Archives par mot-clé : LPO Isère

Offre de stage : campagne de sauvetage des amphibiens en Isère

Laisser un commentaire

La LPO Isère recrute un(e) stagiaire du 5 février au 6 avril 2018.

Ce stage est réservé aux étudiants pouvant faire établir une  convention de stage avec leur établissement scolaire. La période du stage est dépendante des migrations d’amphibiens qui se déroulent chaque année entre février et avril-mai (selon les sites suivis). Il est donc obligatoire d’être disponible du 5 février 2018 au 6 avril 2018 minimum, week-ends compris. (Il est inutile de postuler à cette offre si vous n’êtes pas disponible à cette période).

Contact : Les candidatures et les demandes éventuelles de renseignements sont à envoyer à Hervé Coffre par e.mail à la LPO Isère : etude.isere@lpo.fr

© LPO Isère – grenouille rousse

Contexte :

Chaque année, au début du printemps, les amphibiens quittent leurs quartiers d’hiver (forêts) pour rejoindre leurs zones de ponte (étangs, marais, lacs…). Lorsqu’une route sépare ces deux entités, c’est l’hécatombe. Par endroits, certaines populations d’amphibiens ont même disparu à cause des écrasements routiers.

Depuis 1998, la LPO Isère s’intéresse à ces problèmes d’écrasement  d’amphibiens. En 2018, il est prévu de poser des barrières de  capture sur 4 ou 5 sites prioritaires, dans le but de pérenniser les populations menacées localement. Le travail demandé consiste à :
– participer à l’installation des systèmes de protection contre les écrasements
– récupérer les amphibiens capturés dans les seaux,
– identifier les espèces récoltées
– les compter et les déplacer de l’autre côté de la chaussée afin qu’ils rejoignent leur zone de reproduction.
Une étude des milieux vitaux des amphibiens est aussi demandée. Ce suivi permet d’étudier plus précisément le contexte local et les  phénomènes de migration d’amphibiens souvent encore mal connus  à ce jour, et réfléchir à la mise en place de mesures pérennes. En  outre, ces relevés complètent les bases de données naturalistes indispensables à la connaissance des populations locales d’amphibiens.

 

Si ce stage vous intéresse et que vous êtes disponibles aux dates indiquées, vous trouverez toutes les informations complémentaires ici : Offre_stage_campagne_amphibiens_2018

Sortie nature : Les oiseaux d’automne et le coucher des faucons

Laisser un commentaire

En cette saison très colorée, qu’est l’automne, la LPO Isère vous propose une sortie nature le mercredi 22 novembre 2017 au parc Paul Mistral de 17 à 19h.

Crédit photo: Christian Aussaguel

Jean-Marc Coquelet, coordinateur de cette sortie vous propose de l’accompagner afin d’observer les oiseaux d’automne et le coucher des faucons autour d’un moment convivial.

Rendez-vous à 16h45 devant la MNEI.

Plus d’informations: jean-marc.coquelet@grenoble.fr

Ensemble observons le beau spectacle automnal.

Catalogue des activités 2017-2018 : préparez votre saison naturaliste avec la LPO

Laisser un commentaire

Nous avons le plaisir de vous proposer une nouvelle saison naturaliste riche en activités !

Consultez le catalogue ici : http://isere.lpo.fr/wp-content/uploads/2017/09/Catalogue-activites-2017_2018_web.bd_.pdf

N’oubliez pas d’adhérer pour pouvoir y participer. Merci pour votre soutien !

Commandez vos graines de tournesol

5 commentaires

Comme chaque année, la LPO Isère vous offre la possibilité d’acheter des sacs de graines de tournesol. En accord avec la démarche Refuges LPO, nous invitons nos adhérents à proposer de la nourriture aux oiseaux en hiver, lorsque ces derniers souffrent du froid et du manque de nourriture. Nous rappelons que certains aliments comme le pain ou le lait sont très nocifs pour les oiseaux.

