Tous les articles par Clarisse Novel

Formation ornitho : inscrivez-vous au niveau 1 !

2 commentaires

Depuis 2016 à Grenoble, la LPO vous propose un cycle complet dédié à l’apprentissage de l’ornithologie en trois ans. L’objectif est de vous permettre de découvrir le monde des oiseaux en partageant une passion commune pour la nature et la biodiversité.

Huppe fasciée – Géraldine Le Duc

Le programme de cette formation est composé de trois années de cours variés et structurés, dispensés par des ornithologues chevronnés (niveau 1 – débutant, niveau 2 – intermédiaire, niveau 3 – confirmé). Sans engagement, vous pouvez faire le niveau 1 et évoluer si vous le souhaitez au niveau 2 puis au niveau 3 les années suivantes.

Les cours, au nombre d’une vingtaine par niveau, ont lieu en salle de 19h à 22h, à Grenoble, et des sorties sont organisées le week-end dans tout le département pour acquérir les connaissances directement sur le terrain.
Si vous manquez un cours, il sera disponible sur une plateforme web à laquelle vous aurez accès.

Sans pré-requis nécessaire, le niveau 1 sera dispensé en 2019-2020 !
>> Découvrez dès maintenant le programme des cours

Cette formation est payante : 350€ par niveau pour les adhérents, 390€ par niveau pour les non-adhérents, et une attestation de suivi des cours de la LPO AuRA délégation Isère est délivrée aux participants.

Par ailleurs, la LPO de l’Isère propose à ceux qui ne souhaiteraient apprendre que la reconnaissance des chants, de s’inscrire à la formation « Petite université du piaf », qui permet de ne suivre que les cours concernant les chants d’oiseaux. Cette formation comprend cinq cours et coûte 20€.

>> Téléchargez la plaquette d’information

Les inscriptions à la Formation ornitho niveau 1
ou à la Petite université du piaf niveau 1
se font par mail à isere@lpo.fr,
dès maintenant et jusqu’au lundi 26 août.

La vie secrète des animaux – jeu de piste CAUE / LPO

Laisser un commentaire

Le 27 avril 2019 était organisé à Saint-Martin-d’Uriage un jeu de piste grandeur nature à la découverte de la vie secrète des animaux.

Cet événement était organisé par le CAUE de l’Isère, dans le cadre du programme « Paysage -> Paysages » du Département de l’Isère.

La LPO AuRA délégation Isère a participé à ce jeu de piste en proposant plusieurs animations autour de la faune sauvage : chants d’oiseaux, empreintes d’animaux ou encore recherche de silhouettes de rapaces aux jumelles.

Un moment unique, apprécié par l’ensemble des participants et des organisateurs, qui a permis à tous, en famille ou entre amis, de découvrir la nature et le paysage avec un autre regard…

Des solutions pour limiter la prédation des chats sur les animaux sauvages

Laisser un commentaire

Le Chat domestique est l’animal préféré des français, avec plus de 13 millions de représentants dans les foyers. Ses instincts de chasse en font un prédateur de la petite faune sauvage, et doivent nous interroger sur son rôle dans le fragile équilibre entre proies et prédateurs. Introduit par l’Homme, le chat domestique est une espèce que l’on peut considérer comme « invasive » dans les écosystèmes.

Chat domestique (Felis sylvestris catus) – Crédit photo : Jennifer Barnard

En 2018, plus de 11% des animaux accueillis en centres de sauvegarde LPO furent des animaux blessés par des chats : 84 % sont des oiseaux, 16% sont des mammifères ou des reptiles. La bibliographie nous permet d’estimer (extrapolation) à 75 millions le nombre d’oiseaux tués, en une année, en France.

Consciente de la nécessité de limiter l’impact des chats, la LPO s’est attaquée à cet épineux problème. Suite à des études réalisées en lien avec le Muséum National d’Histoire Naturelle et à des expérimentations conduites depuis 2016, la LPO propose des solutions respectueuses du bien-être du chat, pour limiter son impact sur la petite faune des jardins. Aucune solution ne supprimera totalement les victimes, mais le cumul de solutions contribuera à en réduire le nombre.

