La protection de l’œdicnème criard en Isère

Laisser un commentaire

Nous entendons souvent parler de la protection du busard cendré en plaine de Bièvre, où bénévoles et salariés de la LPO prospectent les couples et tentent de sauver les nichées lors des récoltes grâce à la collaboration des agriculteurs.

Mais savez-vous qu’il existe une autre espèce d’oiseau, tout aussi patrimoniale et en danger d’extinction, qui subit également des destructions de ses nichées lors des travaux agricoles ? Il s’agit de l’œdicnème criard.

Œdicnème criard © Émile Barbelette – LPO France

Les pratiques agricoles actuelles (pesticides…) et l’urbanisation (perte d’habitat) amènent cette espèce à être classée « en danger d’extinction » sur les listes rouges de l’Isère et « vulnérable » en Rhône-Alpes.

Depuis l’année dernière, la LPO AuRA délégation Isère mène un plan d’actions dans les plaines de Bièvre et du Liers pour protéger les nichées d’œdicnèmes criards, qui, installées le plus souvent dans des cultures, sont menacées par le passage des engins agricoles.

Ainsi, l’association agit directement pour protéger les nichées, mène un suivi des populations et tente de sensibiliser au maximum les agriculteurs et le grand public à cette problématique.

L’année dernière, vingt-trois couples ont été recensés et neuf nids ont pu être protégés, en concertation avec les exploitants, afin d’empêcher l’écrasement inévitable des œufs par les machines.

En 2020, la LPO continue son action de sauvetage des œdicnèmes criards et a besoin de bénévoles !

L’action principale consiste à prospecter les secteurs favorables à la nidification de l’espèce.

Oiseau crépusculaire et nocturne, il nous oblige à débuter les premières prospections à la tombée de la nuit, dès son retour de migration au mois de mars (en fonction de la météo). Cela permet d’identifier, à l’écoute, les mâles chanteurs et de localiser les lieux potentiels des futurs nids.

Les prospections en journée sont organisées de mars et juin, à la longue-vue, afin de déterminer l’emplacement précis des nids et contacter les agriculteurs concernés pour envisager une protection temporaire des œufs.

Œdicnème criard © Alain Gagne

Si vous êtes intéressé-e pour nous aider à prospecter les plaines de Bièvre et du Liers à la recherche des œdicnèmes criards, contactez-nous : marie.racape@lpo.fr

Une journée de terrain avec un salarié de la LPO sera également organisée un samedi de mars ou d’avril pour vous expliquer le fonctionnement de ces prospections.

Merci à tous pour votre engagement en facteur de cette espèce patrimoniale !

Laisser un commentaire