Faucon pèlerin

Faucon pèlerin

Falco peregrinus


Période de sensibilité

Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre



L'oiseau de proie par excellence, rapide et puissant, à l'aérodynamisme parfait.
Il a pourtant bien failli disparaître de nos régions.

Présentation



Le reconnaître

Le plumage du Faucon pèlerin est gris métallique sur le dos alors que les parties ventrales, plus claires sont striées de noir. La tête est presque entièrement noire et présente deux tâches noires sur les joues (les "moustaches"). Le corps du Faucon pèlerin est puissant et fuselé.

Son envergure varie entre 70cm pour le mâle et 100cm pour la femelle, beaucoup plus imposante que le mâle.

Il est possible de le confondre avec d'autres faucons mais le Faucon pèlerin reste le plus imposant. Il peut également être confondu avec un Épervier d'Europe ou un Autour des palombes. La silhouette et les ailes de ces deux espèces ont un aspect arrondi alors que chez le Faucon pèlerin elles sont pointues. Le Faucon hobereau est de coloration similaire au Faucon pèlerin, mais sa silhouette élancée et ses « culottes » rousses permettent d'éviter la confusion.

Biologie et Écologie

Le Faucon pèlerin niche sur les falaises rocheuses de plaine et jusqu'à 2000 m d'altitude dans les Alpes du Nord. Localement, il peut nicher sur de grands édifices en milieu urbain.

Le couple ne construit pas de nid, il utilise une vire, une corniche, un trou dans la paroi et forme une cuvette dans la terre. Les couples se retrouvent tous les ans sur les mêmes sites de reproduction à partir du mois de janvier et commencent les parades puis les accouplements à cette période. La ponte commence en mars et comporte en général 3 ou 4 œufs qui éclosent, en moyenne, 30 jours après.

Il est plus facile d'observer les individus au printemps, le mâle faisant de nombreux allers et retours au nid afin d'y apporter des proies. Les jeunes quittent le site de nidification fin juin-début juillet. Pendant la nidification, les adultes défendent un territoire de 300 à 500 m autour de l'aire.

Ce rapace se nourrit exclusivement d'oiseaux de petite et moyenne tailles qu'il capture en vol grâce au fameux « piqués » qui lui font sa réputation d'oiseau parmi les plus rapides.

Intéractions



Dérangement

Distance minimum conseillée : 250-300m
Les manifestations en vol du pèlerin sont nombreuses et permettent d'indiquer aux autres utilisateurs du domaines aériens qu'ils entrent sur son territoire (vol en « Z », vol en « 8 »), le vol en « festons » par piqués successifs témoigne de l'agressivité et de l'importance de l'intrusion.

Le Faucon pèlerin a souffert de l'utilisation des pesticides et du braconnage, les activités de pleine nature ont une interaction forte avec l'espèce.

Les différents travaux de recherche effectués semblent indiquer que si l'on s'approche à plus de 250-300m de l'aire la perturbation est très importante. Le dérangement peut jouer dans le choix du site ou causer l'abandon du nid par les parents (jugeant que le site n'est pas assez favorable pour y élever des jeunes), l'échec de la couvaison (les adultes trop souvent dérangés ne peuvent pas maintenir l’œuf à bonne température) ou renforcer la possibilité de prédation sur les œufs ou les poussins : les parents vont surveiller le visiteur non-averti et pas les potentiels "vrais" prédateurs (comme le Grand Corbeau par exemple).

Les pratiques qui peuvent avoir une interaction avec le Faucon pèlerin en période de nidification sont principalement le vol libre et les pratiques verticales ou en falaise, comme l'escalade ou l'alpinisme.

Le conseil de la FFME :

La FFME veille à défendre l'accès aux sites d'escalade et à garantir des conditions de pratique optimum. Mais la FFME intègre aussi dans de nombreuses actions de préservation de l'environnement consciente qu'en tant que grimpeurs nous devons tous veiller à préserver la faune et la flore que nous pouvons rencontrer sur nos falaises. Ainsi, le respect des zones de sensibilité pour la biodiversité est un enjeu qu'il est indispensable de prendre en compte pour la préservation de ces espèces, souvent menacées.


Partagez vos observations sur le terrain !


Faucon pèlerin