Crédit photo: Jacques Prévost

L’hiver est une période de l’année difficile à passer pour les oiseaux. Vous pouvez les aider en leur donnant régulièrement des graines, des fruits, un peu d’eau.

————————————————————

Une nouvelle vente de sacs de graines de tournesol est organisée le dimanche 17 décembre à partir de 16h.
Passez vos commandes en envoyant un message à presidence.lpo.rhonealpes@gmail.com

Le sac de 15kg est au prix de 25€, à payer sur place, chez Erige et Marie-Paule de Thiersant – 49 chemin des Combes – 38760 St Paul de Varces

Profitez en plus à 16h de la projection sur place du film sur l’aigle royal : « Vertige d’une rencontre » de Jean Michel Bertrand.

————————————————————

 

Vous pouvez dès à présent commandez vos sacs de graines de tournesol « bio » au prix de 25€ le sac de 15Kg, en remplissant le tableau ci-dessous :

https://framaforms.org/commande-graines-de-tournesol-1505197680

Le paiement se fait sur place à l’enlèvement des sacs de graines.

Les sacs seront distribués le 19 novembre 2017

entre 16H et 19H à St Paul de Varces – 49 chemin des Combes

chez Marie-Paule et Erige de Thiersant

Si nécessaire demandez le plan à la LPO Isère pour vous y rendre.

Pour plus de renseignements : Marie-Paule de Thiersant 06 77 05 72 64

Crédit photo: Jacques Prévost

 

 

Campagne de sauvegarde des busards cendrés en Isère – Compte-rendu 2017

Laisser un commentaire

Le Busard cendré (Circus pygargus) est une espèce de rapace diurne menacée qui mérite toute notre attention en Isère. La raréfaction de leurs milieux naturels, telle que les zones humides, ont poussé les busards à s’adapter et donc s’installer dans différents types de cultures (céréales, cultures fourragères, etc.). L’opération de protection des nichées de busards est mise en place afin d’éviter la destruction des nids lors des moissons ou des fauches. La campagne de sauvegarde se déroule principalement en plaine de Bièvre.

Cette campagne a reçu le soutien de nombreux donateurs qui ont participé a une campagne de dons, permettant de récolter 2495€ pour nous soutenir dans cette action. Un grand merci à eux !

Merci aussi au Tichodrome pour son investissement dans cette campagne. De nombreux jeunes busards cendrés ont ainsi pu être accueillis au centre de soins à la faune sauvage.

En début de saison, les très bonnes conditions météorologiques du mois d’avril ont permis la fauche précoce du ray-grass et des luzernes limitant ainsi l’installation des busards cendrés dans ce type de parcelle, ils se sont donc reportés sur les friches et les céréales, ce qui nous laisse plus de temps pour intervenir. Globalement, les pontes ont beaucoup été retardés par le très mauvais temps du mois de mai, froid et pluie étant des éléments impactant sur la nidification des busards cendrés.

Sous ce froid printanier et sous les chaleurs étouffantes de juin, nous avons donc trouvé 27 nids et recensé 26 couples nicheurs (1 ponte de remplacement). 28 couples ont été identifiés, les deux autres couples sont probablement issus de destructions que l’on a loupées. Sur ces 27 nids, 12 se trouvent dans les friches, 6 en pré de fauche (1 en Ray Grass, 4 dans le dactyle et 1 en Luzerne) et 9 dans les céréales (5 dans l’orge et 4 dans le blé).

Au total, ce sont 11 nids qui ont été protégés (7 cages traineaux posés et 4 pontes sauvées) permettant ainsi l’envol de 23 jeunes busards cendrés.

Les cages traineaux ont été mise en place dans les nids en céréales. Ce sont 53 jeunes qui ont pris leur envol  au total, mais seulement 40 en Isère puisque 13 jeunes busards cendrés ont dû être rapatriés d’urgence au taquet décentralisé du Rhône (CSOL), car le taquet existant en Isère a été détruit volontairement en juillet. 7 jeunes busards se sont envolés du taquet nouvellement construit de l’Isère. Seulement 3 jeunes se sont envolés d’un carré grillagé (Saint-Hilaire de la côte). La productivité pour les couples ayant au moins 1 jeune à l’envol depuis le nid est de 2.36, un chiffre tout à fait satisfaisant.

