissions en apercevoir un, mais les informations dont nous avons bénéficié ce jour-là nous permettront d’être plus attentifs quotidiennement.

Le faucon crécerelle se nourrit de souris, mulots, campagnols, jeunes rats, insectes, et parfois de grenouilles et de vers, ce qui fait de lui un auxiliaire précieux de l’agriculteur. Cependant, l’intensification constante de l’agriculture supprime les prairies diversifiées qu’il affectionne pour chasser, mettant cette espèce en péril.

© Alain Gagne

En ville, le faucon crécerelle s’adapte et chasse plutôt certains oiseaux, des lézards, et bien évidemment les souris et les jeunes rats!

Une prochaine sortie est organisée mercredi 30 mai, le rendez-vous est fixé à 17h à la MNEI (5 place Bir Hakeim à Grenoble).

 

Clotilde Niemi