Confinés mais aux aguets !

2 commentaires

Les contraintes de confinement nous obligent à limiter les déplacements. Nous vous proposons donc de transformer votre lieu de résidence en observatoire de la faune sauvage.

C’est aussi l’occasion de dresser l’inventaire de tous les oiseaux nicheurs visibles de chez vous.

Combien d’espèces allez-vous pouvoir observer de chez vous ?

Défi n°1 : l’inventaire complet des oiseaux de chez vous

Ce premier défi n’est pas très compliqué et peut être effectué tous les jours. Il s’agit de faire, le plus fréquemment et régulièrement possible, une liste complète de tous les oiseaux que vous observez de chez vous :

  • Soit sous forme de formulaires Oiseaux des jardins. Tutoriel ici

Si votre inventaire est complet, il est possible de l’indiquer en éditant une donnée du relevé, puis en faisant « Modifier formulaire » et enfin en cliquant sur « Toutes les espèces vues ont été signalées ».

  • Soit sous forme de listes tutoriel sur les saisies par liste ici

– liste de 5 minutes, permettant d’intégrer le programme EPOC (Estimation des populations d’oiseaux communs). Tutoriel et informations ici. Dans ce cas, merci d’inscrire « EPOC » en commentaire de la liste et de bien sélectionner le code étude* « [ACasa] Confinés mais aux aguets » ; vous pouvez faire autant d’EPOC que vous voulez.

– listes complètes plus longues, idéalement de 20 minutes au maximum, avec là encore la sélection du code étude « [ACasa] Confinés mais aux aguets« . Vous pouvez faire autant de listes que vous souhaitez.

À partir de ces informations, nous calculerons combien d’espèces d’oiseaux peuvent être inventoriées en France, durant la période de confinement, sans quitter nos domiciles !
Quel sera le maximum en une seule journée ?
Combien de données et de listes auront été collectées ?
Il ne fait aucun doute que toutes ces informations amélioreront par ailleurs notre connaissance du calendrier de migration et de reproduction de nombreuses espèces.

Ce programme étant par ailleurs européen, nous pourrons comparer nos résultats avec les pays voisins.

Plus de défis à venir !

Pour le reste de la faune, nous vous proposerons, durant les prochaines semaines, des recherches ciblées. Il s’agira de trouver une série d’espèces anthropophiles et d’en dresser, tous ensemble, la carte de répartition nationale.

_ _ _ _

* vous verrez apparaître le code étude dans un menu déroulant sur vos téléphones ou sur la saisie sur faune-isere. Il nous permet d’isoler toutes les données qui ont été faites dans le cadre de cet appel à observations. Merci pour votre participation. Une déconnexion/reconnexion est peut-être nécessaire pour voir le code apparaître.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/Web.JPG
http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/NaturaList.jpg

2 Commentaires

Laisser un commentaire