Archives par mot-clé : STOC

Le STOC en Auvergne-Rhône-Alpes

Laisser un commentaire

Découvrez la première lettre d’information « STOC » de la LPO Auvergne-Rhône-Alpes !

>> Télécharger la lettre d’information au format PDF

Une vidéo tuto pour l’enquête EPOC

Laisser un commentaire

Les oiseaux communs subissent un déclin dramatique et constant. En France, notre méthode actuelle de saisie des données naturalistes nous permet de bien appréhender les variations de répartition des espèces mais pas d’estimer leurs populations ou d’évaluer finement leurs tendances. Pourtant, nous avons besoin de ces informations pour alerter la société et mener des actions de conservation efficaces.

Le programme EPOC (Estimation des Populations d’Oiseaux Communs), qui vient en complément du célèbre programme STOC, vise à répondre à cette lacune.

Si vous savez identifier les oiseaux les plus communs en visuel et à l’oreille, vous pouvez y contribuer activement. Pour savoir comment procéder, il vous suffit de visionner cette courte vidéo :

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter la page EPOC de Faune-France : https://www.faune-france.org/index.php?m_id=20023

En vous remerciant pour votre implication, nous vous souhaitons de belles observations !

En 2018, les oiseaux communs diminuent toujours en Auvergne-Rhône-Alpes

Laisser un commentaire

Les résultats 2018 montrent que le déclin des oiseaux communs observé en France est confirmé dans notre région.

En 17 ans, les oiseaux communs ont diminué de plus de 7% sur l’ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette diminution est plus marquée encore pour les espèces des milieux agricoles et des villes et villages qui ont diminué respectivement de 20 % et 16 %.

Ces résultats sont issus d’un programme de sciences participatives faisant intervenir annuellement plusieurs centaines de bénévoles.

Hirondelle rustique © Guy Bourderionnet

Depuis 2001, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes coordonne sur la région un programme national de suivi de population des oiseaux communs. Ce suivi est piloté au niveau national par le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris.

Dans la région, plus de 300 personnes suivent chaque printemps, aux mêmes endroits, les populations d’oiseaux communs.

À partir de ces 750 000 données récoltées sur le terrain, il est possible d’évaluer les tendances d’évolution des populations d’oiseaux de notre région pour les 75 espèces les plus communes.

Ces espèces peuvent être regroupées en quatre catégories :

  • les espèces forestières,
  • les espèces des milieux agricoles,
  • les espèces des villes et villages,
  • les espèces généralistes qui occupent l’ensemble des habitats cités précédemment.

Les résultats 2018 montrent une forte diminution pour les espèces des milieux agricoles (-19.5 %) et des villes et villages (-14.6 %). Les espèces généralistes (+3.5 %) et forestières (+5.7 %) se portent un peu mieux mais plusieurs espèces de ces groupes diminuent malgré tout et cela est inquiétant.

Voici quelques exemples de tendances  :

  • l’alouette des champs a diminué de 14 %
  • l’hirondelle rustique a diminué de 28 %
  • la mésange charbonnière a diminué de 11 %
  • le rougegorge familier a augmenté de 11 %
  • le merle noir a augmenté de 10 %

Ce déclin majeur a de nombreuses causes liées aux activités actuelles de notre société comme :

  • la création de paysages homogènes et artificialisés ne laissant pas de place pour la nature,
  • l’utilisation de produits phytosanitaires dans les jardins ou l’agriculture,
  • la disparition des milieux naturels qui laissent la place à une forte urbanisation.

Ces différentes causes induisent une forte diminution de la ressource alimentaire et des pertes d’habitats nécessaires au cycle de vie de ces espèces.

Il est donc urgent d’agir pour réduire l’impact de ces différentes causes de perte de la biodiversité.

Il est encore possible d’enrayer ce déclin majeur des oiseaux dans notre région et en France. Tous les citoyens peuvent participer à leur échelle à préserver la biodiversité et la LPO peut les accompagner.

Agissons ensemble maintenant !
Rendez-vous sur https://auvergne-rhone-alpes.lpo.fr/ !

Participez au suivi des oiseaux communs !

Laisser un commentaire

C’est le printemps, il est temps d’aller écouter chanter les oiseaux,

Le STOC (suivi temporel des oiseaux communs) est un procotole de suivi qui se réalise annuellement au printemps.

Dix point d’écoute sont répartis dans un carré de 2km de coté. 5 min d’écoute sont consacrées à chaque point, toutes les espèces et le nombre d’individus sont recensés.

Les données sont ensuite analysées en partenariat avec le muséum national d’histoire naturelle. (http://vigienature.mnhn.fr/page/suivi-temporel-des-oiseaux-communs-stoc)

Il reste des carrés vacants en Isère, si vous êtes tentés de réaliser un carré cette année, … et les années à venir, signalez-vous !

Il suffit de savoir reconnaître les oiseaux au chant et de disposer de quelques heures pour 2 matins de printemps (un avant le 8 mai et un entre le 9 mai et le 15 juin (plus tardif en montagne)

N’hésitez pas à contacter Anaëlle : etudes.bdd.isere@lpo.fr

Conférence : Premières rencontres du STOC en Isère, le 22 avril 2015

Laisser un commentaire

Le Suivi Temporel des Oiseaux Communs (STOC) est un programme national piloté par le Muséum d’Histoire Naturelle.mesange_22_avril

Ce programme vise à mesurer la tendance d’évolution des populations d’oiseaux communs à partir d’un protocole simple consistant à suivre différents sites choisis au hasard, chaque année aux mêmes dates et avec la même technique.

Il se décline en deux composantes selon la technique retenue : le baguage ou les points d’écoute.

Le suivi temporel des oiseaux communs par échantillonnage ponctuel simple (STOC EPS) est coordonné par l’unité mixte de recherche CNRS-MNHN. Il existe depuis 1989 et s’appuie sur des ornithologues volontaires, qui participent à des suivis standardisés des populations nicheuses d’oiseaux communs.

La LPO Isère, soutenue par le Conseil départemental de l’Isère, a souhaité développer ce programme dans le département, pour mieux cerner les évolutions de l’avifaune départementale en comparaison avec les tendances d’évolution nationales mais aussi de celles enregistrées à l’échelle régionale.

Depuis 2001, les ornithologues isérois participent à ce programme, chaque année entre avril et mai. Il est temps, 14 ans après, de présenter les résultats de ce suivi à l’échelle du département.

Vous êtes donc conviés aux premières rencontres du STOC en Isère, le mercredi 22 avril 2015 à 18h (MNEI, salle Robert Beck), animées par Rémi Fonters et Gérard Goujon.

Cette conférence sera l’occasion de présenter les résultats du STOC et de présenter le nouveau module de saisie du STOC sur Faune-Isère.

Pour vous former à la reconnaissance des chants d’oiseaux, une seule formation possible, La Petite Université du Piaf !

 

logo CGI-2009-QUADRI-filet-blancwwwisere-bleu-3LPO