Tous les articles par Clarisse Novel

Appel d’offres – création de mares (mesures compensatoires Pont-de-Claix)

Laisser un commentaire

Dans le cadre de mesures compensatoires pour le crapaud calamite, la LPO AuRA anime la création de mares sur une parcelle qui se situe sur la commune de Pont-de-Claix.

La LPO AuRA est ainsi à la recherche d’une entreprise de travaux ayant de l’expérience dans les chantiers en milieux naturels et notamment dans la création de mares pour réaliser 7 mares entre novembre 2019 et décembre 2019 (7 créations).

Vous trouverez le Cahier des Clauses Techniques Particulières en cliquant ici ainsi que le document de Consultation en cliquant ici.

Les entreprises souhaitant répondre à cette offre doivent suivre les procédures expliquées dans les deux documents et peuvent contacter notre chargé de mission mare pour tout besoin d’informations complémentaires : Jean-Baptiste DECOTTE – jean-baptiste.decotte@lpo.fr.

L’offre est ouverte jusqu’au vendredi 27 septembre 2019 – 17h30.

Appel d’offres – création de mares (CVB Bièvre)

Laisser un commentaire

Dans le cadre du Contrat Vert et Bleu de la Bièvre, la LPO AuRA – délégation Isère porte une action de création et de restauration de mares pour la préservation spécifique du Triton ponctué (zone de Bizonnes, Bévenais, Flachères, etc.). 

La LPO AuRA est ainsi à la recherche d’une entreprise de travaux ayant de l’expérience dans les chantiers en milieux naturels et notamment dans la création de mares pour réaliser 4 mares entre novembre 2019 et juillet 2020 (1 création et 3 restaurations).

Vous trouverez le Cahier des Clauses Techniques Particulières en cliquant ici ainsi que le document de Consultation en cliquant ici.

Les entreprises souhaitant répondre à cette offre doivent suivre les procédures expliquées dans les deux documents et peuvent contacter notre chargé de mission mare pour tout besoin d’informations complémentaires : Jean-Baptiste DECOTTE – jean-baptiste.decotte@lpo.fr.

L’offre est ouverte jusqu’au vendredi 18 octobre 2019 – 17h30.

Appel d’offres : création de mares (CVB Bourbre)

Laisser un commentaire

Dans le cadre du Contrat Vert et Bleu de la Bourbre, la LPO AuRA – délégation Isère porte une action de création et de restauration de mares sur le fuseau F3 qui s’étend du Nord au Sud entre Cessieu et la Tour du Pin.

La LPO AuRA est ainsi à la recherche d’une entreprise de travaux ayant de l’expérience dans les chantiers en milieux naturels et notamment dans la création de mares pour réaliser 10 mares entre novembre 2019 et juillet 2020 (8 créations et 2 restaurations).

Vous trouverez le Cahier des Clauses Techniques Particulières en cliquant ici ainsi que le document de Consultation en cliquant ici.

Les entreprises souhaitant répondre à cette offre doivent suivre les procédures expliquées dans les deux documents et peuvent contacter notre chargé de mission mare pour tout besoin d’informations complémentaires : Jean-Baptiste DECOTTE – jean-baptiste.decotte@lpo.fr.

L’offre est ouverte jusqu’au vendredi 18 octobre 2019 – 17h30.

Appel d’offres : création de mares (CVB Métropole – fonds FEDER)

Laisser un commentaire

Dans le cadre du Contrat Vert et Bleu de la Métropole de Grenoble, la LPO AuRA – délégation Isère porte une action de création et de restauration de mares sur le territoire de la métropole grenobloise.

La LPO AuRA est ainsi à la recherche d’une entreprise de travaux ayant de l’expérience dans les chantiers en milieux naturels et notamment dans la création de mares pour réaliser 11 mares entre novembre 2019 et juillet 2020 (9 créations et 2 restaurations).

Vous trouverez le Cahier des Clauses Techniques Particulières en cliquant ici ainsi que le document de Consultation en cliquant ici.