Aujourd’hui, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes relaie cette campagne développée par la LPO France afin de sensibiliser les propriétaires de chat grâce à un guide des bonnes pratiques, un poster résumant les gestes simples proposés, et un article rappelant quelques éléments de contexte.

Voici quelques exemples de solutions :

  • Aménager son jardin avec des zones de refuges,
  • Installer une grille Stop Chat ou un Stop Minou,
  • Créer son répulsif « maison » et planter des plantes répulsives,
  • Utiliser des colliers à clochette ou de couleur,
  • Stériliser son chat,
  • Stimuler son chat et jouer avec lui,
  • Ne pas abandonner son chat dans la nature…

Le STOC en Auvergne-Rhône-Alpes

Laisser un commentaire

Découvrez la première lettre d’information « STOC » de la LPO Auvergne-Rhône-Alpes !

>> Télécharger la lettre d’information au format PDF

Agenda de l’été

Laisser un commentaire

Mercredis 3 et 10 juillet : observation et comptages des Martinets noirs à Grenoble

Rendez-vous à 17h30 devant la MNEI ou à partir de 18h00 derrière l’église Saint-André sur la place d’Agier pour observer et compter la plus grosse colonie de martinets de l’agglomération grenobloise.

© Guy Bourderionnet

Vendredi 26 juillet 15h : Partez à la découverte des maîtres du ciel

Accompagné de Yasmine, naturaliste membre de la LPO et diplômée accompagnatrice en montagne, vous êtes, au départ du refuge, à la croisée de deux mondes bien distincts : la forêt de montagne et la prairie d’alpage, ce qui offre une incroyable diversité des espèces présentes sans aller très loin. Des becs croisés aux faucons crécerelles en passant par les aigles royaux, les oiseaux diurnes se laisseront découvrir en fin d’après-midi et au petit matin, quant aux rapaces nocturnes, une aventure à la tombée de la nuit en bordure de forêt vous permettra de les approcher en pleine activité dans leur milieu naturel.
Prévoir vêtements chauds, lampe frontale et jumelles.
À partir de 6 ans.
RDV au Refuge de la Pierre du Carre à 15h30.
RÉSERVATION OBLIGATOIRE auprès du gardien au 06 83 14 47 84

Aigle royal – Ollivier Daeye

Vendredi 2 août de 21h à 23h : Aidez-nous à rechercher la Tarente de Maurétanie à Grenoble !

Vendredi 2 août 2019, une soirée de prospection à la recherche de la Tarente de Mauritanie est organisée à Grenoble.
Vous souvenez-vous ? L’année dernière à la même période, près de 40 tarentes avaient été repérées sur les murs de Grenoble… En effet, ce gecko d’environ quinze centimètres, amateur d’araignées et d’insectes, reste discret en journée mais est facilement observable lors des nuits d’été à proximité des lumières urbaines.
La prospection du 2 août débutera à la Caserne de Bonne (lieu du rendez-vous) et se déroulera de 21h et 23h. L’objectif sera de marcher le long des rues à pied à proximité des sites connus de la présence de l’espèce, et les comptages effectués permettront de mieux connaître sa répartition et son expansion dans la ville.


23 août 18h30 : Nuit de la chauve-souris à l’étang de Montjoux

L’Étang de Montjoux est un Espace Naturel Sensible et abrite des colonies de chauves-souris. Venez tout d’abord les découvrir lors d’une conférence à Saint-Jean-de-Bournay et partez ensuite à leur recherche sur le site de l’Étang de Montjoux.

© Sylvain Chapuis

24 août 18h30 : Nuit de la chauve-souris au Versoud

Une conférence puis une sortie dans la forêt du Versoud vous permettront d’en savoir plus sur les chauves-souris, ces mammifères remarquables et si utiles à l’Homme !


