2020, c’est l’année du hérisson d’Europe !

Laisser un commentaire

Cet article sera complété au fur et à mesure de l’année 2020. Restez à l’écoute !


🦔 Prêts pour la « Mission Hérisson » ? 🦔

Tout au long de l’année, retrouvez sur cet article et sur notre page Facebook des anecdotes, des conseils et des tutos pour agir en faveur du Hérisson d’Europe.
Ensemble, protégeons cette espèce emblématique de nos jardins !


L’enquête hérisson est lancée

Le hérisson se porte mal et nous ne sommes pas en mesure aujourd’hui de quantifier le déclin que connaît l’espèce en France. Une tendance qui se confirme également en Europe. En Angleterre par exemple, les chiffres sont alarmants : 1/3 des hérissons a disparu des campagnes en 20 ans…

C’est pour cela que la LPO lance le 16 juillet avec l’aide Mosaic (le centre de compétence du Muséum national d’Histoire naturelle), l’enquête Mission Hérisson.

Envie d’aider les scientifiques en prenant part à cette grande enquête ? Alors équipez-vous ! https://m.lpo.fr/SequiperPourLenquete

Envie de partager votre expérience, vos photos, vos vidéos avec d’autres passionnés par le hérisson ? Rejoignez dès à présent le groupe Facebook Mission Hérisson.


Un petit guide pour tout savoir sur le hérisson

>> Lire le guide « Aider et accueillir le hérisson d’Europe »


Tiques… et tac !

Comme bon nombre d’animaux sauvages, le hérisson héberge lui aussi des puces et des tiques sans que cela ne menace sa santé.
Saviez-vous qu’il accueille une espèce de puce qui lui est propre ? Bien qu’elle puisse piquer l’Homme ou les chiens et les chats, elle ne s’y installe pas durablement.
Alors si vous apercevez des puces et/ou des tiques sur un hérisson présentant un comportement normal à savoir dynamique et mobile, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.
Découvrez l’ensemble des bons gestes à adopter : https://m.lpo.fr/GuideHerisson#MissionHérisson

© Virgile Fuchs

Gare à la noyade…

Chaque été, les températures montent vite ! Et comme nous en été, la petite faune sauvage a besoin de s’abreuver plus souvent.
Malheureusement, lorsque la chaleur est trop écrasante, les points d’eau (flaques, petites mares, fossés) qui permettent notamment au hérisson de se désaltérer pour se rafraîchir sont asséchés par le soleil. Et il arrive que certains finissent par tomber dans nos piscines. Les bords trop abrupts et lisses empêchent le hérisson de s’accrocher pour remonter et bien qu’il soit bon nageur, sans intervention humaine, c’est la noyade assurée !

Heureusement des solutions existent ! Des aménagements sont disponibles sur la Boutique LPO https://m.lpo.fr/RampeAntiNoyade et il est possible d’en réaliser soi-même notamment à partir d’une cagette comme ici sur la photohttps://www.facebook.com/photo?fbid=10217478927266386&set=g.1466987973481269


Attention, tondeuse !

Vous prévoyez de tondre ? Saviez-vous que parmi les animaux sauvages qui fréquentent votre jardin certains se cachent dans les herbes hautes notamment pour dormir ? C’est entre autres le cas du hérisson. Voici quelques conseils pour s’assurer de ne pas blesser.
Et si vous avez une tondeuse automatique, pensez également à l’éteindre pendant la nuit afin de permettre au hérisson de déambuler dans votre jardin en toute sécurité.

Camille Saillard

Le sevrage des jeunes

Saviez-vous que le jeune hérisson était autonome dès le plus jeune âge ?
En effet, chez ce mammifère nocturne, le petit est sevré après 10 semaines.
Dès lors, il est totalement indépendant. Alors si vous observez un jeune hérisson seul : pas d’inquiétude.
Et en cas de doute, prenez le temps d’observer la situation à distance avant d’intervenir, il aura plus de chance de survivre s’il est élevé par sa mère.

Jeune Hérisson d’Europe © Séverine Haberer

Un animal nocturne

Partez à la découverte de la vie nocturne du hérisson !
Vous vous demandez ce que fait le hérisson pendant que vous dormez ?
Grâce à la compilation de plusieurs images capturées par le biais de caméras infrarouges, nous avons réalisé une vidéo inédite pour le suivre durant ses déambulations nocturnes tout au long de l’année.
Au programme : recherche de nourriture, accouplement, rencontre avec d’autres animaux…

–> voir la vidéo


Esprit de famille

La hérissonne donne naissance à 4 voire 5 petits en moyenne. Fort heureusement, en plus d’avoir des piquants très souples lorsqu’ils voient le jour, les petits naissent enveloppés d’une membrane.
Savez-vous que si la petite famille est dérangée avant que les jeunes ne soient complètement sevrés, c’est-à-dire au bout de 7 à 10 semaines, la mère risque de les abandonner ?!

Camille Saillard

Levez le pied !

Des dizaines de milliers de hérissons ont eu la vie sauve du fait d’un trafic routier réduit durant le confinement des humains. Et pour cause : les collisions routières représentent l’une des principales causes de mortalité chez cette espèce nocturne emblématique de nos jardins qui, dès le retour des beaux jours traverse sans hésiter les routes à la recherche d’un bon repas. Or pour une partie d’entre eux, le voyage prend fin sous les roues des voitures.
Nos voitures représentent à nouveau un danger pour ce petit mammifère du fait d’un retour partiel à la vie professionnelle et aux loisirs.
Ensemble mobilisons-nous en faveur du hérisson : levons le pied et ouvrons l’œil.