Les entreprises souhaitant répondre à cette offre doivent suivre les procédures expliquées dans les deux documents et peuvent contacter notre chargé de mission mare pour tout besoin d’informations complémentaires : Jean-Baptiste DECOTTE – jean-baptiste.decotte@lpo.fr.

L’appel d’offre est ouvert jusqu’au vendredi 18 octobre 2019 – 17h30.

Graines de tournesol bio : commandez avant le 31 octobre

Laisser un commentaire

Comme chaque année, la LPO de l’Isère vous offre la possibilité d’acheter des sacs de graines de tournesol bio. En accord avec la démarche Refuges LPO, nous invitons nos adhérents à proposer de la nourriture aux oiseaux en hiver, lorsque ces derniers souffrent du froid et du manque de nourriture. Vous pouvez les aider en leur donnant régulièrement des graines, des fruits, un peu d’eau. Nous rappelons que certains aliments comme le pain ou le lait sont très nocifs pour les oiseaux.

Chardonnerets élégants à la mangeoire © Arnaud Foltzer

Vous pouvez dès à présent et jusqu’au 31 octobre commander vos sacs de graines de tournesol bio au prix de 35€ le sac de 20 kg, en remplissant le formulaire :

>> cliquez ici <<

Le paiement se fait sur place à l’enlèvement des sacs de graines.
Les sacs seront distribués chez Marie-Paule et Érige de Thiersant à Saint-Paul-de-Varces. La date vous sera communiquée prochainement.

En achetant vos graines à la LPO de l’Isère, vous contribuez directement au soutien financier de plusieurs projets : campagne de sauvetage des busards cendrés, actions concrètes auprès des agriculteurs (pose de nichoirs, plantation de haies, création de mares…) dans le cadre du programme « Des terres et des ailes », construction de nichoirs avec les enfants des écoles.

Actions au Col de la Bataille : venez soutenir la LPO !

Laisser un commentaire

Dans le cadre de la préservation de la biodiversité et contre un projet de construction de parc éolien sur le Col de la Bataille (Léoncel, Drôme), la délégation de la Drôme organise :

1/ avec d’autres associations locales, pour la deuxième fois, une Fête du vent, le dimanche 22 septembre au col (site grandiose où migrent hirondelles et chauves-souris chaque automne, et où d’autres espèces patrimoniales circulent fréquemment). Pour cela, nous avons besoin de bénévoles motivés pour nous aider sur différentes tâches : préparation de gâteaux, accueil du public, tenue de la buvette, organisation d’un parking et conduite d’une navette (9 places) depuis le col de l’Echaillon etc.

2/ côté chauves-souris : la capture au filet des chiroptères en migrations chaque week-end  de septembre (et quelques-uns en octobre selon la météo)dès le coucher du soleil. Là aussi, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour aider (montage des filets, veille des captures, prise de notes, accueil du public…) ou simple soutien moral…

3/ côté oiseaux :

  • suivi ornitho bénévole tous les matins depuis le lever du soleil (tous les week-ends de septembre et d’octobre seront centrés sur l’accueil et l’information du public), selon les conditions météorologiques (le vent du nord est défavorable)
  • Samedi 14 septembre : Découverte du phénomène de la migration des oiseaux (protocole, espèces observées…) – inscription obligatoire
  • Les 5 et 6 octobre : Eurobirdwatch (journées européennes de la migration)
  • Les 12, 19 et 26 octobre : Initiation à l’identification des passereaux en migration – inscription obligatoire

Si vous êtes intéressé(e), contactez Rémi Metais pour les oiseaux : remi.metais@lpo.fr et Candice ou Thomas pour les chiroptères : sauv.drome@lpo.fr .  D’avance, merci à tous ceux qui viendront en renfort sur ces actions !

Soyons nombreux au Col de la Bataille en cette fin d’été  afin de le préserver !