31 août – 1er septembre : Festival de l’Albenc

La LPO tiendra un stand lors de cet événement annuel. Le président de la LPO France, Allain Bougrain Dubourg, sera également présent et proposera une conférence le 31 août au soir. Plus d’informations à venir.

Retour sur le 1er congrès régional à Volvic

Laisser un commentaire

Nous avons vécu un moment fort ce week-end avec notre premier Congrès régional de la LPO Auvergne-Rhône-Alpes, organisé pour cette première par la Délégation territoriale Auvergne à Volvic.

Cette belle réussite avec en point d’orgue l’Assemblée générale qui a réuni plus de 160 participants illustre la nouvelle dynamique de la LPO Auvergne-Rhône-Alpes autour de l’engagement citoyen et de notre passion pour la nature.

Pour les personnes n’ayant pu participer, vous trouverez ci-dessous les documents distribués pendant cette journée :

Notre gouvernance a également franchi un nouveau cap. Les adhérents ont élu un nouveau Conseil d’Administration, composé de 19 administrateurs, qui a lui-même désigné les membres du Bureau, composé de 7 membres :

Élection du Conseil d’Administration

– Administrateurs issus des Comités territoriaux :

  • Thierry Lengagne pour l’Ain
  • Sylviane Bondoux, Christian Bouchardy, Sylvie Lovaty et Robert Montel pour l’Auvergne
  • Jean-Louis Bonis et Louis Granier pour la Drôme-Ardèche
  • Pierre Boissier pour la Haute-Savoie
  • Catherine Giraud pour l’Isère
  • Patrick Balluet pour la Loire
  • Bérengère Tricoire pour le Rhône
  • Dominique Secondi pour la Savoie

– Administrateurs élus suite à une candidature individuelle :

  • Jean Deschâtres
  • Chantal Guélin
  • Robert Guélin
  • Ghislaine Nortier
  • Jean-François Pont
  • Marie-Paule de Thiersant
  • Joël Vial

Élection du Bureau :

  • Présidente : Marie-Paule de Thiersant
  • Trésorière : Chantal Guélin
  • Trésorier Adjoint : Jean-François Pont
  • Secrétaire : Ghislaine Nortier
  • Secrétaire adjoint : Robert Guélin
  • Vice-Président Rhône-Alpes : Jean Deschâtres
  • Vice-Président Auvergne : Robert Montel

En attendant le Congrès de l’an prochain, nous partageons avec vous ces quelques photos :

Merci à Nathalie Dehan, Pascale Billard, Pierre Meunier et Béatrice Mazeau pour leurs photos.

Retour sur la Foire du Mûrier à Saint-Martin-d’Hères

Laisser un commentaire

Après le report de la Foire du Mûrier du 19 mai à la date du 16 juin pour cause de mauvais temps, cette fois-ci le soleil était bel et bien au rendez-vous.

Toute la journée, la LPO a tenu un stand. Voici le retour de Jean-Jacques Pruvot, correspondant local à Saint-Martin-d’Hères :

« L’ambiance était très bonne, beaucoup de monde a visité l’événement et est passé sur le stand, dont le maire de Saint-Martin-d’Hères, M. David Queiros, et la première adjointe Mme Michelle Veyret.

La plupart des contacts que nous avons eus concernait la fabrication et la pose de nichoirs. Certains, les plus bricoleurs, ont même demandé des plans !

Cet événement a aussi permis à un visiteur d’adhérer à l’association et plusieurs personnes ont proposé de monter un groupe pour surveiller les nichoirs installés dans la commune.

Je tiens à remercier les bénévoles qui m’ont aidé, Mme Denis Ogier et Mme Claudine Pruvot.

Pour info, début juillet il est prévu de poser 25 gîtes à chauves-souris à Saint-Martin-d’Hères ! »

Un grand merci à Jean-Jacques pour cet article et pour son aide précieuse !