Cependant, la productivité globale est de 1.18 car beaucoup de nids ont échoué leur reproduction.

En effet, 14 nids ont échoué pour les raisons suivantes : 6 nids détruits volontairement, 2 nids avec des poussins morts écrasés au pied dans la cage traineau, 2 nids fauchés précipitamment, 1 nid avec les faux œufs et les piquets de repérage volés et le dernier avec des poussins disparus de la cage traineau dans la même parcelle.

Nous avons déposé plaintes contre X auprès de l’ONCFS qui devrait enquêter sur les faits. Suite à la dernière destruction volontaire (piétinement des poussins dans le nid) nous avons pris la très lourde décision de rapatriés au centre de sauvegarde du Tichodrome tous les autres poussins dans les nids protégés (12 au total) afin de garantir leur survie. Cette décision est extrême et a pour conséquence l’échec de la reproduction des couples. Deux autres nids ont probablement été victimes de prédation (renards, chats…).

Le graphique ci-dessous témoigne de la situation alarmante de l’espèce dans le département. Les données de la campagne de protection 2015 sont à prendre avec du recul, l’investissement bénévole a été très limité dû à l’absence du coordinateur départemental. Le nombre de couples nicheurs ne cesse de diminuer, depuis 2008, la population à chuter de 38%, autrement dit, un tiers de la population de busard cendré en Isère a disparu en à peine 10 ans. Cependant, hormis pour l’année 2015, le nombre de jeunes à l’envol est globalement resté constant. La protection des nids a été efficace durant ces années et a permis l’envol de la majorité des jeunes busards. La bonne productivité dans l’ensemble reflète la grande densité en ressource alimentaire de la plaine de Bièvre (campagnol des champs et grande sauterelle verte).

À l’occasion de cet article, nous faisons appel aux bonnes volontés qui souhaiteraient s’investir pour la protection de ce magnifique rapace à nos côtés l’an prochain. Cette campagne est à la fois riche en rencontres et en émotions mais aussi formateur au métier de la protection de la nature et à l’ornithologie.

Un très grand merci aux écovolontaires de cette année : Camille Verschaeve, Nolwenn Trividic, Camille Schellenberger, Romain Winkler Françoi et Amandine Prévost ainsi qu’aux bénévoles Isérois : Emmanuel Collet, Hugo Hello, Georges Laurencin, Erige de Thiersant, Jean Charles Poncet et Alexandra Acca.

Un grand merci également à Pascal Tavernier et Patrice Franco d’avoir accepté les busards de l’Isère dans leur taquet ainsi qu’à Philippe Descollonge pour s’en être occupé.

Auteur : Florian Escot

Découvrez le monde des oiseaux : la « Petite université du Piaf »

Laisser un commentaire
Apprenez à reconnaître les oiseaux par leur chant
Crédit photo : Jacques Prévost (Rougegorge familier)

Depuis dix ans, de nombreux « élèves » sont formés chaque année à la reconnaissance des chants des oiseaux grâce à la Petite Université du Piaf.

Cette année deux classes sont prévues, une session « Débutants » et une session « Perfectionnement ».

Cinq cours seront donnés pour chacun des niveaux. Des sorties sur le terrain seront proposées aux participants à la fin de la formation, au printemps.

Les cours de « Débutants » se feront les lundis à la Maison des associations à Grenoble (6 rue Berthe de Boissieux à Grenoble) et les cours de « Perfectionnement » se feront les mardis au Muséum d’histoire naturelle de Grenoble (1 rue Dolomieu, entrée rue des Dauphins).

En moyenne, vous apprendrez à reconnaître 35 espèces durant les 5 cours que comporte cette formation. Donnez une dimension sonore à vos balades en pleine nature !

N’hésitez plus, la petite université du piaf débute le lundi 4 et mardi 5 décembre 2017 ! La formation n’attend plus que vous !