Le gouvernement français autorise le piégeage de centaines de milliers d’oiseaux

Laisser un commentaire

La ministre de la Transition écologique et solidaire vient de signer une série d’arrêtés fixant les quotas de chasses traditionnelles (glu, matoles, tenderies) dans plusieurs départements français. Une fois de plus, la LPO s’insurge contre la perpétuation de ces pratiques moyenâgeuses, non sélectives et cruelles envers la faune sauvage.

Onze arrêtés ministériels viennent d’être publiés au Journal Officiel le 3 septembre par Elisabeth Borne. Sous couvert de traditions, ils autorisent pour la campagne de chasse 2019-2020 la capture dans des conditions révoltantes de plus 150 000 oiseaux sauvages, soit plus que l’an dernier.  

Ainsi, 42 500 Grives et Merles noirs pourront ainsi être piégés à l’aide de gluaux, fins bâtons enduits de glu placés en haut des arbres et ce, dans 5 départements de la région Paca (Alpes Maritimes et de Haute Provence, Vaucluse, Var, Bouches-du-Rhône) ; 106 500 Alouettes des champs pourront être attrapées à l’aide de pantes (grands filets horizontaux) ou de matoles (petites cages tombantes) dans les Landes, la Gironde, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques ; 5 800 Grives et Merles noirs, 1 200 Vanneaux huppés et 30 Pluviers dorés pourront être capturés au moyen de filets ou de collets par les pratiquants de la tenderie dans les Ardennes. À noter que d’autres espèces non autorisées deviennent souvent les victimes de ces modes de chasse peu sélectifs.  

À l’heure où la biodiversité s’effondre dans nos campagnes (l’Alouette des champs a perdu 30% de ses effectifs en 15 ans), ces décisions sont particulièrement consternantes et confirment à nouveau l’influence des chasseurs sur la politique gouvernementale alors qu’une large majorité de citoyens français avait pourtant fait part de son indignation lors des consultations publiques préalables à la publication de ces arrêtés. Ces derniers font d’ailleurs suite à deux autres arrêtés pris par la ministre au cours de l’été permettant l’abattage de 6 000 Courlis cendré puis de 18 000 Tourterelles des bois, deux espèces menacées. Le premier a été suspendu par le Conseil d’État suite à un recours de la LPO, les démarches sont en cours pour le second. Le 25 juillet dernier, la Commission européenne a également mis en demeure la France pour manquement à ses obligations de protection des espèces menacées, ciblant notamment leur piégeage indifférencié sous prétexte de traditions ; en vain donc.  

Pour Allain Bougrain Dubourg, président de la LPO : « Emmanuel Macron ne cesse d’annoncer un changement. Nous avons certes vu des changements de ministres de l’écologie, trois en deux ans ; mais nous attendons toujours un changement de politique en faveur de la biodiversité. Pendant ce temps-là, des centaines de milliers d’oiseaux continuent d’être englués, étranglés et emprisonnés en France avec la complicité de l’État ».

Des nouvelles mares à Saint-Hilaire-du-Touvet !

Un commentaire

En 2015, la DDT Isère (Direction départementale des territoires) et la LPO de l’Isère ont établi un partenariat pour limiter l’impact écologique de la destruction des trois anciens établissements hospitaliers implantés à Saint-Hilaire-du-Touvet sur le plateau des Petites Roches.

Dans le cadre des mesures compensatoires, ce partenariat a déjà mené à l’installation d’une tour à hirondelles dans le parc Jean-Claude Paturel à Crolles (voir article et LPO Info n°61, page 15) et au réaménagement du transformateur de Rocheplane en « chiroptière », pour accueillir les chauves-souris du secteur (voir LPO Info n°61, page 15).

Dans le prolongement de ces travaux de renaturation des anciens hôpitaux, deux mares ont vu le jour cet été.

En effet, sur le plateau des Petites Roches, il a été observé une zone plus que favorable à la création d’une mare : l’arrivée d’une petite source d’eau depuis la montagne, sans aucune gestion de son tracé et de sa direction. La « sourcette » coulait le long de la route avant d’atteindre une prairie. Dans le cadre des mesures compensatoires mentionnées plus haut, cette prairie est destinée à devenir une prairie de fauche, et a donc besoin d’être assez sèche.