Protégeons le Lagopède alpin !

Laisser un commentaire

Militant depuis toujours pour la protection des espèces en danger, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes a décidé cette année de s’engager activement pour la sauvegarde du Lagopède alpin, espèce en mauvais état de conservation, toujours chassée et victime du réchauffement climatique.
Pour faire entendre sa voix et celle de ses sympathisants et adhérents en faveur de la protection de cette espèce, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes demande, à travers une carte postale envoyée au Président de la République, le classement du Lagopède alpin en espèce protégée.
Elle accompagne cette campagne d’une vidéo de sensibilisation qui met en avant les difficultés auxquelles est confrontée l’espèce.

Lagopède alpin – Jean-François Desmet

Le Lagopède alpin (Lagopus muta) fait partie des 19 espèces d’oiseaux inscrits sur les listes rouges de l’UICN. Vivant entre 1800 et 3000 mètres d’altitude et à des températures allant jusqu’à -35 degrés, cette espèce emblématique des Alpes et des Pyrénées est à la croisée des enjeux entre activités humaines et réchauffement climatique.
Son plumage, renouvelé à trois reprises au cours de l’année, lui offre un camouflage performant pour éviter les prédateurs. Mais avec le recul de l’enneigement, les dangers se multiplient. Nichant au sol, elle est également victime du dérangement dû à la surfréquentation humaine de son habitat et subit une prédation artificiellement accrue, qui mettent en péril les nichées
En régression constante depuis les années 50, le nombre de communes de présence régulière de l’espèce sur les Alpes françaises a diminué de 34 %.
Toujours chassé malgré son mauvais état de conservation, le Lagopède alpin pourrait être amené à disparaître de nos montagnes.

Ce constat alarmant a amené la LPO Auvergne-Rhône-Alpes à agir directement auprès du Président de la République, qui, alors candidat à l’élection présidentielle, s’était engagé auprès de la LPO, s’il était élu, à « retirer de la liste des espèces chassables celles en mauvais état de conservation ».

Ainsi, elle propose à ses sympathisants et à ses 8800 adhérents d’envoyer une carte postale au Président de la République, mentionnant cet engagement et les actions à mettre en place pour la sauvegarde de cette espèce.

Cette carte postale est disponible :

Pour porter son message, la LPO AuRA a également réalisé une petite vidéo humoristique présentant le Lagopède alpin, ses caractéristiques mais aussi les difficultés qu’il rencontre, entre réchauffement climatique, prédation et danger des nichées au sol.
Cette vidéo a pu voir le jour grâce aux dons de particuliers et a été réalisée en partenariat avec Mountain Wilderness.

Parce que les engagements des politiques pour la biodiversité doivent aller plus loin que les promesses des campagnes électorales, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes espère que le Président de la République entendra son message et classera définitivement le Lagopède alpin en espèce protégée.

Ne manquez pas la fête LPO/Gentiana le 22 juin !

Laisser un commentaire

C’est le rendez-vous annuel de tous les adhérents des deux associations !!
Des ateliers, des sorties et des animations vous seront proposés tout au long de la journée qui se terminera par une soirée festive autour d’un repas convivial.

L’occasion de parler de faune, de flore et de se rencontrer !

Lapin de Garenne – Géraldine Le Duc

Programme prévisionnel :

– sortie autour de Sainte-Luce-en-Beaumont, de 7h à 16h. Rendez-vous à 7h à la MNEI, 5 place Bir Hakeim, 38000 Grenoble

Inscription au 06 77 05 72 64

-sortie Entomologie / Flore avec Gentiana. Venez découvrir la pollinisation des plantes par les insectes avec Patrick, botaniste entomologiste et Roland, botaniste alpiniste. Rdv à 8h30 à Alpexpo pour le covoiturage ou à 9h au 49, chemin des Combes à St Paul de Varces. Plus d’informations par mail: gentiana@gentiana.org ou au 04 76 37 03 03.

