Une ponte pour le trio de gypaètes de l’Oisans !

Laisser un commentaire

Depuis février 2018, un trio de gypaètes barbus vient nicher chaque année en Haute-Romanche, entre l’Isère et les Hautes-Alpes, dans le Parc national des Écrins.

© Thomas Cugnod

C’est une particularité de la reproduction du gypaète barbu dans les Écrins, mais relativement courante chez certains rapaces : ce n’est pas un couple mais un trio, composé de deux mâles et une femelle. Il s’agit d’une stratégie de l’espèce afin de maximiser les chances de succès de la reproduction.

Après deux succès de reproduction en 2018 et 2019, la ponte avait malheureusement échoué en 2020. Le gypaéton était décédé quelques semaines après l’éclosion et le confinement avait rendu impossibles les observations pour déterminer la cause de cet échec.

Mais, bonne nouvelle pour 2021, la femelle a pondu… le soir de Noël !

D’après les observateurs sur place, le trio est toujours là. Si tout se passe bien, l’oisillon devrait voir le jour autour de la mi-février.


Entre la couvaison et l’élevage du jeune, le nid des gypaètes est occupé pendant 6 mois de l’année, ce qui est long pour les oiseaux ! Durant toute cette période, l’espèce est vulnérable et doit être protégée spécifiquement. Le Parc National des Écrins a donc mis en place une réglementation particulière : dans la zone dite de sensibilité majeure, à proximité immédiate de l’aire, toute activité humaine est interdite ; dans la zone dite tampon, les survols sont interdits.


Aussi, afin d’assurer la sécurité des gypaètes, et notamment du futur gypaéton qui fera certainement ses premiers vols dans la vallée de la Romanche, une action de neutralisation d’une ligne électrique a été effectuée vendredi 16 octobre avec Enedis.

La LPO de l’Isère et Enedis ont ainsi réalisé sur la commune de Mizoën, à proximité du Lac de Chambon, une opération de neutralisation d’une ligne moyenne tension pour protéger le gypaète barbu. Cette valorisation est également accompagnée d’une animation scolaire organisée par la LPO de l’Isère avec les élèves de l’école primaire du Freney-d’Oisans. Les enfants, suite à une présentation du gypaète barbu en classe et les enjeux de l’opération, ont eu la chance de voir de leurs yeux les travaux de neutralisation effectués par Enedis.

Pour ce faire, et dans le cadre de leur convention triennale, les deux structures ont neutralisé une ligne moyenne tension sur le secteur de Mizoën en posant des balises « flyerfly » et des chandelles pour éviter que les oiseaux ne se posent sur les câbles et les poteaux. En effet, cette ligne se trouve à proximité de la zone de nidification de l’espèce et augmente le risque d’électrocution. Cette opération a été réalisée sous tension par les techniciens de Travaux Sous Tension d’Enedis (TST).


Merci au Parc National des Écrins et aux bénévoles, notamment de l’association Envergures Alpines, qui observent chaque jour l’évolution du trio !

Laisser un commentaire