L’idée a alors été de construire deux mares pour pouvoir capter l’eau de cette petite source et remplir ainsi les mares.

Après validation de la DDT et l’accord de Vinci Construction pour le prêt de la pelleteuse, le chantier a pu démarrer.

Le chantier a eu lieu le 30 juillet 2019. La pelleteuse a ainsi formé les deux trous pour les mares : le premier de 20 m² et 60 cm de profondeur, et le deuxième, un peu plus bas, de 110m2 et 100 cm de profondeur.

Avec un sol argileux comme c’est le cas sur cette zone, l’étanchéité se fait naturellement et la pose de bâches n’a donc pas été nécessaire.

Par ailleurs, l’eau de la petite source a été captée et est envoyée dans la première mare. Une fois la première mare remplie, elle se versera dans la seconde mare.

Bonne nouvelle pour la biodiversité !

La création de mares est une opportunité extraordinaire pour la biodiversité. Les mares permettent à la faune et à la flore de se développer, en y trouvant gîte, nourriture, et zone de ponte. D’ailleurs, dans ce secteur, on y voit la grenouille rousse se reproduire !

Grenouille rousse – LPO

Pour préserver leur équilibre écologique et biologique, les mares ne doivent en aucun cas être remplies de poissons, au risque de détruire toute la biodiversité qui s’y est installée.

Nous vous remercions pour votre vigilance et vous souhaitons de belles observations autour de ces mares !

50 busards cendrés à l’envol grâce à la campagne de sauvetage annuelle

Laisser un commentaire

La disparition progressive des milieux naturels (marais, landes et friches agricoles) au cours des dernières décennies a contraint les busards cendrés à déplacer leurs sites de nidification habituels dans les prairies et cultures des plaines céréalières.

À leur retour de migration au printemps, ces oiseaux trouvent dans les cultures un milieu protecteur du fait de l’homogénéité et de la densité de la strate herbacée. Ces champs ne sont pourtant pas des repaires sûrs car les nids risquent d’y être détruits par les engins agricoles lors des récoltes : une intervention humaine est alors indispensable pour assurer leur sauvegarde.

Depuis 37 ans, bénévoles et salariés passionnés par la protection des oiseaux arpentent les plaines de l’Isère (principalement la plaine de Bièvre) afin de localiser les nids de busards cendrés avant qu’ils ne soient détruits par les fauches ou les moissons.

Pour la LPO, la ligne de conduite est claire : il est absolument nécessaire de sauver les busards qui se révèlent en plus être des alliés de l’agriculture en chassant les campagnols.

Marquée de quelques embûches qui font de chaque « saison Busard » une nouvelle aventure, la campagne busards 2019 s’est bien déroulée avec 50 jeunes oiseaux qui ont pris leur envol depuis la plaine de Bièvre en Isère.


Mâle de busard cendré – Sara Le Marchand

En 2019, parmi les 26 nids recensés, seulement 9 se sont installés en milieux naturels, les 17 autres se sont installés dans des prairies et des champs de céréales. Pour ces derniers, la destruction des nids par les engins agricoles lors des moissons ou des fauches aurait été quasiment systématique si aucune protection n’avait été mise en place par la LPO en concertation avec les exploitants des parcelles agricoles.

Parmi ces 17 couples installés dans des céréales ou prairies de fauche, 5 ont échoué suite à de la prédation ou des intempéries. Deux autres couples ont échoué lors de la fauche ou de la moisson, les 6 poussins ont été sauvés à temps et ont été recueillis et élevés au Centre de Sauvegarde pour la Faune Sauvage du Tichodrome (Le Gua). Ces 6 oiseaux ont pu être relâchés dans un milieu qui leur est favorable avec un 7ème busard en provenance du Rhône. Quant aux 10 nids restant en culture, ils ont vu l’envol de leurs jeunes grâce aux protections directement installées dans les champs, pour un total de 24 jeunes oiseaux sauvés.

