• Accueil
  • »
  • Actualités
  • »
  • Épisodes de fortes chaleurs : que faire si vous trouvez un martinet au sol ?

Épisodes de fortes chaleurs : que faire si vous trouvez un martinet au sol ?

Laisser un commentaire

Avec les fortes chaleurs qui nous attendent, les jeunes martinets qui grandissent sous des tuiles ou dans des cavités fortement exposées au soleil vont souffrir de la chaleur.

Les jeunes vont alors chercher désespérément un peu de fraîcheur à l’entrée du nid au risque de tomber au sol et de se mettre en danger (chats, voitures…). Beaucoup se penchent trop en avant et tombent alors qu’ils ne sont pas encore prêts à voler.

Martinets recueillis au centre de soins l’Hirondelle (69) ©L’Hirondelle

Contrairement à beaucoup d’autres espèces d’oiseaux, les martinets adultes ne nourrissent plus leurs petits hors du nid : un martinet au sol est donc, sans intervention, un martinet condamné. Ses petites pattes et ses grandes ailes, très utiles pour lui permettre de passer la quasi-totalité de sa vie en vol, l’empêchent de se réenvoler depuis le sol.

De plus, les nids étant bien souvent inaccessibles, il est impossible de redéposer à l’intérieur les oisillons sortis trop tôt.

L’été, les centres de soins sont saturés de jeunes martinets tombés du nid.

Martinets recueillis au centre de sauvegarde LPO (63) ©LPO AuRA

Que faire si vous trouvez un martinet au sol ? Avant de transférer un martinet vers un centre de soins de la faune sauvage, vous pouvez déjà vérifier s’il s’agit d’un jeune ou d’un individu en capacité de voler. Pour cela, regardez ses ailes : très longues qui se croisent et dépassent la queue d’environ 1,5 cm ? L’oiseau est paré pour l’envol. Sinon, il s’agit d’un juvénile et il est alors indispensable de contacter le Tichodrome.

Martinets tombés du nid recueillis au centre de soins l’Hirondelle (69) ©L’Hirondelle

S’il est adulte, rater le premier vol est assez fréquent chez les martinets. Assurez-vous qu’il est en état de s’envoler à nouveau : prenez-le en main, à plat, s’il déploie ses ailes et essaye de s’envoler, cela veut dire qu’il est prêt à (re)partir ! Ainsi, trouvez un endroit enherbé (souple pour amortir l’atterrissage en cas d’échec), au mieux en pente douce, pour lui donner une impulsion vers le ciel et lui offrir une seconde chance de s’envoler. S’il échoue, contactez le centre de soins le plus proche de chez vous.

Dans tous les autres cas ou dans le doute, il est préférable de contacter le centre de soins le plus proche de chez vous qui vous donnera les meilleurs conseils après analyse de la situation.

Lien utile : Réseau des centres de soins https://www.reseau-soins-faune-sauvage.com/

Laisser un commentaire