• Accueil
  • »
  • Actualités
  • »
  • La LPO et le SÉDI offrent de nouveaux toits aux moineaux soulcies du Trièves

La LPO et le SÉDI offrent de nouveaux toits aux moineaux soulcies du Trièves

2 commentaires

Vendredi 8 mars au matin, la LPO en Isère et le SÉDI organisent une opération d’installation de nichoirs à moineaux soulcies dans la commune de Saint-Jean-d’Hérans, afin de favoriser l’offre d’habitats de cette espèce au statut de conservation très défavorable dans notre département.

Moineau soulcie © Rémi Fonters

Le moineau soulcie ressemble, à première vue, à la femelle du moineau domestique, mais son aspect plus rayé et sa queue relativement courte permettent de le différencier. Ses épais et longs sourcils crème et la bande médiane de même couleur au-dessus de sa tête, le distinguent des autres espèces de moineau. Et si on a la chance de le voir de très près, il est possible de distinguer la petite tache jaune qu’il possède sous la gorge.

Le moineau soulcie présente un statut de conservation très défavorable dans notre département (classé en danger critique d’extinction en Isère). En effet, la population iséroise de moineaux soulcie est estimée à une vingtaine de couples. La seule population reproductrice connue en Isère se trouve dans le Trièves. Très petite et donc fragile, cette population est actuellement menacée par le déclin de ses habitats de prédilection. Le moineau soulcie nichait surtout dans les trous de mur de vieux bâtiments. Il a trouvé comme milieu de substitution quelques poteaux électriques présentant des tubes creux horizontaux où il peut nicher !

Partant de ce constat, la LPO en Isère et le SÉDI ont décidé d’agir pour les moineaux soulcies du Trièves, en installant des nichoirs sur certains poteaux électriques, afin d’augmenter l’offre d’habitat de reproduction et développer ainsi les populations de moineaux soulcies.

Après une étude de terrain et des données recueillies sur faune-isere.org visant à connaître quelles communes étaient concernées par le moineau soulcie, les poteaux favorables à l’accueil de l’espèce ont été déterminés.

Ainsi, afin d’espérer une occupation des nichoirs pour la saison de reproduction débutant en avril, 9 nichoirs vont être installés dans la commune de Saint-Jean-d’Hérans le vendredi 8 mars.

Cet événement a lieu dans le cadre de la convention entre la LPO Auvergne-Rhône-Alpes délégation Isère et le SÉDI (Syndicat des énergies du département de l’Isère, autorité organisatrice de la distribution de gaz et d’électricité), conclue en 2017 pour permettre une meilleure prise en compte de la biodiversité dans les communes partenaires et sur les sites gérés par le SÉDI.

2 Commentaires

  1. Bien sûr !
    Si vous le souhaitez, une petite présentation du projet entre la LPO et le SÉDI aura lieu à la maison pour tous dès 10h30 et nous verrons ensuite en direct l’installation d’un nichoir.

Laisser un commentaire