Archives par mot-clé : paysage

Offre de stage : étude de la plaine de Bourg d’Oisans

Laisser un commentaire

La LPO Isère recherche un stagiaire de mars à septembre pour l’étude de la plaine de Bourg d’Oisans : analyse éco-paysagère, enquête sociologique, valorisation.

Objet du stage
Il s’agit de mener une étude éco-paysagère qui permettra de compléter l’approche écologique réalisée sur la plaine.

1/ Dans un premier temps, les études déjà menées sur le site seront analysées, notamment la cartographie des habitats, le relevé LIDAR et les approches relevant des services écosystémiques. Afin de caractériser l’évolution de la plaine de Bourg d’Oisans, une recherche iconographique sera effectuée. Elle sera couplée à l’analyse des photos aériennes de différentes années qui seront comparées pour identifier les changements les plus importants des milieux.

2/ Un travail d’analyse sensible du paysage sera mené pour caractériser les ambiances, les points de vue, les perceptions, etc. Pour ce faire, de nombreux outils de représentation seront mobilisés : des croquis d’ambiance, des photographies d’ensemble, etc.

3/ Ce travail sera couplé à une approche d’écologie du paysage qui vise à comprendre les relations entre les fonctionnements écologiques d’une part, et la structure et l’organisation des paysages d’autre part. Elle prendra en compte explicitement les relations spatiales entre les éléments du paysage, l’histoire et la gestion actuelle en lien avec les activités humaines. Cette analyse se basera sur les études et les éléments cartographiques disponibles.

4/ Le croisement de ces deux approches permettra de délimiter des unités paysagères, unités homogènes en terme de fonctionnement écologique et paysager. Dans le cadre de l’étude, ces unités paysagères seront caractérisées. L’ensemble des analyses seront restituées sur des blocs-diagrammes paysagers, c’est-à-dire une représentation spatiale des unités fonctionnelles.

5/ Une enquête auprès des usagers (habitants, promeneurs, randonneurs, agriculteurs, chasseurs…) permettra de compléter l’analyse sensible de « l’expert paysagiste ». Un questionnaire sera élaboré qui abordera plusieurs thématiques :
– Quels sont les éléments du paysage appréciés par les usagers ?
– Quelle est la perception de l’eau et des milieux naturels?
– Comment les évolutions du site sont-elles perçues par les usagers ?
– Quel avenir les usagers voient-ils pour le site ?
– Comment la plaine est-elle perçue par rapport à d’autres plaines ?

6/ Les résultats de cette analyse pourront être valorisés sur les plans pédagogique et touristique, notamment à travers le projet de voies vertes porté par la Communauté de communes de l’Oisans (panneaux explicatifs, exposition temporaire…).
Contexte de l’étude :
Le projet porte sur la plaine de Bourg-d’Oisans dans les environs de Grenoble. Il s’agit d’une plaine alluviale montagnarde, d’altitude assez élevée (720 m en moyenne) et géographiquement isolée des parties aval des cours d’eau. Ce contexte écologique particulier, dans une zone de transition, crée des situations variées en matière d’altitude, de géologie et de pluviométrie qui expliquent la très grande diversité des milieux présents sur les versants et dans la plaine. La plaine de Bourg-d’Oisans a connu historiquement de grands aménagements (rectification et endiguement de la Romanche, mise en culture de la plaine impliquant pollution et intensification des pratiques agricoles), mais une faune et une flore diversifiées ont pu recoloniser l’espace depuis plusieurs décennies, jusqu’à occuper de vastes ensembles continus de milieux naturels peu dégradés. À ce titre, la plaine de Bourg-d’Oisans constitue une zone d’échanges majeure pour le bassin versant. Elle représente véritablement aujourd’hui un secteur unique, constitué d’une mosaïque de milieux à fort enjeu environnemental, héritage actuel de son passé.

Un projet majeur porté par le SYMBHI (Syndicat mixte des bassins hydrauliques de l’Isère) va modifier de façon conséquente la Romanche et ses affluents dans la plaine de Bourg-d’Oisans. Ces travaux font partie intégrante du schéma d’aménagement de la Romanche qui est un projet d’aménagement pour la prévention des inondations sur la rivière Romanche, depuis la confluence avec le Vénéon jusqu’à Champ-sur-Drac. Des actions opérationnelles complémentaires vont donc être proposées, qui porteront sur des habitats terrestres et aquatiques et sur l’objet de ce stage : la valorisation éco-paysagère de la plaine.


La structure d’accueil
Créée en 1973 la LPO Isère est une association qui mène des actions de protection et de sensibilisation en faveur de la faune sauvage et des milieux naturels. Nous cherchons à connaître et à faire découvrir la biodiversité de notre territoire pour mieux la sauvegarder, avec la volonté de mobiliser l’ensemble des citoyens, des élus et des décideurs publics. Elle comporte actuellement une douzaine de salariés qui travaillent sur de l’animation, de la vie associative, et sur de la réalisation d’étude pour la préservation de la biodiversité.

Plus d’informations sur isere.lpo.fr

Compétences requises pour le stage
Au-delà des compétences évidentes en analyse paysagère : autonomie, maîtrise de médias de représentation (dessin, photomontage), expérience de l’approche sociologique, compétences en SIG, bonne organisation,… et motivation, dynamisme !
Un plus : compétences en écologie des paysages (corridors biologiques, milieux, etc.), connaissances faunistiques et floristiques

Résumé
– Stage de 6 mois
– Lieux de stage : LPO Isère, maison de la nature et de l’environnement de l’Isère, 5 place Bir Hakeim, Grenoble
– Étudiant en paysage / aménagement territorial / écologie des paysages
– De mars à septembre 2018
– Permis de conduire et voiture personnelle obligatoire
– Date limite de candidature : 4 février 2018
– Semaine d’entretien : 7 au 14 février 2018
– Envoie des C.V. à Audrey Démurgé : tvb.isere@lpo.fr

 

Contact : Les candidatures et les demandes éventuelles de renseignements sont à envoyer à Audrey Démurgé par e.mail à la LPO Isère : tvb.isere@lpo.fr