Camille Saillard

Les ententes avec les congénères

Il n’est pas rare que les domaines vitaux des hérissons se chevauchent compte tenu de leur étendue. Bien que cet animal nocturne soit un grand solitaire et qu’il supporte difficilement la présence des autres hérissons, il n’est pas pour autant un bagarreur dans l’âme.
En effet, en cas de rencontre les deux individus auront plutôt tendance à simplement s’éviter.
Toutefois ces interactions peuvent être plus « musclées » en présence d’une femelle ou d’un potager garni de limaces.
La preuve en images :


À boire !

Envie d’aider le hérisson ? Mettez de l’eau à sa disposition dans votre jardin.
Installez un récipient peu profond (3-4 cm) à l’ombre et versez-y de l’eau fraîche.
Astuce : une soucoupe de pot de fleurs fera très bien l’affaire !
Ce point d’eau permettra aussi aux oiseaux, aux écureuils et aux abeilles de se désaltérer.
Pensez à renouveler l’eau régulièrement afin d’éviter la propagation de maladies et la prolifération des moustiques.
Voilà une belle occasion pour observer la petite faune sauvage du jardin !


Fabriquer un abri pour les hérissons

Envie de donner un petit coup de pouce au hérisson ?
Ça tombe bien ! On vous montre comment lui fabriquer un abri. Il permettra à cette espèce nocturne emblématique des jardins de se protéger des intempéries et d’hiberner de la fin de l’automne jusqu’au début du printemps.

Astuce : le gîte doit être placé dans un coin calme, à l’abri de l’ensoleillement direct, des vents dominants et de la pluie. Pour vérifier si votre gîte est occupé, mettez à l’entrée un morceau de papier journal froissé. Il sera déplacé si un hérisson y gîte.

1, 2, 3 c’est parti !

>> Tuto fabrication d’un abri avec des bûches

>> Tuto fabrication d’un gîte


Ça pique !

Saviez-vous que le hérisson était recouvert de milliers de piquants ?
Entre 5 000 et 6 000 plus précisément ! Il s’agit en fait de poils kératinisés, en d’autres termes des poils durs. Et si un danger approche, en moins d’un centième de seconde, il se met en boule ! Il peut aussi souffler violemment ou encore faire de petits bonds pour intimider.

© Philippe Jourde

Un grand bavard…

Saviez-vous que le hérisson était…particulièrement bavard ? Montez le son !

Par exemple dans cette vidéo Monsieur fait la cour à Madame en émettant des soufflements puissants et enchainés.

Oui, le hérisson est un animal très expressif : il souffle, grogne et peut même pousser des cris s’il est inquiet ou lors d’ébats amoureux. Bref, toutes les raisons sont bonnes pour faire du bruit.


Quel athlète !

Saviez-vous que le hérisson était… un athlète aux multiples talents ?
Tour à tour nageur, grimpeur, marathonien ou fouisseur, le hérisson est un athlète accompli.
Il apprécie l’eau et est plutôt bon nageur, mais pensez tout de même à lui prévoir une solution pour remonter en cas de chute dans la piscine : grillage, planche, sans quoi il pourrait s’épuiser et se noyer.

© Guy Renaud

Il est aussi à l’aise pour grimper malgré ses pattes courtes et peut ainsi escalader des petits murets, s’ils sont pourvus de végétation. Et s’il n’arrive pas à passer, qu’à cela ne tienne ! Il peut se servir de ses puissantes pattes avant pour creuser sous certains grillages.

Envie de l’aider ? Faites-lui un passage de 15x15cm dans votre clôture. Il pourra ainsi circuler facilement entre les jardins et les parcs pour rechercher sa nourriture. Il est d’ailleurs capable de parcourir chaque nuit entre 3 à 4 kilomètres !


Les sens du hérisson

Nous pensons tout connaître du hérisson, petit mammifère que l’on a parfois la chance d’observer dans un jardin. Mais saviez-vous qu’il était miro comme une taupe ?

C’est un fait, la vue n’est pas le sens le plus aiguisé chez ce mammifère nocturne. Elle lui permet toutefois de se repérer globalement dans son environnement lors de ses déambulations.

© Dominique Mignard

Mais alors, comment arrive-t-il à chasser ses proies ou à détecter un éventuel danger dans la pénombre ? Grâce à son odorat très développé et son ouïe fine ! Il est même capable de percevoir les ultrasons émis par les insectes et d’entendre un ver de terre se glissant sous les feuilles mortes.


Le régime alimentaire du hérisson d’Europe

On connaît l’attrait des hérissons pour les limaces et les escargots, il est à ce titre un auxiliaire de premier ordre pour les jardiniers, mais savez-vous de quoi est constitué le reste de son régime alimentaire ?

Classé comme mammifère insectivore, le hérisson présente un régime alimentaire omnivore à dominance carnivore. Il se nourrit d’insectes, de leurs larves et de leurs chenilles : carabes – larves et adultes -, de scarabées, bousier, cétoines, hannetons, de papillons nocturnes, de vers de terre (lombrics).

© Samuel Maas

Comment l’aider à trouver sa nourriture ? Tout simplement en rendant votre jardin accueillant car cet animal sauvage est capable de trouver lui-même sa nourriture. Consultez toutes nos astuces :
https://www.lpo.fr/actualites/que-mangent-les-herissons

Laisser un commentaire