Archives par mot-clé : Plaine de Bièvre

Concours prairies fleuries de la Bièvre

Laisser un commentaire

Mardi 21 mai a eu lieu le concours agro-écologique des prairies fleuries de la Bièvre.

Cet événement existe nationalement depuis 2010, et récompense les éleveurs dont les prairies présentent le meilleur équilibre agro-écologique. Dans un premier temps, le concours a lieu localement, où un jury élit un gagnant dont le dossier est ensuite transmis pour participer au concours national. Le gagnant de celui-ci se voit remettre son prix lors du salon de l’agriculture à Paris. Au début, ce concours était uniquement ouvert aux territoires situés dans les parcs nationaux ou parcs naturels régionaux, puis il s’est élargi à d’autres territoires agricoles. Depuis le 1er janvier 2014, cet évènement est intégré au Concours Général Agricole.

L’une des parcelles en compétition dans la Bièvre

Les prairies fleuries sont des herbages non semés riches en espèces qui sont fauchées ou pâturées pour nourrir le bétail. En Bièvre, le concours a été organisé par la Chambre d’agriculture de l’Isère.

Un jury pluri-disciplinaire, composé de botanistes, de naturalistes, d’agronomes et de paysagistes a comparé sept parcelles selon leur intérêt agro-écologique. Deux salariés de la LPO de l’Isère (paysagiste et chargée de mission faune et milieux agricoles), en faisaient partie. Un questionnaire très précis listant de nombreux critères a permis de départager les différentes prairies. Parmi ces critères : l’évaluation de la fonctionnalité écologique de la parcelle, son intérêt mellifère, son appétence pour les bovins, sa qualité pour la biodiversité, son intégration dans le paysage. La présence de haies, d’arbres et d’insectes dans la parcelle a été bien sûr valorisée.

Le jury a parcouru chaque parcelle sur toute sa longueur

Les parcelles mesuraient entre un et cinq hectares, et ont toutes présenté une grande diversité floristique, entre 30 et 50 espèces différentes de graminées, aromatiques et fleurs variées. Plusieurs grenouilles ont été repérées dans ces prairies, et une caille des blés, espèce rare classée comme quasi menacée sur la liste rouge de la LPO de l’Isère, a été entendue.

Les parcelles étaient hautes en couleur et en diversité d’espèces floristiques

Le gagnant de la Bièvre se verra décerner son prix lors de la foire de Beaucroissant, la plus grande foire agricole de France, qui se déroulera du 13 au 15 septembre 2019.

Prospection et construction de cages de protection pour les busards cendrés le 11 mai

2 commentaires

Malgré un effort de protection perpétué depuis 37 ans, la population iséroise de busards cendrés n’est constituée plus que d’une vingtaine de couples ! S’installant au sol dans des prairies cultivées, leurs nids sont détruits avant l’envol des jeunes si personne n’intervient… La LPO réalise le suivi de la reproduction de ces oiseaux, la protection des nichées, ainsi que la gestion de milieux naturels favorables à leur installation.

Busard cendré à l’éclosion © Juliette Mendès

Le samedi 11 mai 2019, nous vous proposons une journée dédiée aux busards, consacrée aux prospections ornithologiques le matin et au bricolage l’après-midi.

– Le matin, un rendez-vous sera donné à 8h au parking de la poste à Saint-Hilaire-de-la-Côte. L’objectif ? Prospecter cette zone ! Suivant le nombre de participants, plusieurs groupes seront créés pour aller faire des points d’observations simultanés d’environ 3h dans la plaine de Bièvre à la recherche des busards cendrés.

© Françoise Chevalier

– L’après-midi, ceux qui le souhaitent pourront se retrouver à la « maison des busardeux » à proximité de La-Côte-Saint-André afin d’y fabriquer une dizaine de cages de protection. Celles-ci serviront à sécuriser les nids de busards contre les prédateurs dans les champs cultivés.

Cage de protection

Pour participer, n’hésitez pas à contacter Félix Thévenet, en charge de la « mission Busard » par mail : felix.thevenet@lpo.fr ou par téléphone au 06 46 85 83 91 !

Chaque personne peut aussi s’investir dans ce suivi de son côté en prospectant des secteurs favorables et en transmettant ses observations sur faune-isère.org : toute donnée de busard cendré (mais aussi busard des roseaux, busard Saint-Martin et même busard indéterminé) est particulièrement importante pour nous permettre de bien orienter les prospections. C’est pourquoi il est indispensable de localiser le plus précisément possible toute donnée de cette espèce et de bien noter en remarque les conditions d’observations, les comportements…

Merci à tous pour votre implication et à bientôt en plaine de Bièvre !