Vautour percnoptère - Bruno Berthelemy

Vautour percnoptère

Neophron percnopterus


Période de sensibilité

Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre



C'est le plus petit vautour d'Europe ! Il est capable de repérer des aliments de quelques centimètres de long à une distance d'un kilomètre. Il est également connu pour être capable d'utiliser une pierre pour casser de gros œufs afin de se nourrir.

Présentation



Le reconnaître

Le Vautour percnoptère a une envergure comprise entre 1m60 et 1m80. Ce vautour est principalement blanc, le bord de fuite des ailes étant noirs et la tête jaune orangée. Son bec est recourbé et sa pointe est noire. Le jeune arbore un plumage plus foncé.

Il y a peu de risques de confusion avec d'autres espèces.

Biologie et Écologie

Le Vautour percnoptère est migrateur, il revient en France début mars et repart à la fin de l'été en septembre.

Ce rapace a un régime alimentaire varié, il se nourrit de petits animaux morts, d'insectes et d'excréments.

Lors de son retour chez nous en mars les oiseaux paradent et commencent les accouplements. Ils nichent à partir d'avril dans les falaises abruptes en construisant un nid.

Le couple produit généralement un seul œuf et élève le jeune jusqu'à la migration fin août-début septembre.
Ce vautour bénéficie d'un Plan National d'Actions. En France, on ne compte qu'environ 80 couples et l'espèce est considérée comme en danger.

Intéractions



Dérangement

Si l'espèce est dérangée régulièrement en période de reproduction cela peut jouer dans le choix du site de nidification (et donc amener le vautour a choisir un site moins favorable) ou causer l'abandon du nid par les parents (jugeant que le site n'est pas assez favorable pour y élever des jeunes), l'échec de la couvaison (les adultes trop souvent dérangés ne peuvent pas maintenir l’œuf à bonne température) ou renforcer la possibilité de prédation sur les œufs ou les poussins : les parents vont surveiller le visiteur non-averti et pas les potentiels "vrais" prédateurs. Si le jeune n'est pas assez nourrit par ses parents il aura également du mal à atteindre la taille adéquate pour pouvoir s'envoler et quitter le nid.

Les pratiques qui peuvent avoir une interaction avec le Vautour percnoptère sont principalement, le vol libre, l'escalade et l'équipement de voies dans les secteurs de nidification.

Le conseil de la FFME :

La FFME veille à défendre l'accès aux sites d'escalade et à garantir des conditions de pratique optimum. Mais la FFME intègre aussi dans de nombreuses actions de préservation de l'environnement consciente qu'en tant que grimpeurs nous devons tous veiller à préserver la faune et la flore que nous pouvons rencontrer sur nos falaises. Ainsi, le respect des zones de sensibilité pour la biodiversité est un enjeu qu'il est indispensable de prendre en compte pour la préservation de ces espèces, souvent menacées.


Partagez vos observations sur le terrain !


Vautour percnoptère - Artemy Voikhansky