– 14 h: atelier cuisine ! Préparation du repas du soir

-16h : Création d’un mandala éphémère avec les éléments de la nature. Vous pouvez amener vos matériaux (noyaux, pétales, feuilles etc) pour que l’oeuvre soit diversifiée.

– 16h : inventaire des petites bêtes de Chabertière et un atelier pour les enfants

– 18h : présentation de la GAEC de Sainte-Luce qui fournit le pain et les fromages pour le Buffet et de la GAEC de Chichiliane qui fournit les grillades et les saucisses de porc

Tombola pour gagner un panier garni fait maison, apéro et buffet, accompagnés d’animations et de musique !


Inscription obligatoire pour le repas du soir (cliquez ici)
15€ par personne, gratuit pour les – de 10 ans, à payer sur place le jour même.
Il n’est pas nécessaire d’imprimer le billet. L’inscription permet de connaître le nombre de participants pour gérer les quantités.

Prévoyez aussi un peu de monnaie pour acheter directement sur place de la bière locale, à l’effigie des deux associations !


Informations complémentaires

  • C’est un événement familial, venez donc accompagné-e !
  • Piscine toute la journée : apportez vos maillots de bain et serviettes !
  • Grand espace pour pouvoir éventuellement mettre des tentes et dormir sur place le soir.
  • Les musiciens sont invités à apporter leurs instruments !
  • Adresse exacte : 49 Chemin des Combes, 38760 Saint-Paul-de-Varces (cliquez ici pour obtenir la carte)
  • Parking au terrain de foot situé route du Vercors : 10 minutes à pied de la maison

La campagne de protection du Busard cendré est en route !

Laisser un commentaire

Emblématiques des plaines agricoles, les busards cendrés sont enfin installés. Depuis mi-avril l’équipe des « busardeux » de la LPO de l’Isère arpente la plaine de Bièvre afin de repérer tous les couples de busards cendrés installés dans les cultures et dont la nichée risque de ne pas survivre au passage des engins agricoles…

Le week-end des 1er et 2 juin, une prospection régionale a été organisée avec des bénévoles dans les différents départements. Elle a permis de recenser deux nouveaux couples de busards cendrés en Isère et de localiser précisément 4 nids de couples déjà recensés. Au total, grâce à toutes les heures d’observations depuis le printemps, 26 couples ont été inventoriés dans le département de l’Isère.

Pour l’instant, 22 nids ont été trouvés, deux couples s’installaient encore lors de nos dernières observations et 2 ont disparu de nos jumelles.

Sur les 26 couples d’oiseaux, 9 n’auront pas besoin d’être protégés car ils sont installés dans des friches. En effet, personne ne devrait les déloger de leurs nids entourés de ronces si ce n’est un prédateur naturel.
Les 13 autres bénéficieront bientôt d’une protection : 5 nids ont été jalonnés dans des prairies de fauche. Ils seront ensuite entourés par des filets électrifiés lorsque les exploitants des parcelles faucheront autour des jalons. 8 autres nids sont installés dans des céréales, les moissons ne commençant pas tout de suite, les protections seront réalisées vers la fin du mois.

Busard cendré – Christian Garcia

Nous cherchons toujours des bénévoles !!!

Malgré toutes nos recherches, chaque année des nids ne sont pas localisés à temps et passent dans les lames des machines agricoles faute de protection… Amis ornithos (confirmés ou amateurs), n’hésitez pas à vous renseigner auprès de Félix afin de savoir comment participer à la protection des busards ! felix.thevenet@lpo.fr ou 06 46 85 83 91

Si vous voulez participer à l’enquête Milan Busard, il est encore temps de chercher les busards dans plusieurs carrés qui n’ont pas été prospectés ! N’hésitez pas à trouver plus de renseignements à propos de l’enquête sur le site busards.com, en cliquant ici, ou auprès de Félix Thévenet avant de vous rendre sur le terrain.