Femelle de busard cendré – Sara Le Marchand

Ce total de 50 jeunes à l’envol dans tout le département est une récompense pour la protection d’une espèce dont la population se réduit chaque année en Isère. En effet, le nombre de couples a diminué de moitié en 20 ans ; la population semble désormais se stabiliser vers 25 à 30 couples grâce aux actions de protection reconduites chaque année.

Ce résultat est aussi une récompense pour la LPO et tous les acteurs qui s’investissent dans la protection du busard.

D’avril à août, une dizaine de bénévoles se sont relayés afin de localiser les nids de busards, réaliser les protections, transporter des oiseaux en centre de sauvegarde, nourrir les busards élevés en centre de sauvegarde…

Les 2616 heures passées en plaine ont permis à tout le monde de se former à la reconnaissance des oiseaux locaux mais aussi d’avoir de belles surprises : une observation de vautour percnoptère à Sardieu, une cigogne noire au Grand-Lemps, des passages migratoires de guêpiers d’Europe ou de bondrées apivores ont fait le bonheur de plusieurs d’entre nous.

Ce sont aussi une dizaine d’agriculteurs qui ont participé au sauvetage de l’espèce : sans leur soutien, la protection des busards serait impossible.

Chaque année cette action est reconduite, et chaque année ce sont des agriculteurs, des bénévoles, des salariés de la LPO Auvergne-Rhône-Alpes délégation de l’Isère qui œuvrent pour la protection des busards. Nous tenons à remercier toutes ces personnes qui ont participé de près ou de loin à cette campagne busards 2019 et notamment le Département de l’Isère et la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui nous soutiennent financièrement, ainsi que nos généreux donateurs.

En ce moment-même, les busards cendrés quittent l’Europe.
Ils vont traverser le Sahara afin de rejoindre un climat plus chaud pour y passer l’hiver.
Ils seront de retour à la deuxième quinzaine d’avril 2020 et la LPO aura de nouveau besoin de bénévoles
pour localiser les couples de busards dans la plaine de Bièvre !

Agenda de septembre

2 commentaires

* ÉVÉNEMENT * Festival de l’avenir au Naturel à l’Albenc
samedi 31 août de 10h à 20h et dimanche 1er septembre de 10h à 19h

Le festival de l’Albenc est organisé par Espace Nature Isère et rassemble 200 exposants, propose des ateliers, conférences, animations et concerts.
Le président de la LPO France, Allain Bougrain Dubourg, sera également présent et proposera une conférence le 31 août au soir.
Nous proposerons deux sorties tout public le dimanche de 14h à 15h et de 15h à 16h pour découvrir la faune de l’Albenc. Durant ces balades, des traces et indices d’animaux seront recherchés et nous tenterons de reconnaître les chants des oiseaux.


* ÉVÉNEMENT * Forum des associations de Montbonnot
samedi 7 septembre de 8h30 à 12h

Cet événement sera l’occasion de faire connaître la LPO de l’Isère comme association œuvrant pour la protection de la biodiversité.


* ÉVÉNEMENT * Forum des associations de Grenoble
samedi 14 septembre de 10h à 18h

La LPO de l’Isère sera présente au sein de l’espace Économie Sociale et Solidaire et Environnement. Des animations seront menées en partenariat avec d’autres associations œuvrant pour la protection de l’environnement.


* ÉVÉNEMENT * Campus en fête
mardi 17 septembre de 11h30 à 14h30

L’objectif des Villages Associatifs de Campus en fête est d’organiser pour les étudiant.e.s un rassemblement des associations grenobloises afin de les faire connaître et de promouvoir leur activité.