Une réunion d’informations uniquement pour les débutants avec Jacques Prévost sera prévue le 7 novembre 2017 à 19h en salle Robert Beck.

Renseignez-vous et inscrivez-vous dès maintenant auprès d’Angélique par mail isere@lpo.fr ou au 04 76 51 78 03.

Attention: inscriptions dès septembre !

Fiche d’inscription à nous retourner

Niveau « Débutants » : Fiche débutants

Niveau « Perfectionnement » : Fiche perfectionnement

Bénévolat : Agissez à nos côtés en septembre !

Laisser un commentaire
© Frapna Isère
Tenue de stand
Campus en fête – Jeudi 14 septembre – Campus de Saint-Martin-d’Hères

Nous tiendrons un stand dans le village associatif du campus qui permet de faire découvrir les associations locales aux étudiants, nous avons besoin de vous pour nous aider à tenir le stand. Une sortie sera organisée avec Gentiana sur le campus afin de découvrir la biodiversité en présence.

Sondage pour s’inscrire : https://framadate.org/OHQMuAgeYX4lqRTR

Contact : Benjamin, animation.isere@lpo.fr ou au 04 76 51 51 33

Fête champêtre d’Eybens – Samedi 16 septembre

La Ville organise une Fête champêtre samedi 16 septembre, de 14h à 17h30, place Condorcet et allée Bachelard.

Animations, expos, ateliers autour de la végétalisation et le fleurissement. La LPO tiendra un stand avec Gentiana, nous avons besoin de vous pour faire découvrir notre association aux eybinois.

Sondage pour s’incrire : https://framadate.org/H3xtT8NmePmqc7i6

Coupe Icare – 22, 23, et 24 septembre – St-Hilaire

A l’occasion de la coupe Icare 2017, la LPO Isère tiendra un stand d’information, un atelier d’assemblage de nichoirs. Ce sera également l’occasion de discuter du lien entre vol libre et rapaces.

Nous aurions besoin d’un appui bénévole (3/4 personnes par jour )
Inscrivez-vous pour une journée ou plus. (repas midi et soir + pass entrée fourni)

Lien du sondage : https://framadate.org/8Eg3RMq5Pa4iZTso

Chantiers nature

Vous avez envie d’agir concrètement pour la faune sauvage ? Nous sommes là pour vous aider dans votre démarche !

Si vous avez une idée de chantier nature à réaliser près de chez vous ou ailleurs en Isère n’hésitez pas à nous en faire part ! (création de mare, construction, pose de nichoirs, aménagements pour la faune en tous genres, etc.)

Contact : communication.isere@lpo.fr ou 04 76 51 51 32

© Action en faveur des salamandres réalisée en 2017 par Patrick Marcireau, bénévole, sur la commune de St-Jean-le-Vieux

 

 

 

Appel à bénévoles : identification d’espèces sur photos

2 commentaires

Dans le cadre d’une étude liée aux déplacements de la faune pour traverser l’axe de bièvre, la LPO a disposé des pièges photographiques dans des tunnels qui passent sous la route.
Les appareils photographient jour et nuit les passages d’animaux, en se déclenchant à chaque mouvement.


Le nombre de photos générées est parfois important (entre 300 et 1000 photos par mois et par pièges). Nous cherchons de l’aide pour le tri de ces photos issues des 3 pièges et la détermination de la faune qui traverse sous les tunnels (blaireaux, renard, cervidés…).

Si vous disposez d’un peu de temps, n’hésitez à pas à nous contacter !


Ce travail ne demande pas de connaissances naturalistes pointues, nous serons là pour vous aider en cas de besoin. Il faut en revanche être patient, attentif et minutieux.
Merci d’avance !