* ÉVÉNEMENT * Projection du film « Donne-moi des ailes »
Mercredi 18 septembre à 20h30 Grenoble – Chavant

Dans le cadre du partenariat entre la LPO France et Nicolas Vanier, deux projections en avant première de son film « Donne-moi des ailes », dont la sortie est prévue le 9 octobre, sont organisées.
L’une aura lieu au cinéma Pathé d’Echirolles à 20h15 et l’autre au cinéma Pathé de Chavant, à Grenoble, à 20h30.


* ÉVÉNEMENT * Forum Santé de la ville à Saint Martin d’Hères
Mercredi 18 septembre

Le thème de cette année sera l’impact de la pollution sonore sur la santé. La LPO interviendra pour communiquer sur l’impact de la pollution sonore sur la biodiversité.


* ÉVÉNEMENT * Marche pour le climat – Tour Perret de Grenoble
samedi 21 septembre à partir de 14h

Samedi 21 septembre, le collectif Il est encore temps Grenoble et de nombreuses associations appellent à une nouvelle Marche pour le Climat, à 14h au départ de la Tour Perret (parc Mistral).
La LPO sera présente et tiendra un stand.
>> si vous êtes disponibles pour nous aider à tenir le stand, faites-nous en part ! vie-associative.isere@lpo.fr


* ÉVÉNEMENT * Fête des jardins de Saint-Martin-d’Hères
samedi 21 septembre de 14h à 18h

Cette manifestation a lieu aux jardins partagés de Daudet, et a pour objectif de se faire rencontrer les jardiniers. La LPO sera présente pour les sensibiliser à la biodiversité, notamment avec le programme Refuge LPO.


* ÉVÉNEMENT * Coupe Icare à Saint-Hilaire-du-Touvet
samedi 21 et dimanche 22 septembre de 10h à 18h

Comme chaque année, la LPO de l’Isère sera présente à la Coupe Icare, manifestation mondiale de vol libre qui se déroule du 19 au 22 septembre à Saint-Hilaire-du-Touvet. Cet événement est l’occasion notamment d’aborder le sujet de la cohabitation entre vol libre et rapaces, et de sensibiliser les passionnés et professionnels aux enjeux de partage de l’espace avec l’avifaune.
Plusieurs activités seront menées pendant les quatre jours par la LPO.


* SORTIE * Les oiseaux de la Tour Perret
samedi 21 de 14h à 18h et dimanche 22 septembre de de 10h à 18h

Dans le cadre des journées européennes du patrimoine, la LPO et l’association ETPG ( Ensemble pour la Tour Perret de Grenoble) vous accueille au pied de la tour Perret pour présenter les oiseaux qui la fréquentent (faucons pèlerins, hirondelles de rocher)

Tour Perret – Jean-Marc Coquelet

* SORTIE * Balade accompagnée au coeur de l’Espace Naturel Sensible de Pinsot
dimanche 22 septembre à 10h

Dans le cadre des journées européennes du patrimoine, balade guidée par Laurent, accompagnateur en montagne, et Yasmine, naturaliste et membre de la LPO, pour vous faire découvrir les différentes espèces d’oiseaux qui nichent au coeur de ce site naturel d’exception.

RDV : 10h Au Musée des Forges de Pinsot, afin d’organiser le covoiturage.

Sortie gratuite sur réservation au Musée : 04 76 13 53 59


* ÉVÉNEMENT * Festival Latitude Green à La-Côte-Saint-André
samedi 28 septembre de 10h à 19h

L’association Côt’en fêtes organise un éco-festival visant à sensibiliser aux gestes et démarches éco-citoyennes. C’est l’occasion pour notre association d’être présente pour faire connaître les actions menées et les valeurs défendues.


* SORTIE * Découverte du Cincle plongeur : le Cincle et l’Homme
dimanche 29 septembre à 9h30 à Rives

Au cours d’une balade le long d’un cours d’eau fortement impacté par l’homme, nous partirons à la recherche des cincles plongeurs, non seulement en découvrant leur cycle de vie et leur comportement, mais aussi en cherchant à comprendre le milieu dans lequel ils vivent et leurs relations avec l’homme et ses activités passées et actuelles.

Cincle Plongeur – Fabrice Cahez