  À bientôt.
Anaëlle (etudes.bdd.isere@lpo.fr ou 04 76 51 77 9)

Bilan de la Nuit de la Chouette 2017 en Isère

Laisser un commentaire

Les animations prévues par la LPO dans le cadre de la 12ème édition de la Nuit de la Chouette en Isère ont rassemblé plus de 300 personnes. Organisée tous les deux ans par la LPO et la Fédération des Parcs naturels régionaux de France, elle a permis aux passionnés et aux curieux de découvrir le monde fascinant des rapaces de la nuit à travers de nombreuses activités de groupe.

Crédits : Effraie des clochers – Anthony Maire

Cet événement convivial a été l’occasion de présenter et de faire connaître le mode de vie des chouettes et des hiboux qui peuplent les paysages (forêts, plaines, montagne,…) de l’Isère.

Des intervenants bénévoles de la LPO Isère ont proposé des ateliers de construction de nichoirs, projections de films, mini-conférences et sorties nocturnes guidées et ce, dans différentes communes. Les animations de chacune d’entre elles ont remporté un grand succès, autant auprès des adultes que des enfants. Ils ont pu profiter de la présence des naturalistes et ornithologues pour poser leurs questions sur les rapaces qui demeurent en général encore peu connus du public.

Les retours communiqués par les intervenants sont très positifs. Que ce soit à Échirolles, Murianette, Colombe, Sainte-Marie-d’Alloix ou au Sappey-en-Chartreuse, les participants ont été très nombreux à assister aux animations pour mieux connaître les rapaces nocturnes du département. Après les conférences ou les projections de films, les sorties nocturnes ont été le moment idéal pour s’approcher au plus près des chouettes et pour tenter d’entendre leur hululement, indice déterminant de la reconnaissance de l’espèce à laquelle elles appartiennent.

L’ensemble de ces activités ont également été le moyen de faire connaître les richesses du monde de la nuit et de ses neuf espèces que nous avons la chance de pouvoir observer en Isère. Nous comptons parmi elles la chouette Hulotte, l’Effraie des clochers, la chouette de Tengmalm, la chouette chevêchette, la chouette chevêche ou encore les hiboux petit, moyen et grand duc d’Europe, pour ne citer qu’elles, le hibou des marais étant moins présent que les autres espèces.

Crédits : Grand-duc d’Europe – Boris Barov

La LPO Isère tient une nouvelle fois à remercier tous les encadrants bénévoles pour leur disponibilité et leur mobilisation pour cette 12ème Nuit de la Chouette. La LPO Isère remercie également Grenoble-Alpes-Métropole pour son soutien aux actions menées dans le cadre de l’événement sur le territoire de La Métro. Ce rendez-vous des curieux de nature a été un véritable succès cette année.

Prochaine Nuit de la Chouette dans deux ans, en espérant vous compter aussi nombreux pour découvrir les mystères de la nuit !

Mercredi 24 mai – Micromammifères : atelier décorticage de pelotes

2 commentaires

Atelier en salle Robert Beck (rez-de-chaussée) – MNEI – LPO Isère à partir de 18h00 (durée de l’atelier : 2h)
Intervenant : William Tachon – Bénévole LPO

Nous apprendrons à décortiquer des pelotes de réjection de chouettes (ou hiboux) afin d’en extraire les restes osseux de micromammifères (mulots, musaraignes,…). Nous découvrirons et déterminerons tous ensemble les espèces présentes dans notre département (ou voisins). Cela permettra aussi à chacun de se familiariser avec les clés de détermination et le matériel d’analyse.

Objectifs
– Différencier les pelotes de réjection provenant de différents rapaces,
– Découvrir et connaître les grandes lignes de la systématique des micromammifères,
– Déterminer des micromammifères à partir de restes osseux, à l’aide d’une clef de détermination et de loupes,
– Découvrir et reconnaître les différents types de dentition.

Vous pouvez venir avec vos lots de pelotes si vous en disposez.

Pour rappel, ces soirées sont ouvertes à tous, aussi bien initiés que débutants (petit module de formation prévu en début de soirée).

Pensez à apporter quelque chose à grignoter pour le petit moment de convivialité qui suivra !

Inscriptions obligatoires : isere@lpo.fr
04 76 51 78 03

Photo : ©Steve Le Briquir